TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Les AGV et Brussels Airlines : je t’aime, je ne t’aime plus ?


Rédigé par La rédaction (MGH) le Lundi 15 Janvier 2007

Les agences de voyages aimait énormément la Sabena, elles commençaient à apprécier SN Brussels Airlines, mais aimeront-elles Brussels Airlines ? Tel est le message que l’Union Professionnelle des agences de voyages vient de publier.



Dans un premier temps, l’historique… L’UPAV rappelle que "Fin novembre les agences ont reçu une proposition de contrat dans un anglais juridique difficile à comprendre. En la lisant attentivement on pouvait y comprendre que Brussels Airlines demandait aux agences de réserver et émettre leur ticket via un site internet à leurs risques et périls, car la compagnie s’exonérait de toutes responsabilités.

Tout cela pour le 8 janvier 2007. Ce nouveau système introduisait aussi un paiement hebdomadaire.

Nous apprenions un peu plus tard que la direction de Brussels Airlines avait demandé de revoir ce texte. Depuis, aucune nouvelle. Cela étant le site n’est pas encore actif (ce 12 janvier 2007)".

La mémoire courte de Brussels Airlines

Comme le souligne l’association professionnelle dans son message : « Les agences apprenaient début décembre que les tarifs dans les CRS seraient systématiquement majorés de 5 € par segment par rapport au tarif sur le site (toujours pas en fonctionnement) ».

Mais beaucoup plus important, les AGV « apprenaient aussi que Brussels Airlines diminuait sur son propre site grand public ses fee à 5 € pour l’Europe et à 10 € pour l’Afrique ». Or la SNBA avait promis, il y a plus de deux ans, de ne pas descendre en dessous de 10 et 20 €. Or les responsables de l’UPAV expliquent que contrairement à la direction de Brussels Airlines, ils n’ont pas oublié cette promesse.

Enfin le fameux Service Level Agreement se réduisait comme une peau de chagrin et était modulé selon le type de réservation : la moitié si réservation par CRS.

Décision prise sans concertation avec les associations professionnelles

Et l’analyse devient plus dure : « Pour une compagnie qui reconnaît ne pas être “encore” rentable sur son réseau européen et qui devrait donc tout faire pour attirer plus de passagers - notamment via son réseau de distribution favori (les agences qui assurent jusqu’à présent 85% des ventes) -, nous sommes étonnés de cette attitude ».

Et de poser la question : « Pourquoi Brussels Airlines tente–t-elle un coup aussi tordu ? » En se coupant des CRS : « Peut être par méconnaissance du marché ? (Comment se faire payer sans aucun problème par des agences de voyages situées dans une quarantaine de pays différents ? Y ont-ils pensé ?) » D’autant plus que le service en charge de ces contrôles est limité à une demi-douzaine d’employés.

Et de rappeler avec justesse : « Toutes les agences travaillent avec des CRS depuis de nombreuses années et dans tous les pays du monde. Toutes les agences réalisant un certain chiffre d’affaires aérien disposent d’une licence IATA qui facilite les paiements et autorise un délai de paiement.
Il est constant que quelque soit le canal de distribution les prix soient identiques »

Et l’UPAV de prévoir d’autres coups bas dans l’avenir : « Nous pouvons continuer à allonger la liste des transgressions des pratiques courantes dans la distribution de tickets aériens que va tenter de nous faire avaler notre transporteur national. On peut se poser la question : sont-ils devenus fous au point de se tirer plusieurs balles dans les ailes ? »

La réponse de l’UPAV : Brussels Airlines en position dominante et abusive

"Nous ne le pensons pas. Ils abusent simplement de leur position dominante sur le marché au départ de Bruxelles. En effet, depuis la fusion avec Virgin, en moyen courrier ils réalisent largement plus de 30% des départs."

Devons nous leur rappeler que tout cela n’est pas autorisé par les règles de concurrence européenne.

Et de conclure : L’UPAV est toujours prête au dialogue pas aux coups de force.

Brussels Airlines aide les compagnies concurrentes

Mais il existe d’autres critiques qui n’on pas été reprises dans cette note. Comme nous l’a confié Jean Philippe Cuvelier, président de l’UPAV : "Mais le pire, c’est que Brussels Airlines ne fournit plus l’intégralité des infos sur les CRS. Par exemple certains tarifs sont de plus en plus « oubliés » or certaines AGV réalise un chiffre d’affaires avec cette compagnie représentant près de 25 % … "

Ce qui fait que ces AGV ne pouvant plus donner une info complète et précise à leurs clients se retourne vers d’autres compagnies aériennes.

Lu 620 fois
Notez


1.Posté par wallet pascal le 19/01/2007 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le site est actif depuis aujourd'hui apparemment
www.brusselsairlines.com/fr_be/info-and-services/agencies


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com