TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Les Keys de Floride, pour les amoureux de la mer et des fêtes


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Dimanche 20 Décembre 2009

Ce chapelet d’îlots coralliens qui s’échappe de Miami pour regarder Cuba dans les yeux a trouvé sa vocation avec l’industrie touristique. Les visiteurs viennent y pratiquer toutes les activités liées à la mer le jour, et y faire la fête la nuit. De juin à novembre, la région est sous la menace des cyclones mais la saison touristique reprend de plus belle avec les vacances de Noël.



Les Keys de Floride, pour les amoureux de la mer et des fêtes
Pour les habitants de Miami, les Keys sont la destination de week-end par excellence avec un trio d’activités de choix : tous les sports liés à la mer, diverses attractions liées à la préservation de la nature, et la vie nocturne, spécialement animée à Key West.

Pour les touristes internationaux, les Keys permettent vraiment de partager la façon de vivre locale, cool et tolérante.

Key West est la dernière île du chapelet qui part de Miami avec Key Largo pour s’arrêter 160 miles et nombre de récifs coralliens plus loin, à tout juste 90 miles de Cuba.

Une atmosphère de bout du monde au milieu de cette mer turquoise qui a attiré les pirates, les aventuriers, les réfugiés politiques, les hyppies, avant de prospérer, aujourd’hui, avec l’industrie touristique.

Noël : point culminant de la saison touristique

Les Keys de Floride, pour les amoureux de la mer et des fêtes
Une fois la saison des cyclones passée, dès le mois de novembre, les Keys se préparent à entamer une nouvelle longue saison touristique dont le point d’orgue sera les vacances de Noël à moins que ce ne soit les célébrations, du 16 au 25 avril, de l’indépendance des Keys, renommés la « Conch Republic » le temps d’ une sécession éclair qui a eu lieu le 23 avril 1982...

Il faut dire que l’on aime la fantaisie à Key West. Comment expliquer autrement l’initiative de Henry Flager qui décida en 1810 de construire une ligne de chemin de fer en reliant tous les îlots entre eux jusqu’à Key West afin de transporter plus facilement les cigares de Cuba.

Si un cyclone mit fin à l’aventure une quinzaine d’années plus tard, cette voie étroite a servi de route pendant longtemps…

L’esprit qui domine sur cette île, c’est une grande tolérance. Prenez le Bull, par exemple. Ce bar invite les clients à se déshabiller s’ils le souhaitent, pendant qu’ils prennent un verre au premier étage….

La Women Fest, le premier week-end de septembre

Les Keys de Floride, pour les amoureux de la mer et des fêtes
Autre preuve de tolérance, cela fait plus de vingt ans que, le premier week-end de septembre, se tient la Women Fest, le rendez-vous lesbien qui attire plus de trois mille femmes à Key West avec, parades, élection de Miss Women Fest et autres festivités en tous genres. Un rendez-vous communautaire répliqué par la Pride Fest à la fin du mois de mai.

Mais Key West n’est pas seulement un lieu de fête. Il y a surtout cet amour pour la mer. Si les plages sont trop rares, les bateaux sont légions pour s’adonner à toutes les activités marines, pêche, plongée, ski nautique, voile.

L’environnement tient une place primordiale avec différentes attractions comme l’Eco discovery center qui initie à l’éco-système sous-marin.

Sur l’île de Marathon, on peut visiter le Turtle Hospital qui soigne les tortues généralement blessées par les bateaux, avant de les remettre à la mer.

Même les hôtels s’y mettent. Ainsi, Hawks Cay Resort à Marathon initie ses clients à la communication avec les dauphins…

Un peu de culture aussi, avec la maison d’Ernest Hemingway transformée en musée avec ses quarante chats pensionnaires. Ou encore, le bref passage du peintre naturaliste Audubon qui est rappelé avec le musée qui porte son nom.

La Keys desease

Nombre de visiteurs ont trouvé dans les Keys leur demeure idéale. Quelques Français font partie de cette communauté comme Dominique le dresseur de chats qui fait son numéro le soir sur Mallory Square, le lieu de rassemblement des admirateurs des plus spectaculaires des couchers de soleil et des spectacles de rue.

Un autre Français adepte de Key West est un certain Michel, dirigeant d’une chaîne de télévision câblée qui a acheté une maison ici. Français aussi, le propriétaire du café « Croissants de France » sur Duval Street, la rue principale.

La Keys Desease s’attrape généralement en deuxième partie de carrière, lorsque l’on souhaite souffler un peu, mais ce n’est pas toujours le cas. Ainsi, Julie, née à New York a su très tôt que la « maladie » la frapperait.

Elle a passé ses brevets d’instructeur de plongée pour mettre toutes les chances de son côté. Avec son mari, elle vient d’acquérir un lopin de terre à Marathon, la petite ville du centre des Keys et compte bien y faire construire sa maison.

Autre solution adoptée par le chauffeur de taxi Michael, un bel ange aux cheveux blond et à l’accent traînant du Minnesota : il habite sur son bateau, comme nombre d‘autres. Michael est philosophe. Il explique qu’il fait les choses à l’envers : « Les gens viennent habiter les Keys lorsqu’ils prennent leur retraite. Moi, je commence par la retraite, après on verra.. »

Mais tout ce « melting pot » cohabite harmonieusement avec un amour inconditionnel pour la mer et… pour le tourisme qui apporte le minimum vital.

Pratique : comment se rendre dans les Keys

Généralement, les visiteurs internationaux louent une voiture à l’aéroport de Miami. Il faut compter quatre heures de route pour traverser tous les keys et arriver jusqu’à Key West.

American Eagle assure également des connexions aériennes quotidiennes au départ de Miami. Compter une heure de trajet pour survoler les récifs coralliens les uns derrière les autres - un spectacle dont on ne se lasse pas.

Depuis Orlando, la compagnie Air Tran opère également des vols à raison de quatre rotations par semaine.

Lu 4457 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com