TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Les agences de voyages peuvent-elles se passer des produits Jet tours ?

installation d’une relation tendue


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mercredi 13 Mai 2009

Les deux présidents des réseaux Selectour et Afat jurent leurs grands dieux que le projet de fusion ne donnera pas suite à une production « maison ». Pour autant, Thomas Cook a accueilli l’annonce avec un certain énervement. Jet tours pourrait-il pâtir de la situation ?



Les agences de voyages peuvent-elles se passer des produits Jet tours ?
Les accrochages ont été nombreux depuis quelques mois entre le groupe Thomas Cook et la distribution.

D’abord il y a eu l'affaire du logo Thomas Cook sur les brochures Jet tours qui a créé du remous dans le Landerneau des distributeurs et un rectificatif chez le TO.

Puis l’annonce de la fusion Selectour / Afat Voyages, agrémentée de l‘explication « pour lutter contre la bipolarisation du marché français entre Thomas Cook et TUI », a provoqué ce coup de colère chez Thomas Cook qui s’est traduit par une modification des contrats des agences de ces deux réseaux portant l’enseigne Jet tours.

Du côté des vendeurs, les problèmes informatiques et téléphoniques - heureusement résolus aujourd’hui - ont provoqué des crises d’énervement. Sans parler (n'en parlons plus) du cas des carnets de voyages ''virtuels''...

« Jet tours n’est pas un incontournable... »

Bref. Entre Jet tours et la distribution on observe actuellement comme l’installation d’une relation tendue. Pour autant, les agences de voyages peuvent-elles se passer des produits Jet tours ? La réponse est variable …

« Jet tours n’est pas un incontournable. La marque peut disparaître du rayonnage des agences de voyages ». L'opinion est partagée par François-Xavier de Boüard, président de Selectour et par Richard Vainopoulos, président de Tourcom (cherchez l’erreur !).

« Il serait d’autant plus facile, théoriquement, de s’en passer qu’en ce moment il y a plus d’offres que de demandes sur le marché », constate le président de Tourcom.

Mais le poids de Jet tours est néanmoins formidable. C’est le troisième ou le quatrième fournisseur TO chez Tourcom et même le premier chez Selectour. « Si nous n’avions plus Jet tours à vendre, cela ferait un sacré vide. C’est le premier tour-opérateur référencé par Selectour», insiste François-Xavier de Boüard.

« Les agents sont attachés à la marque et les clients aussi. Une marque connue rassure. Pour autant, de très belles marques ont connu des vides ou bien ont disparu du marché comme Planète, totalement oubliée aujourd’hui, ou encore Rev Vacances qui est restée en sommeil avant d’être reprise par Pacha Tours », rappelle Richard Vainopoulos.

Le poids de la marque dans les agences est ressenti différemment selon les régions. A Lille, Sylvie Delforge, directrice de l’agence Atmosphair, fait la différence entre la production moyen courrier balnéaire et les circuits.

Le poids de la marque varie selon les régions

« La puissance de Thomas Cook est telle dans le Nord que c’est le seul à pouvoir proposer des départs régionaux sur une quinzaine de destinations. Impossible de faire sans. A l’inverse, la production circuits pourrait facilement être remplacée par celle de Kuoni, Tourmonde, etc ».

En région parisienne, Laurence d’une agence Selectour minimise l’importance des affrètements : « Bien sûr, il y a quasiment des départs tous les jours sur la Tunisie mais Jet tours n’est pas le seul, il y a aussi Marmara ».

Laurence pourrait d’autant plus « zapper » Jet tours que les récents problèmes à répétition du téléphone et du système de réservation lui ont mis les nerfs à fleur de peau : « Nous pouvons facilement nous passer de Jet tours et si les clients demandent la marque, nous pouvons les convaincre qu’il y a aussi bien ailleurs ! »

Un ailleurs plus intéressant, c’est aussi le point de vue de l’agence Mosaic à Besançon qui s’applique à trouver les offres les plus compétitives du marché pour ses clients. Bref, « Le Jet tours qui a voulu faire du haut de gamme très cher, on s’en passe déjà ».

La remontée en gamme ne convient pas non plus à Marina Alves, de Simplon Voyages à Bourges. « Nous ne vendons pas beaucoup de Jet tours mais les commerciaux ne viennent pas non plus non voir pour tenter de nous convaincre. Leur attitude, c’est vendez-nous d’abord, puis nous viendrons vous visiter. Alors, on se passe de Jet tours ».

Heureusement, il y a les convaincus fidèles comme l’agence Medi Tour à Montpellier qui considère Jet tours comme « une bonne marque, de bons produits, un incontournable ».

Lu 5843 fois

Notez


1.Posté par jean le 14/05/2009 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ambiguité entre les agences et les grands to n' est pas nouvelle, l'agent de voyage ne serait il pas un peu maso ? Le meilleur moyen de lutter contre la bi polarisation du marché c est d 'arreter de vendre les marques de thomas cook et de tui , il y a encore beaucoup d 'autres to qui sont fiables et qui ne font pas partie de ces 2 groupes ..
La stratégie des 2 groupes est de racheter des marques pour mieux étouffer petites et moyens to ,chaque fois qu' un agent de voyages vends du tui ou du cook il participe a l 'essor et a la consolidation des groupes qui ont pour objectif de les étrangler....

Malheureusement, notre profession n'est pas unie pour lutter contre de tels mastodontes, on la vu il y a quelques années avec la suppression des com dans l'
aérien ,si à l époque les agents de voyages avaient arrété les ventes air france pendant 1 ou 2 mois, les com existeraient toujours ..à méditer ...boycottons les 2 grands,et favorisons les petits et moyens to , c'est le seul moyen de s'en sortir .....
que pourra ton faire quand ils auront racheté toutes les marques ???????
A vos plumes .....

2.Posté par Monsieur Marcel le 14/05/2009 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La question ne serait-elle pas : Thomas Cook peut-il se passer de Jet Tours comme il semble vouloir le faire en galvaudant cette marque ?

Service communs inefficaces, assistance commune aéroport, assistance commune à l'arrivée (les clients sont accueillis à destination par des correspondants TC), prod Jet Tours batie de plus en plus avec les prestataires TC... toutes les spécificités, tout le travail de longue haleine effectué par les équipes Jet Tours sont battus en brêche depuis le rachat. Même s'ils clament le contraire, Jet Tours se "thomascookise" à vitesse grand V et les agences fidéles ne s'y retrouvent plus.

Après la disparition programmée d'Austral Lagons, un spécialiste qui avait réussi à se faire une belle place au soleil et qui était particulièrement apprécié des agences, combien de temps reste-t'il à Jet Tours dans la configuration Thomas Cook ?

Les paris sont ouverts.

Pour terminer, je rejoins tout à fait l'opinion de Jean sur le nombre important de petits et moyens TO qui sont présents sur le marché et qui ne demandent qu'à fournir aux agences la preuve de leur grande compétence, connaissance et maîtrise de leur destination. Ils souffrent aussi dans ce contexte de crise, alors n'est-ce pas le moment pour les agences de prouver qu'ils peuvent se libérer du diktat des mastodontes et cesser d'appliquer les consignes de leur réseau et ainsi de donner une chance à la diversité ?

Les agences donneraient ainsi la preuve de leur valeur ajoutée en marchant de cette façon hors de sentiers battus... les clients ne vous attendront pas très logntemps pour cela et choisiront eux-mêmes d'aller voir ailleurs si dans vos boutiques le choix ne se limite qu'aux marques TC ou TUI.


3.Posté par Yves le 14/05/2009 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien ni personne n'est incontournable : je rejoins les deux avis précédents... L'histoire des marques du tourisme est pleine de TO incontournables aujourd'hui disparus. Cela dit, je suis sûr qu'aucun distributeur ne souhaite la fin de Jet Tours ! Encore faut-il que le TO se plie aux règles d'un marché par essence concurrentiel.
C'est vrai qu'il existe en France une grande variété de TO "sérieux" qui pourraient logiquement profiter d'erreurs commerciales stratégiques pour le moins surprenantes...

4.Posté par denis le 14/05/2009 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le vrai problème de Jet Tours, c'est Thomas Cook...........................

5.Posté par Yves le 14/05/2009 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réussir à la fois en production et en distribution, c'est quelque chose qui est bien difficile à réaliser sur le marché français (et quasi impossible en moyenne gamme). Le seul à avoir vraiment réussi, c'est Kuoni, en imposant la qualité de ses produits et la pertinence de sa commercialisation.
La montée en gamme de Jet Tours serait-elle un clin d'oeil à cette réussite ? Mais la qualité des produits n'est pas tout... Encore faut-il adopter une stratégie marketing irréprochable... Ce qui ne semble pas être le cas...

6.Posté par Daniel le 14/05/2009 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et si tout simplement il s'agissait du non respect des Agences de Voyages par le responsable de Thomas Cook. En effet il semblerait que ce "responsable" ??? se moque éperduement de la profession et n'en fasse qu'à sa tête.

Alors la solution est peut être en effet de se passer de ce TO. N'oublions pas que nous sommes avant tout des " conseillers en voyage " alors faisons tout simplement notre travail.

7.Posté par denis le 14/05/2009 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le vrai problème de Thomas Cook se résume à une personne...........................

8.Posté par Claude le 14/05/2009 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les commentaires précédents sont sages, réalistes et je les rejoins en tant que client, en particulier concernant l'incapacité de TC à comprendre qu'ils ont acquis une trés belle marque (Jet Tours), beaucoup plus belle en termes de "branding" et notoriété que celles qui sont citées, et que le minimum en matière de qualité de service n'est pas fait : la logistique, l'organisation, le support commercial, l'informatique ne suivent pas. C'est grave. Le général SCHWAZKOPF disait au cours de la première guerre du Golf (on en pense ce que l'on veut), "pour gagner la guerre, il faut une bonne logistique, une bonne organisation, une bonne technologie". Pour que le front de vente travaille bien et que les clients soient satisfaits et achètent, c'est la même chose dans le tourisme. TC va "effacer" Jet Tours du marché parce que ces trois critères de support n'auront pas été pris en compte (désolé pour les antimilitaristes ... :-)) )

9.Posté par martine le 14/05/2009 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j e connais ce to depuis maintenant 40 ans, je me refuse d appeler JT ou de leur demander des devis, c est la catastrophe.......!

10.Posté par DAVID le 28/05/2009 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis d avis avec Mr Marcel quand il dit, qu il ya des petits T.O. qui ne demandent qu à fournir aux agences la preuve de leur grande compétence, connaissances,maitrise de la destination, serieux et respect des agences de voyages. Si jet tours pense etre incontournable, je vous conseille d allez voir le petit T.O. à dimension humaine : gttours
ça sonne comme mais c est différent.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com