TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

TourMaGJOBS - Emploi et Formation





Les écoles de commerce : un sésame pour trouver du travail ?

ouverture aux méthodes de travail internationales


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mardi 11 Mai 2010

Sarah Proust est une jeune diplômée du master tourisme de l’ESC La Rochelle. Récemment embauchée comme chargée de mission chez Thalazur, elle revient pour TourMaG.com sur les qualités de sa formation. Des études qui l’ont fort bien préparée au monde du travail.



Sarah garde un souvenir excellent de ses deux années de master. Dans son programme, des cours de management, de ressources humaines et de marketing, le tout appliqué à l’industrie du tourisme.
Sarah garde un souvenir excellent de ses deux années de master. Dans son programme, des cours de management, de ressources humaines et de marketing, le tout appliqué à l’industrie du tourisme.
Sarah Proust a un parcours un peu atypique, « comme beaucoup de mes camarades de master » tient-elle a préciser.

Après une licence de LEA Espagnol-Anglais, elle se lance à la recherche d’une formation dans le tourisme.

« Mais je n’ai pas trouvé beaucoup d’offres au niveau bac + 4 » déplore-t-elle. « Je ne me voyais pas retourner en BTS après ma licence ! »

Lors d’un salon Passerelle, elle découvre la Business School of Tourism de l’ESC La Rochelle. « Cette filière était nouvelle, mais l’école bénéficiait d’une grande renommée » explique Sarah.

En effet, la Rochelle est une des rares école de commerce à proposer une formation touristique.

Recettes du commerce appliquées au tourisme

Sarah garde un souvenir excellent de ses deux années de master. Dans son programme, des cours de management, de ressources humaines et de marketing, le tout appliqué à l’industrie du tourisme.

Ces solides bases sont un atout important, car ils peuvent permettre une réorientation dans un secteur plus éloigné du tourisme.

Elle juge également très bénéfiques les partenariats avec des universités étrangères, comme l’UQAM de Montréal.

« Elles sont parfois beaucoup plus en avance que la France sur certains sujets, notamment en matière d’études de clients ». Une ouverture aux méthodes de travail internationales, fortement appréciées par les recruteurs.

Le réseau, clé de la réussite

Mais l’ESC lui a également fourni un réseau bien plus qualitatif qu’une faculté ou un BTS. « Nos intervenants étaient des professionnels qui nous donnaient des pistes pour notre avenir» se souvient Sarah.

Une façon également de trouver un stage très rapidement. Pour Sarah, ce fut Thalazur, pour qui elle s’est occupée de la fidélisation et de la satisfaction clientèle.

Son stage, terminé en décembre 2009, elle a immédiatement enchainé avec un CDD de 6 mois. Elle continue donc son programme d’étude de la concurrence en partenariat avec les étudiants de l’ESC. Ces derniers sont consultés sur leurs idées de fidélisation des clients.

Grâce à cet échange, Sarah retourne souvent dans son ancienne école avec un plaisir non dissimulé. «J’essaie d’apporter aux étudiants tout ce que j’ai moi-même reçu lorsque j’étais là bas ».

Lu 4845 fois

Notez


1.Posté par Mathilde le 12/05/2010 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'article ne parle pas du coût de la formation dans cette école de commerce...

2.Posté par Virginie le 12/05/2010 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Etant aussi étudiante à LRBST, il est vrai que nous avons des intervenants plus "professionnels" qu'en fac et des opportunités de créer du réseau. Le prix de l'école est de 6000€ en Master 1 et env. 7500/8000 € en Master 2.

3.Posté par Astarick le 12/05/2010 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Sarah! Thalazur est une entreprise qui donne sa chance à l'étudiant!

4.Posté par Ditta van Herk le 13/05/2010 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UE versus Tourisme dans les 27 pays UE: un guide accompagnateur certifié/diplomé Néerlandais en France n'est pas reconnu. Tout le monde en France peut 'jouer' guide accompagnateur....et ici je viens de lire que La France n'a pas une formation pro Tourisme avec un niveau assez él7vé.......Donc; peut-être il faut arrêter à surestimer le 'métier guide-interprète' car la logique m'échappe totalement. Même un guide-interprète qui ne suit pas - la suite de la vie par un entrainement sur le terrain-, n'a aucun valeur pour les touristes. Comme les guide-accompagnateur d'ailleurs. -I just wanted to say that- Bien cordialement.

5.Posté par Bernard Personnaz le 15/05/2010 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Sarah
Savez-vous que dans le monde du tourisme, grâce à la bqnaus de données que je tiens à jour tous les matins depuis 35 ans, j'ai recensé au moins 150 personnes qui ont fait une école de commerce (HEC, Essec, ESC Paris, ESC province) ?
Les écoles de commerce de province sont excellentes pour former des cadres dans les différents secteurs du tourisme. Je les regarde avec d'autant plus d'interêt que j'ai moi-même fait une ESC de province (ESC Le Havre) dont je suis sorti il y a bien longtemps. Dans les années 70, sortir d'une ESC et travailler dans le tourisme était encore assez peu courant, tandis qu'aujourd'hui, cette formation est très répandue. Et en effet, celle de La Rochelle est connue, en particulier au Québec.. J'en sais quelque chose car, basé à Paris, j'ai passé 20 ans à promouvoir la destination Québec en France. Vos remarques sur la qualité de l'enseignement au Québec sont très justes et les canadiens ont l'esprit très "pratico-pratique" - c'est eux qui le disent. Je pense qu'avec un diplôme de l'ESC, désormais fort reconnu, vous n'aurez pas de mal à trouver un bon emploi ! J'en suis même convaincu ! Alors, bonne chance ! Bernard Personnaz bpersoconseil@gmail.com


PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
valerie.annonces@tourmag.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.













 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com