TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Les recommandations du Quai d'Orsay


Rédigé par La redaction - redaction@tourmag.com le Mardi 27 Avril 2004

Le ministère des affaires étrangères a réactualisé sur Internet sa page de conseils aux voyageurs. Au sommaire : Australie, Arabie Saoudite, Thaïlande, Sri Lanka, Singapour, Philippines, Népal, Chine, Bangladesh, Djibouti.



DJIBOUTI

Après les inondations consécutives aux très fortes pluies qui se sont abattues sur Djibouti le 13 avril, les liaisons routières et ferrovières entre la ville de Djibouti et le reste du pays et l'Ethiopie ont été rétablies. Les réparations d'urgence effectuées sur les routes permettent de circuler mais il convient d'observer une conduite très prudente.
Source Ministère des affaires étrangères - 27/04/04
www.france.diplomatie.fr

CHINE

Suspicions de cas de SRAS en Chine :
L'Organisation Mondiale de la Santé à signalé, le 22 avril 2004, la survenue d'un cas suspect de SRAS à Pékin. Il s'agit d'une infirmière de 20 ans travaillant dans un hôpital de la ville chez qui les premiers signes d'infection sont apparus le 5 avril.

Les investigations menées ont permis d'identifier un peu moins de 200 personnes "contact" de ce cas qui sont actuellement sous surveillance. Parmi celles-ci, 5 ont développé des signes d'infection ayant justifié leur hospitalisation.

Selon l'OMS, des examens complémentaires sont nécessaires pour affirmer le diagnostic de SRAS chez ces différents cas. Cependant, le 23 Avril, le Ministère de la santé chinois a confirmé qu'il s'agissait d'un cas de SRAS et a informé de l'existence de 3 autres cas suspects dont un décès survenu dans la province d'Anhui.

Cette situation ne permet pas d'émettre à ce jour de recommandation particulière vis à vis des voyages vers la Chine que ce soit la ville de Pékin ou la Province d'Anhui, mais il est important de rester vigilant sur l'évolution de la situation et de consulter régulièrement les sites mis à jour de l'Institut de veille sanitaire : http://www.invs.sante.fr, ou de l'Organisation mondiale de la santé : http://www.who.int

La Direction générale de la Santé recommande à toute personne revenant de Pékin ou de la province d'Anhui, qui présenterait des symptômes tels que fièvre, toux, difficultés respiratoires dans les 10 jours suivant son retour en France et qui aurait été au contact d'un cas probable de SRAS ou qui aurait fréquenté un établissement hospitalier lors de son séjour dans cette ville ou dans cette province, de contacter impérativement sans délai le centre 15.
Source Ministère des affaires étrangères - 27/04/04
www.france.diplomatie.fr

AUSTRALIE

Les autorités sanitaires australiennes ont émis le 20 avril 2004, une alerte concernant le risque d'infection par le virus Murray Valley responsable d'encéphalite potentiellement mortelle, suite à la confirmation d'un cas de cette infection chez un enfant dans le centre du pays.

Cette alerte concerne le territoire Nord du pays où les conditions météorologiques sont actuellement favorables à la prolifération des moustiques, vecteurs du virus responsable de ces infections au même titre que la dengue et le virus du Nil Occidental qui affectent aussi cette région.

Cette alerte fait suite à d'autres messages d'information relatifs à une situation similaire dans l'Ouest de l'Australie.

Les symptômes de ces infections incluent mal de tête, fièvre élevée, somnolence, tremblement et, dans certains cas, la maladie peut évoluer jusqu'au délirium et au coma. La survenue de ces signes doit faire l'objet d'une consultation médicale le plus rapidement possible.

Il n'existe pas de vaccin ni de prophylaxie. Afin de réduire les risques d'infection par ces virus, il est recommandé de se protéger des piqûres de moustiques dans les zones marécageuses par : 
l'utilisation de répulsifs et de moustiquaires ;
le port de vêtements longs réduisant au minimum les surfaces non couvertes.

D'autres informations sont disponibles sur le site du Département de la Santé du territoire Nord australien à l'adresse suivantes : http://www.nt.gov.au/health/index.shtml
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

ARABIE SAOUDITE

L'Ambassade de France en Arabie saoudite recommande vivement aux voyageurs prévoyant de se rendre dans le royaume, et ayant décidé de maintenir leur voyage, de faire preuve de vigilance et de prudence pendant toute la durée de leur séjour.

Un nouvel attentat à la voiture piégée a été perpétré, le Mercredi 21 avril, dans la capitale saoudienne contre un bâtiment de la sécurité publique. Il a fait plusieurs morts, de nombreux blessés et d'importants dégâts matériels.

Les opérations menées par les forces de l'ordre pour capturer les terroristes se concluent souvent par des échanges de coups de feu, comme cela a été le cas les semaines passées à Riyad mais aussi dans la nuit de Jeudi 22 avril à Vendredi 23 avril, à Djeddah, ville de la côte ouest.

Les ressortissants français sont invités à consulter, avant et pendant leur séjour en Arabie, le site internet de l'Ambassade (www.ambafrance.org.sa) où ils trouveront les recommandations générales, régulièrement mises à jour, destinées aux résidents français.

Il est, par exemple, vivement recommandé de respecter les us et les coutumes de l'Arabie, en particulier, les règles vestimentaires pour les femmes. Les attroupements et rassemblements publics doivent être évités. Il est conseillé de limiter, au strict nécessaire, la fréquentation des principaux centres commerciaux du pays.

Il est déconseillé de laisser sans surveillance son véhicule sur la voie publique et de laisser à l'intérieur des objets permettant d'en identifier le propriétaire. Il demeure tout aussi déconseillé de fréquenter les plages publiques de la côte ouest et de la côte est du royaume. Les excursions dans le désert sont aussi à proscrire. Il convient de rappeler que ces recommandations doivent s'appliquer dans l'ensemble du pays.

Les ressortissants français, qu'ils soient résidents ou en visite, sont instamment invités, à rester ou à prendre contact avec les services consulaires de l'Ambassade de France à Riyad ou du Consulat Général à Djeddah (dont la circonscription consulaire couvre les gouvernorats de Qurayyat, Tabuk, Jouf, de la frontière nord, Médine, la Mecque, Djeddah, Baha, Assir, Jizan et Najran).

Les ressortissants français qui viennent s'installer en Arabie sont invités à signaler leur arrivée et leur lieu de résidence ainsi qu'à accomplir les formalités d'immatriculation consulaire soit auprès de l'Ambassade de France à Rityad soit auprès du Consulat Général de France à Djeddah.
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

THAILANDE

Sécurité :
Des incidents graves ont lieu depuis le début du mois de janvier 2004 dans le sud du pays, qui ont déjà provoqué la mort de plusieurs policiers et militaires et civils thaïlandais. L'Etat d'urgence a été déclaré dans les trois provinces méridionales de Yala, Narathiwat et Pattani. La recommandation de ne pas se rendre dans cette zone frontalière avec la Malaisie qui figure dans la rubrique "Conseils généraux de sécurité" est d'autant plus d'actualité.

S'agissant du risque d'attentat terroriste en Thaïlande, de récents développements incitent à faire preuve d'une extrême prudence dans les principaux lieux de rassemblement de touristes occidentaux. Ceci s'applique notamment aux quartiers touristiques de Bangkok, de Pattaya et de Phuket.
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

SRI LANKA

Le chef de l'Etat a dissous le Parlement le 7 février et appelé à des élections générales qui ont eu lieu le 2 avril. Si la situation politique ne présente à ce stade aucun risque notoire pour les touristes étrangers, il convient de rester vigilant et de se tenir à l'écart de tous les rassemblements.

Les déplacements au Nord et à l'Est du pays restent déconseillés sauf raisons professionnelles impératives, à la suite des troubles engendrés par la scission opérée au sein du LTTE au début de mars.

Les affrontements violents qui ont débuté le 9 avril entre les deux factions du LTTE dans les districts de Batticaloa et d'Ampara imposent de déconseiller fermement tout déplacement dans cette zone, y compris le parc national de Maduru Oya.
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

SINGAPOUR

A la suite des attentats de Bali du 12 octobre 2002, qui ont visé des touristes occidentaux, il est rappelé aux voyageurs que le risque d'attentat terroriste, même s'il na pas de précédent dans ce pays, ne peut être totalement exclu.
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

PHILIPPINES

A l'approche de l'élection présidentielle qui aura lieu le 10 mai prochain, il est recommandé d'éviter les manisfestations et rassemblements publics en rapport avec la campagne électorale. 
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

NEPAL

Le cessez-le-feu qui était en vigueur depuis le 29 janvier 2003 entre les autorités népalaises et le parti communiste du Népal (maoïste) a été rompu le 27 août 2003. Le 8 avril 2004, les autorités népalaises ont interdit jusqu'à nouvel ordre toute manifestation dans les districts de Kathmandou et de Lalitpur.

Un couvre-feu a été instauré à Kirtipur (banlieue sud-ouest de Kathmandou), où les forces de sécurité ont reçu l'autorisation de tirer sur toute personne qui sortirait dans la rue de 23h à 4 h du matin. 

Dans ce contexte, il est déconseillé, sauf raison impérieuse, de se rendre au Népal.
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

CHINE

Suspicions de cas de SRAS en Chine. Situation au 23 avril 2004 : 
L'Organisation Mondiale de la Santé à signalé, le 22 avril 2004, la survenue d'un cas suspect de SRAS à Pékin. Il s'agit d'une infirmière de 20 ans travaillant dans un hôpital de la ville chez qui les premiers signes d'infection sont apparus le 5 avril.

Les investigations menées ont permis d'identifier un peu moins de 200 personnes " contact " de ce cas qui sont actuellement sous surveillance. Parmi celles-ci, 5 ont développé des signes d'infection ayant justifié leur hospitalisation.

Selon l'OMS, des examens complémentaires sont nécessaires pour affirmer le diagnostic de SRAS chez ces différents cas. Cependant, le 23 Avril, le Ministère de la santé chinois a confirmé qu'il s'agissait d'un cas de SRAS et a informé de l'existence de 3 autres cas suspects dont un décès survenu dans la province d'Anhui.

Dans ce contexte, la Direction générale de la santé a réuni, conformément au plan de lutte contre une menace de SRAS, la cellule de gestion interministérielle. Après analyse par l'InVS des données disponibles, le plan de réponse SRAS est activé. Il détermine les mesures qui doivent être mises en place au niveau national. A ce stade, le plan prévoit l'information des établissements de soins du territoire national ainsi que des professionnels de santé.

Cette situation ne justifie à ce jour aucune recommandation particulière vis à vis des voyages vers la Chine ou vers Pékin. Néanmoins, toute personne revenant de Pékin ou de la province d'Anhui, qui aurait été, lors de son séjour dans cette ville, au contact d'un cas probable de SRAS ou qui aurait fréquenté un établissement hospitalier et qui présenterait des symptômes tels que fièvre, toux, difficultés respiratoires dans les 10 jours suivant son retour en France doit impérativement contacter sans délai le centre 15.

Pour de plus amples informations, les sites Internet suivants sont régulièrement actualisés sur l'évolution de la situation internationale et sur le territoire national :
- Site Internet du ministère de la Santé : http://www.sante.gouv.fr

- Site de l'OMS : http://www.who.int
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

BANGLADESH

Le 14 avril, une tornade a provoqué la mort de 70 personnes, détruit plusieurs villages et fait de nombreux blessés et sans-abri dans les districts de Mymensingh et de Netrokona, au nord de Dacca.

La météorologie nationale prévoit de nouveaux phénomènes venteux de grande amplitude dans les jours qui viennent. En conséquence, il est déconseillé aux voyageurs, d'emprunter les ferries ou les bateaux de plaisance sur les grands fleuves ou dans la baie du Bengale, pour des voyages de plusieurs jours, en particulier pendant le mois d'avril.

Le principal parti de l'opposition, la ligue Awami, appelle régulièrement à des grèves générales qui peuvent donner lieu à de violents affrontements. Les voyageurs sont invités à se renseigner auprès de notre Ambassade afin d'éviter de se déplacer dans les quartiers concernés par les manifestations.

Insécurité : 
L'enlèvement récent du directeur d'un complexe touristique à Bandarban, dans le sud-est du pays, témoigne de l'activité de bandes armées dans cette région. Dans ce contexte, il est fortement déconseillé de se rendre dans la région de Bandarban.
Source Ministère des affaires étrangères - 26/04/04
www.france.diplomatie.fr

Lu 1446 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com