TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Licence : les agences de voyages dans la rue ? Je dis... chiche !

Lire l'Hum(e)our de T. RUBLION


Rédigé par T. RUBLION le Mercredi 1 Octobre 2008

T. Rublion ça lui rappelle sa jeunesse. "Le carnet de change ? Aaahh 1982, à sa simple évocation j’en ai les larmes aux yeux…qu’elle était belle la profession unie comme un seul homme derrière l’étendard du SNAV, défilant de l’Opéra au Palais Royal (Nation-République) ... On y retourne ?



Souvenez-vous, ça commence dans les années 70 quand une banque spécialisée dans l’exploitation agricole décide d’investir dans le métier d’agent de voyages et surtout d’y introduire des méthodes innovantes …
Souvenez-vous, ça commence dans les années 70 quand une banque spécialisée dans l’exploitation agricole décide d’investir dans le métier d’agent de voyages et surtout d’y introduire des méthodes innovantes …
On le savait, on s’en doutait, on le subodorait : la disparition annoncée de la bonne vieille licence fait débat. Et comme toujours chacun y va de son fokon, yaka, yfodré, yakapa et autres yzonpaldroi ou encore onvaleurmontrédekelboionschof…

De mémoire de TourMagophage, on n’avait pas assisté à un tel tollé depuis….l’annonce du déménagement de Top Résa de Deauville à Paris. C’est vous dire si le sujet est grave…

En même temps il faut les comprendre les agents de voyages, la licence, c’est leur identité, c’est ce qui permet au profane de distinguer l’honnête commerçant de l’escroc de bas étage…

« Euh, t’es sûr que t’exagère pas un peu Maurice ? » Oui bon d’accord, j’ai tendance à me laisser emporter, je le reconnais, mais quand même, si on lui supprime sa licence, il lui reste quoi à l’agent de voyages ?

« Eeeuuuuh, sa marque, son logo ? »


Ah non, vous n’allez pas remettre ces histoires de logo sur le tapis…on vous parle de choses sérieuses, c’est la survie de toute une profession qui en dépend. Et croyez-moi, la profession ça fait des années qu’elle morfle en courbant l’échine dans la tourmente telle le roseau qui plie mais ne rompt pas.

Années 70 : une banque spécialisée dans l’exploitation agricole

Souvenez-vous, ça commence dans les années 70 quand une banque spécialisée dans l’exploitation agricole décide d’investir dans le métier d’agent de voyages et surtout d’y introduire des méthodes innovantes …

L’accueil est réservé, un rien ironique voire narquois « c’est cela oui, des voyages au guichet de la banque, et pourquoi pas du crédit en agence de voyages, tant que vous y êtes ? »

Mais face à l’ampleur du phénomène, la profession s’inquiète, puis s’insurge « c’est de la concurrence déloyale, ils viennent casser le métier, si ça continue il va falloir que ça cesse,… » et on en passe et des pareilles…

C’est ensuite au tour de la grande distribution de venir s’immiscer dans le petit monde du tourisme : on allait vendre du voyage sur une grande échelle et au juste prix et surtout introduire des méthodes innovantes …

L’accueil est réservé, un rien ironique voire narquois « c’est cela oui, des voyages au supermarché, et pourquoi pas des petits pois en agence de voyages, tant que vous y êtes ? »
Mais face à l’ampleur du phénomène, la profession s’inquiète….voir ci-dessus…

La dernière décennie du 20ème siècle vit l’avènement des nouvelles technologies et avec elles, des agences de voyages en ligne (en français pure player) : grâce au web on vendrait des voyages directement chez le client à des prix défiant toute concurrence et avec des méthodes innovantes…

C’est comme si les compagnies supprimaient les commissions...

L’accueil est réservé, un rien ironique voire narquois « c’est cela oui, des voyages sur internet, et pourquoi pas internet dans les agences de voyages, tant que vous y êtes ? »
Mais face à l’ampleur du phénomène, ….bla, blabla, bla ….

« Ben quoi Maurice, tu sais bien que l’histoire est un éternel recommencement »
C’est vrai, et c’est bien ça qui me fait peur..

Et en plus, là c’est beaucoup plus grave, on touche aux fondements même de la profession, c’est un peu comme si les compagnies aériennes décidaient de supprimer les commissions - oui je sais je m’emporte, on sait bien que ça n’arrivera jamais, elles z’oseront pas - ou comme en 1982 avec le carnet de change.

Aaahh 1982, à sa simple évocation j’en ai les larmes aux yeux…qu’elle était belle la profession unie comme un seul homme derrière l’étendard du SNAV, défilant de l’Opéra au Palais Royal (Nation-République, c’était pas dispo ce jour là …)

Alors quand je lis dans mon TourMag.Com préféré que « Les agences de voyages se disent prêtes à descendre dans la rue » je dis chiche !

Lu 4633 fois

Notez


1.Posté par JB le 01/10/2008 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas sûr que les agents de voyages s'énervent à cause de la suppression de la licence.
Je pense que les agents de voyages s'énervent car les APS, SNAV et autres autorités ne semblent pas réagir efficacement.
Avons-nous les autorités compétentes à défendre les intérêts de notre profession ?

2.Posté par NATHALIE le 01/10/2008 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en effet, il faut se bouger et se défendre; personne ne défend notre cause;
IMAGINEZ un seul instant que tout le monde , même nos clients qui repèreront un produit sympa, inédit va se mettr à promouvoir...
j ai déjà le cas sur les sports d hiver avec des activités motoneiges en France: fabrication pour amis ou inter professionnels, incentives...

ou allons nous??
TOUT LE MONDE SE REPLIE ...N OSE...
Soyons clair!
les faillites vont aller bon train!les meilleurs survivront!
la loi de la jungle...
a bon entendeur

3.Posté par ANDRE le 01/10/2008 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
greve, pourquoi pas?
Mais petit rappel, la greve en France est un droit sauf que les jours de greves ne sont pas payés.
Alors avec toutes les convictions possibles et la meilleur volonté avec mes 1048 eur net par mois la greve la greve est un luxe que je n'ai pas les moyens de me payer surtout en ces mois de taxes d'habitation etc....

Et oui on a pas des salaires de fonctionnaires nous permettant d'aller chanter dans la rue .....
... a moins peu etre de faire ca un dimanche a ce moment la je suis de la partie!!!

André

4.Posté par agnes le 14/10/2008 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne sais pas ou l on va mais on y va....enlever la licence c est ouvrir la porte a n importe quoi! notre metier ne sera plus valoriser et on deviendra des marchands de tapis car n importe qui pourra vendre des voyages!!! c est du grand n importe quoi!

Le SNAV, l' APS...ou sont ils? que font ils? pour prendre notre fric ils sont bons mais leur devise c'est "venez nous voir quand vous avez besoin de rien!!"
C est honteux!!

Il faut qu ils reagissent et vite...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com