TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





MKG Consulting : La France risque t-elle une pénurie de chambres d’hôtel ?


Rédigé par La rédaction (CE) le Lundi 5 Février 2007

Depuis la loi Raffarin de 1996, tout projet de création d’hôtel et de résidence hôtelière de plus de 30 chambres en province et de plus de 50 en Ile-de-France, ainsi que les extensions qui font dépasser ces seuils, sont soumis à autorisation d’une Commission Départementale d’Equipement Commercial (CDEC). Alors que les taux d’occupation progressent et que l’activité hôtelière française est particulièrement dynamique, le nombre de projets déposés à travers la France est en recul de 9 % en 2006 par rapport à 2005. Parallèlement, on enregistre une montée en gamme des projets déposés.



Dans le cadre de la loi Raffarin de juillet 1996, les Commissions Départementales d’Equipement Commercial (CDEC) ont à se prononcer sur toute création d’hôtel et de résidence-hôtelière de plus de 30 unités d’hébergement en province et de plus de 50 unités d’hébergement en Ile-de-France, ainsi que sur les extensions entraînant une capacité supérieure à celles-ci.

A travers ce baromètre du développement hôtelier en France on constate, en 2006, un recul global de 9 % des demandes d’autorisation par rapport à l’année précédente.

En 2006, 61 préfectures de la Métropole ont reçu 163 demandes, dont 154 pour des hôtels et 9 pour des résidences, soit une nouvelle offre potentielle de 8 351 chambres et 954 appartements. Cela veut
dire aussi qu’un tiers des départements français n’a enregistré aucun dépôt en préfecture.

Le littoral plébiscité

Les départements plébiscités sont essentiellement sur le littoral : Bouches-du-Rhône (12 projets pour 903 chambres), Var (8 projets, soit 746 chambres) et la Haute-Garonne (11 projets, 630 chambres).

La loi Raffarin a été accusée de favoriser le développement de l’offre des chaînes hôtelières, mieux équipées pour répondre aux exigences des CDEC. Dans la pratique, il s’avère que les CDEC sont de plus en plus sensibles aux projets présentés par des indépendants, qui représentent 52 % du
nombre des dossiers, avec des capacités moyennes pratiquement identiques à celles présentés sous une enseigne de chaîne.

Ces projets ont connu des taux de rejet presque deux fois supérieurs à ceux des indépendants. Au total en 2006, seuls 6 % des projets déposés n’ont pas été acceptés en Commission départementale.

Les membres de la CDEC ont toujours été davantage sollicités pour des créations (101 projets de 80 chambres en moyenne) que pour des extensions (62 projets de 20 chambres en moyenne), mais ces dernières sont en forte hausse, notamment chez les chaînes hôtelières.

Ces dernières augmentent leur capacité pour profiter des bonnes performances actuelles du secteur hôtelier et cherchent à optimiser les espaces existants face à la difficulté de libérer du foncier.

La nouvelle offre hôtelière sera plus haut de gamme

Le plus grand nombre de projets hôteliers concerne le créneau 2* (41,8 % des demandes soit un total de 66 projets pour 2 804 chambres), suivie d’assez près par la catégorie 3* (28,5 % des demandes, soit 43 projets et 2 734 chambres).

Le segment haut de gamme est bien représenté avec 21 projets et 1 361 chambres, tandis que l’hôtellerie très économique (Sans étoile et 1*) enregistre un tassement avec seulement 6 projets 400 nouvelles chambres en 1* et 18 projets et un peu plus de 1 000 en Sans étoile. Une analyse des verdicts rendus pour les projets d’hôtels montre que la catégorie Sans étoile a été la plus pénalisée par les refus en Commission.

Par ailleurs, les projets sont globalement de capacité supérieure à la moyenne actuelle du parc dans chacune des catégories hôtelières. Selon les segments, la capacité moyenne des projets déposés varie de 42 chambres en 2* à 66 chambres en 1* en passant par 58 chambres en 0*, 63 en 3* et
65 en 4* notamment de créations nouvelles d’établissements, alors que le secteur hôtelier est sur une courbe ascendante depuis deux années.

Avec la perspective d’une demande hôtelière qui se renforce, notamment sous la pression de la reprise de la demande des clients étrangers, la France pourrait manquer de chambres nouvelles. Les taux d’occupation se maintiennent et progressent, alors même que l’on enregistre un développement parallèle des projets de résidences de tourisme, qui n’ont pas besoin de passer en Commission d’équipement commercial.

b[Source MKG Consulting

MKG Consulting est le leader européen du conseil dans le secteur de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration et dispose de la première base de Données hôtelières au Monde hors USA, avec une bonne représentativité sur tous les segments hôteliers. L’analyse porte sur une étude exhaustive des données récoltées directement par MKG Consulting auprès des préfectures de la métropole française sur le résultat des sessions de CDEC en 2006.]i

Lu 3188 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:19 L’InterContinental® Perth City ouvre ses portes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com