TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





MSC Croisières veut doubler la flotte et devenir le leader mondial

un investissement de 9 milliards d'euros


Rédigé par Michèle SANI à bord du MSC Fantasia le Mercredi 16 Novembre 2016

La compagnie de croisière accueillait 91.698 passagers en 2012 et 165.000 en 2016. Elle dépassera la barre des 227 500 clients en 2017. Après cette croissance rapide et significative, après une phase de consolidation, MSC investit sur l'avenir.



Gianni Onorato, PDG de MSC Croisières était présent lors des All Stars of the Sea - DR Photo MSC
Gianni Onorato, PDG de MSC Croisières était présent lors des All Stars of the Sea - DR Photo MSC
A bord du MSC Fantasia où vient de se dérouler le traditionnel rendez-vous annuel « All Stars of the Sea » (14 marchés représentés) Gianni Onorato CEO, MSC Croisières a présenté les ambitions de la compagnie.

Elles sont simples sur le papier : doubler la flotte et devenir le numéro 1 mondial sur le marché des croisières.

Dans la réalité elles sont colossales et représentent un investissement de 9 milliards d'euros. Et ce sont bien sur les chantiers de Saint-Nazaire que seront construits ces paquebots du futur.

Entre 2003 et 2013, la compagnie a lancé 12 paquebots sur les mers du monde. D'une capacité totale de 15.871 cabines pouvant accueillir 41 024 passagers (12 545 membres d'équipage) ils ont représenté un investissement global de 5 ,7 milliards d'euros.

Entre 2017 et 2026 ce sont 11 paquebots future génération qui seront mis à l'eau représentant, 8 construits dans les chantiers de Saint-Nazaire et 3 en Italie.

26.389 cabines soit une capacité maximale de 67 531 passagers, 17 231 membres d'équipage, et ce pour un investissement de 9 milliards d'euros. Les quatre premiers contrats ont été signés à l'Elysée en présence du Chef de l'Etat. « Ca marque ! » dira Patrick Pourbaix, directeur général France.

Et en effet l'argument touche directement au cœur le marché français.

Une flotte de 23 paquebots de croisière horizon 2026

Univairmer un des lauréats des All Stars of the Sea - Photo MS
Univairmer un des lauréats des All Stars of the Sea - Photo MS
2017 marquera l'arrivée du MSC Meraviglia. Il offrira une capacité de 2 250 cabines (5.700 passagers et 1536 membres d'équipage). Il sera baptisé au Havre le 3 juin.

Son sister ship, le MSC Bellissima est attendu pour 2019. Ils auront chacun 12 restaurants, une vingtaine de bars, disposeront des toutes dernières technologies et auront, entre autres partenaires, le prestigieux Cirque du Soleil qui se produira à bord.

Encore plus beaux, plus grands, plus performants, les Meraviglia Plus 1 et Plus 2 prendront la mer en 2020 et 2022. Long de 331 mètres, d'une capacité de 2 444 cabines, ils pourront accueillir jusqu'à 6.297 passagers avec un équipage 1.580 personnes.

Suivront en 2017, 2018 et 2021 les MSC Seaside, Seaview et Seaside qui disposeront chacun de 2.067 cabines, 5.179 passagers et 1 413 membres d'équipage. Ces trois paquebots auront, dit-on, une architecture révolutionnaire et le meilleur des nouvelles technologies. Le MSC Seaside sera basé à Miami et naviguera dans la Caraïbe à partir de décembre 2017.

Enfin ce seront les nouveaux mastodontes, les géants des mers. Réalisés sur les chantiers de Saint-Nazaire, ils arriveront sur le marché en 2022,2024, 2025 et 2026. Les « Word Class » auront une capacigé de 7 000 passagers et 1 690 membres d'équipage.

MSC une compagnie de proximité

C'est le message que tient à développer MSC en multipliant les départs de Marseille et, à partir de 2018, du Havre une ville qui n'est qu'à deux heures de Paris.

Au départ du Havre (et de Zeebruge) MSC allongera sa saison « nordique » en programmant les grandes capitales du nord en continuité des classiques croisières baltiques et norvégiennes. Les pré-acheminements seront aussi mis en place au départ d'une dizaine de villes de province.

Proche du marché français mais aussi a souligné Patrick Pourbaix « cosmopolite dans sa clientèle et européenne dans son concept ». A l'échelle mondiale le premier marché est le Brésil. En Europe c'est toujours l'Italie (16 %) suivie sur un même niveau (12 %) par la France et l'Allemagne.

Dans sa communication et sa politique commerciale MSC entend conforter les croisières d'été en allongeant éventuellement leur durée tout en prenant des parts de marchés aux clubs et autres villages de vacances.

Des itinéraires renouvelés

Chez MSC, le prochain tour du monde sera réalisé à bord du MSC Magnifica (inauguré en 2010). Il durera 119 jours et partira de Gênes le 5 janvier 2019. Les passagers pourront aussi embarquer à Civitavecchia, Marseille et Barcelone. Soulignons que sur ce type de croisière au très long cours, la France est leader.

L'itinéraire touchera entre autres escales, la Nouvelle Zélande, les îles Fiji, Bora Bora, Cartagène, la Polynésie, Hawaii , Los Angeles . Les ventes ont été ouvertes aux membres du Club MSC cette semaine ( le 14 novembre 2016). Elles leur seront réservées jusqu'au 15 décembre. A l'heure où nous écrivons ces lignes, 45 passagers sont d'ores et déjà inscrits.

Autre nouveauté : Cuba ou le MSC Opéra naviguera durant toute la saison 2017 en offrant la possibilité de réaliser des croisières de 7 ou 14 jours. Le marché français disposera de vols bi-hebdomadaires au départ de Roissy CDG (mardi et samedi) et de pré- acheminements programmés au départ de 12 villes de France. La saison hiver 2016/2017 se porte bien : elle atteint d'ores et déjà un taux de remplissage qui flirte avec les 75 %.

Quant au concept « Yacht Club », sorte de navire dans le navire, qui propose un espace et des services haut de gamme à la fois indépendants et intégrés au grand paquebot, il a démontré sa raison d'être : complet la plupart du temps.

Il sera bien entendu repris et développé dans les futurs paquebots de la compagnie. « Le Yacht Club, sorte de Premium à l'européenne atteste de notre savoir-faire à tous niveaux, du mass market au luxe » a dit en substance Patrick Pourbaix.

Bientôt une « convention passeport » pour les agences de voyages

La politique commerciale de la compagnie se tourne essentiellement vers les réseaux de distribution tous canaux confondus soit quelque 3 000 points de ventes qui représenteraient près de 90 % des ventes.

Patrick Pourbaix souhaite transformer le « contrat passeport » en une convention qui impliquera davantage le point de vente pris individuellement avec son chef d'agence et ses agents de comptoir.

L'objectif est de récompenser sans exclusion la fidélité, la préférence MSC. Cela se traduira par une série de services dédiés, de priorités, de formation, d'invitations aux éductours etc.

Lu 3802 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com