TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Madagascar " réouverte" au tourisme sur l'ensemble du territoire

Visas gratuits et assouplissement du Quai d'Orsay


Rédigé par Jean DA LUZ le Mardi 21 Avril 2009

Vincent Desobry, patron d'Océane Aventures, est l'un des plus importants réceptifs de Madagascar. Fort d'un visa désormais gratuit et d'un assouplissement du Quai d'Orsay, ce français implanté dans la Grand'Ile depuis plusieurs années, récapitule les mesures envisagées pour la relance immédiate de la destination.



Madagascar " réouverte" au tourisme sur l'ensemble du territoire
TourMaG.com : où en est Madagascar après les graves incidents des derniers mois ?

Vincent Desobry :
"Ces dernières semaines nous avons beaucoup réfléchi à la relance de la destination Madagascar.

Notre avis était que la condition sine qua non devait être un "assouplissement " des informations sur les conditions de voyage à Madagascar du site du Quai d'Orsay. C'est désormais chose faite depuis deux jours..."
- LIRE

T.M.com - Mais quid des mesures incitatives et à quand un signal politique fort pour la relance de la destination ?

V.D.
: "Nous nous étions dit que l'idéal serait que le Gouvernement Malgache supprime les frais de visa assez élevés (environ 60 euros ), ce qui est un signe politique symbolique d'une volonté de relance du
tourisme. C'est chose faite depuis la semaine dernière.

Cela fait deux ans que nous attendions cette mesure. Bien sûr cette simple mesure ne suffira pas. Toutes les organisations professionnelles ont déjà travaillé sous l'égide de l'ONTM, office national du tourisme à l'élaboration d'un Plan de relance de la destination."


T.M.com - Quel en sera le montant du budget et qui des actions prévues ?

V.D.
: "Le coût de ce plan est de 600 000 euros. Nous avons le soutien des bailleurs de fonds pour le financement. Il inclut notamment l'organisation d'Eductours, de voyages de presse. Il est important que les professionnels puissent voir sur place que la vie a repris son cours normal."

T.M.com - Quid des actions prioritaires ?

V.D.
: "Il nous faut maintenant rétablir la confiance avec les Tos émetteurs et tous nos partenaires . N'oublions pas que la France représente notre premier marché. Nous savons que notre destination est réputée "chère " et devons tenir compte du contexte de crise économique. Aussi des offres promotionnelles accompagneront-elles la relance..."

T.M.com - Profiterez-vous de l'occasion pour mieux présenter et positionner le "produit" ?

V.D.
: "C'est sans doute l'occasion pour le tourisme malgache de mieux clarifier son positionnement. Nous ne sommes pas une destination simplement balnéaire : Madagascar est une destination de circuits , une destination nature - aventure - découverte- rencontres.

Nous avons de nombreux parcs nationaux et une très forte densité d'aires protégées. Madagascar est en phase avec les aspirations du monde actuel : on est naturellement " authentique , bio et écolo "loin des plages bétonnées et du tourisme de masse.

Au moment où le tourisme s'engage dans une démarche solidaire et équitable, Madagascar attend avec impatience la venue de touristes étrangers : la crise a mis en exergue l'importance économique de notre secteur par les devises qu'il génère, les emplois directs qu'il crée et les effets induits sur d'autres secteurs ( transport ,agro alimentaire , artisanat ... ).

Chaque acteur a souffert durant ces trois mois et par conséquent, chaque touriste qui viendra à Madagascar contribuera solidairement à la relance du pays."


T.M.com - Comment les professionnels influent-ils sur le processus de relance ?

V.D. :
"Depuis le début de la semaine, nous avons multiplié les actions de lobbying en collaboration avec les associations des professionnels du tourisme. Nous nous nous sommes réunis avec les présidents des principales organisations du tourisme : nous sommes tous tombés d'accord pour dire que la relance pouvait être effective dans les prochains jours.

Le secteur privé a pris conscience de son rôle , et son rôle n'est pas d'interférer dans les changements politiques en cours. Nous avons certes besoin d'un contexte politique plus stable ; l'une des explications de la crise est sans doute économique.

Il y a un grand problème de pouvoir d'achat à Madagascar. Le tourisme est un secteur qui peut apporter beaucoup , assez rapidement et ses effets positifs peuvent irradier l'ensemble du territoire : c'est ce discours là qu'il nous faut tenir au hommes politiques pour obtenir le signal fort dont vous parlez."


T.M.com - Oui, mais qu'en est-il des infrastructures ?

V.D.
: "Les aéroports fonctionnent et sont sécurisés et les hôteliers sont prêts à accueillir les clients. En termes de sécurité une réunion a été organisée avec les représentants de la gendarmerie nationale et de la police pour décider de renforcer la présence dissuasive et rassurante des forces de l'ordre autour des sites touristiques afin d'éviter les risques d'actes de délinquance.

Enfin, Air Madagascar nous assure de sa collaboration pour renforcer la programmation des vols vers les destinations touristiques. Nous vous confirmons : Madagascar est " réouverte" au tourisme et nous reprenons toutes nos activités sur l'ensemble du territoire."


T.M.com - Y compris dans la capitale, Antanarivo ?

V.D.
: "La situation politique a Antananarivo reste instable ... il y a encore des désaccords , quelques manifestations par ci par là mais il n'y a plus de violence. C'est une période de transition qui s'ouvre et honnêtement nul ne peut prévoir ce qui se passera dans les prochaines semaines ou les prochains mois au plan politique mais nous pensons que cela se passera désormais calmement.

Pour rassurer au maximum les clients, nous leur conseillons non pas d'éviter Antananarivo mais à court terme de se contenter d'y transiter. Encore une fois , la vie est normale dans la capitale : je me sens personnellement davantage en sécurité ici que dans la majorité des capitales du monde.

Enfin cela ne doit pas nous empêcher de vendre la destination, chaque pays ayant son" potentiel " d'instabilité. Nos équipes sont prêtes pour accueillir les clients."


(*) la FHORM , fédération des hôteliers de Madagascar , GO TO Madagascar , groupement interprofessionnel du tourisme malgache et l'ONTM , office national du tourisme malgache

Madagascar " réouverte" au tourisme sur l'ensemble du territoire
Vincent Desobry, 47 ans, est Président directeur général de Océane Aventures l'un des principaux réceptifs à Madagascar également représentant de la compagnie aérienne Corsairfly ( GSA ) et Membre fondateur de GO TO MADAGASCAR.

Présent à Madagascar depuis 19 ans dans la Grand'Ile, il représente de nombreux tours opérateurs français à Madagascar.

Océane Aventures est également actionnaire de Evasion sans Frontières, réceptif spécialisé sur le marché italien et actionnaire de Iharana Lodge un camped lodge qui doit ouvrir en juillet prochain à proximité du parc national de l'Ankarana (Nord de Madagascar).

Lu 6606 fois

Notez


1.Posté par guillaumet pascal le 21/04/2009 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je veux y croire pour les touristes mais surtout pour les malgaches et pour l'économie malgache qui a bien besoin de l'apport financier de cette activité touristique.

2.Posté par Ranarivelo le 21/04/2009 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour ton soutien , VINCENT !!

3.Posté par raza le 21/04/2009 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien mais il manque de la transparence dans cette histoire de 600000euros pour relancer le tourisme à Madagascar.
Et personnellement, les touristes potentiels ne viendront pas à MAdagascar tant que le problème d'instabilité à Mada n'est pas résolue...

4.Posté par Ranarivelo le 21/04/2009 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Plan de relance fait 36 pages et a été exposer en détail aux 22 Offices Régionaux des Régions et aux Présidents des Groupements professionnels par filières lors du Conseil d'Administration de l'Office National du Tourisme le 7 avril à la Résidence d'Ankerana. 600.000€ représentent d'ailleurs bien peu par rapport au budget de promotion de nos pays voisins (Maurice, Afrique du Sud....).

5.Posté par François le 21/04/2009 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Vincent d'informer de la situation réèlle dans le pays
François

6.Posté par Dilanntours le 21/04/2009 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour ,
Nous recevons nos premiers clients ce mois d'avril après la crise!
Et c'est bon signe pour la saison !
Cordialement
DILANN

7.Posté par steph le 22/04/2009 05:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En sécurité à Tana?
Deux morts lundi, des voitures incendiées, des tirs de balles assourdissantes, les gaz et les rafales jusqu'à 22h... En transit par Ivato d'accord mais le centre ville est dangereux et totalement déconseillé. Il est inconscient d'y envoyer des touristes.
Résident tananarivien

8.Posté par voyageur le 22/04/2009 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis tout à fait d'accord avec Steph, on ne sait toujours pas ce qui nous attend demain ni après demain ni dans un mois. Il est vrai que vous devez faire l'impossible pour relancer le secteur mais delà à prendre des risques imporantes !!! je ne suis pas d'accord. D'ailleurs la preuve : ce qui vient de se passer lundi dernier !!! autour du fameux LAC ANOSY qui fait partie du charme de la capitale.

9.Posté par Myrah ANDRIAMIHANTA le 23/04/2009 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour!
Je suis une étudiante en écotourisme et je cherche des personnes qui peuvent m'apporter leur aide pour lancer mon business dans la location de voiture et hébergement.
Merci de me contacter.

( Serrons les coudes pour relancer le tourisme à Madagascar malgré cette crise !)

10.Posté par Michel le 15/05/2009 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est trés bien de vouloir relancer le tourisme à Mada pour remplir les poches de ceux qui les ont déjà pleines. Il vaudrait mieux relancer l'éducation et la qualité de vie des enfants de Mada qui n'ont rien demandé pour cette crise.

Michel résident Mada

11.Posté par Cedrouk le 16/05/2009 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que Madagascar et les malgaches ont des atouts naturels pour le tourisme.
M. Vincent Desobry cité dans l'article disant "je me sens personnellement davantage en sécurité ici que dans la majorité des capitales du monde" exprime à propos d'Antananarivo un sentiment largement partagé par les pro du secteur qui ont voyagé. Et ce sentiment de sécurité est d'autant plus fort sur les autres villes/destinations malgaches.
Les professionnels du tourisme qui connaissent Madagascar savent que ce n'est pas un pays considéré comme dangereux. Malgré les morts et les blessés, la période de crise politique au début de l'année 2009 ne changera pas ce fait.
L'interview de Vincent développe des idées plus que des opinions. Et ces idées sont largement partagées par les membres d'un secteur économique important pour la lutte contre la pauvreté à Madagascar et le développement de l'île.
Quelques exemples : les devises apportées par le secteur supportent la monnaie locale et la désinflation des prix dont ceux des produits de première nécessité. Par ailleurs, le caractère multi-sectoriel du tourisme et sa perméabilité à l'économie traditionnelle et informelle agit positivement sur une multitude d'emplois différents et va immédiatement dynamiser le Marché et ceci à tous les niveaux.
Je ne souhaite pas m'étendre sur l'évidence de l'importance du tourisme pour une économie comme celle de Madagascar. Les quelques résidents qui interviennent sur ce forum feraient peut-être mieux d'aller débattre sur les forums pour le grand public sur les questions de sécurité ou d'économie, ils trouveraient là des réponses plus adaptées à celles qu'ils pourraient avoir sur celui-ci et rendraient un fier service au secteur. :-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com