TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Madagascar : une destination pleine d'espoirs

Lancement d'une nouvelle marque à l'IFTM


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Jeudi 22 Septembre 2016

Présente en force au salon IFTM, Madagascar espère bien reconquérir la clientèle française et rassurer les professionnels du tourisme. Avec comme objectif un doublement de sa fréquentation d'ici 2018.



Madagascar espère reconquérir les touristes français. DR madagascar Chantha Chea
Madagascar espère reconquérir les touristes français. DR madagascar Chantha Chea
Madagascar a sorti le grand jeu.

Pour reconquérir la clientèle, la destination est venue en force au salon IFTM, avec un stand deux fois plus grand que l'an passé.

Il faut dire que sur les cinq dernières années, elle a perdu près de 20% des visiteurs Français, qui représentent presque la moitié de ses arrivées.

"Nous voulons une visibilité forte afin de prouver notre motivation dans la relance de notre pays
" explique Joël Randriamandranto, le directeur de l'office du tourisme.

En compagnie du ministre du tourisme et d'une vaste délégation, il s'est employé à rassurer les professionnels sur de nombreux sujets.

Tout d'abord, celui de l'insécurité, particulièrement prégnant depuis le lynchage de deux Français fin 2015.

" Dès qu'il se passe quelque chose de négatif chez nous, la presse française nous dénigre vite",
se désole Roland Ratsiraka, le ministre du tourisme.

La compagnie aérienne privatisée l'année prochaine.

Mais au-delà de l'insécurité, les freins à la vente restent nombreux : manque de confiance envers la compagnie aérienne, manque de fiabilité des prestataires locaux et problèmes d'infrastructures.

"Nous avons rencontré les TO pour comprendre les points de blocages et nous n'avons pas été surpris par ce qu'ils nous ont dit. Nous faisons notre possible pour les résoudre ", assure Joël Randriamandranto

Commençons par Air Madagascar. La compagnie a quitté en juin dernier l'annexe B de la liste noire.

Un soulagement financier : l'affrètement d'appareils pour desservir l'Europe lui coûtait 5 millions de dollars par an.

Le transporteur a également réduit ses effectifs passant de 2300 à 900 salariés sans aucun licenciement sec. "Nous n'avons simplement pas reconduit les contrats à durée déterminé", précise Gilles Filiatreault, son PDG.

La compagnie prépare également sa privatisation. "Nous avons déjà reçu 14 lettres d'intérêt. Le processus sera terminé au plus tard en février 2017", assure Gilles Filiatreault,

L'état souhaite conserver 51% du capital et n'a pas encore décidé s'il vendrait le transporteur dans sa totalité ou par morceaux (catering, handling, transport).

Le ministre a également assuré que les prix sur les vols intérieurs allaient baisser pour moins pénaliser les touristes. Il a parlé de réhabilitation de routes, de reboisement, de projets énergétiques, le tout financés à grands renforts de subventions de la banque mondiale.

Une nouvelle marque pour un nouveau départ.

Pour marquer ce nouveau départ, Madagascar a lancé pendant l'IFTM une nouvelle marque avec un nouveau logo "Madagascar île du Trésor".

Elle servira à promouvoir de nouveaux produits touristiques sur différentes thématiques : le trekking, le tourisme vert, l'observation des oiseaux, la pêche sportive et la plongée sous-marine.

"Nous avons une approche affinitaire et nous allons nous cibler les voyageurs passionnés par ces niches pour mieux personnaliser notre offre", poursuit Joël Randriamandranto.

Pour communiquer, l'office du tourisme mise sur le digital, avec un nouveau site internet plus dynamique et interactif, dont les contenus seront développés par des journalistes et webmaster. Un film promotionnel est également en cours de finalisation.

Tous ces investissements ont un coût et devraient être en partie financés par le nouveau visa, mis en place en février 2016.

"Ce visa est peut-être un léger handicap pour la destination, mais il nous permettra de financer notre promotion touristique"
, justifie le ministre Roland Ratsiraka.

Rappelons que Madagascar a engrangé 527 millions d'euros de recettes touristiques en 2015 pour 244 321 visiteurs. Grâce à tous ses efforts, elle espère bien doubler sa fréquentation d'ici 2018.

Lu 1258 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com