TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Malaysia Airlines : "Les recherches ne seront pas abandonnées avant de retrouver l'appareil..."

l'interview de Maurice Georges, Directeur du contrôle aérien à la DGAC


Rédigé par La Rédaction (C.E. et P.C.) le Mardi 11 Mars 2014

4 jours après avoir perdu la trace du vol MH370 de Malaysia Airlines, on ne sait toujours pas ce qui est arrivé au Boeing B777 qui transportait 227 passagers entre Kuala Lumpur et Pékin. Les recherches se poursuivent. Et, selon Maurice Georges, Directeur du contrôle aérien à la DGAC elles continueront jusqu'à ce que l'appareil soit localisé et que toute la lumière soit faite sur l'événement.



Le champ des recherches pour tenter de retrouver le Boeing B777 de Malaysia Airlines a été étendu mardi 11 mars 2014 - DR : © canaryluc - Fotolia.com
Le champ des recherches pour tenter de retrouver le Boeing B777 de Malaysia Airlines a été étendu mardi 11 mars 2014 - DR : © canaryluc - Fotolia.com
TourMaG.com – Selon vous, comment un avion peut-il disparaître des écrans radars, comme cela a été le cas avec le vol MH370 de Malaysia Airlines ?

Maurice Georges :
"Je n'ai aucune information sur cet événement car la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) n'est pas concernée ni associée à l'enquête. Je n'ai donc que des généralités à dire sur le sujet.

Plusieurs causes peuvent expliquer la perte de contact avec un avion : des pannes d'équipement, un accident... Toutes les hypothèses déjà évoquées dans la presse jusqu'à présent sont probables.

Mais il faut faire attention quand on parle d'"écrans radars". C'est une expression qui est souvent imagée et générale. Mais elle n'est pas forcément fidèle aux systèmes en service dans la zone concernée.

Parfois, on a un système radar. Parfois on n'en a pas et on procède à un contrôle aux procédures avec des points de communication et de contrôle régulier. De plus, lorsqu'on est en contrôle aérien pour un survol aérien loin des côtes, il est fréquent qu'il n'y ait pas de contrôle radar."

TourMaG.com – Les pertes de contact avec des avions sont-elles fréquentes ?

M.G. :
"Il peut arriver régulièrement qu'il y ait des interruptions de contact avec un avion, pour des raisons de radio ou de radar. Mais en général le système est ainsi fait, avec des redondances et des reports réguliers, qu'on reprend généralement le contact rapidement.

C'est pour cela que quand on se trouve face à une perte de contact, on lance des phases d'alerte progressives : d'abord une phase d'incertitude, ensuite l'alerte puis les recherches.

Ce n'est qu'au bout d'un certain temps qu'on est en mesure de confirmer qu'on n'a plus de nouvelles d'un avion. Parfois, il y a même une incertitude sur le moment ou l'endroit où on a perdu l'appareil."

Le B777 est un avion extrêmement sûr

TourMaG.com – Les avions sont-ils équipés de systèmes qui permettent de les repérer ?

M.G. :
"En général, les avions sont équipés de boîtes noires qui émettent des signaux radios pour localiser l'appareil.

Mais il faut les rechercher et ce n'est pas simple suivant la zone."

TourMaG.com – Le Boeing B777 a la réputation d'être un avion fiable...

M.G. :
"C'est même plus qu'une réputation.

C'est un avion extrêmement sûr qui affiche des performances de sécurité excellente.

Dans le cas du vol MH370, je ne connais pas l'âge exact de l'appareil mais je crois qu'il n'est pas vieux. Et a priori entretenu normalement par une compagnie réputée et majeure."

TourMaG.com – Ce qui marque dans le cas de la disparition du vol de Malaysia Airlines, c'est qu'on n'arrive pas à le localiser depuis 4 jours. Vous pensez que les recherches peuvent durer longtemps ?

M.G. :
"Je n'ai pas l'impression que des éléments de l'enquête soient cachés. Et, d'ailleurs, les autorités ne masquent pas leurs difficultés à localiser l'avion.

Ce qui est sûr, c'est que les recherches ne seront pas abandonnées avant de retrouver l'appareil.

L'expérience prouve que pour ce genre d'événements, on va vraiment jusqu'au bout du processus pour comprendre vraiment ce qui s'est passé. Cela peut prendre des semaines, des mois, voire même des années.

Mais les procédures d'enquêtes, aussi bien d'organes judiciaires que techniques sont toujours menées jusqu'à la fin. Pour le vol AF447, on est allé jusqu'à une troisième phase de recherche pour retrouver l'appareil d'Air France.

C'est important pour la mémoire des victimes s'il y en a, leurs familles, mais aussi pour la mémoire technique et l'amélioration de la sécurité aéronautique."

Lu 1346 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 18:03 Aigle Azur en eductour au Portugal


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com