TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Manque d'imagination et orgueil ont fait perdre à Air France KLM sa place de leader

Le 12 octobre 2013, Air France aura officiellement 80 ans


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Dimanche 15 Septembre 2013

Gagner en productivité, c'est devenu un exercice permanent et obligatoire pour les compagnies aériennes. Air France/KLM au sommet de sa gloire de leader européen l'a compris un peu tard. S'y ajoutent une politique de couverture pétrole hasardeuse, un service à bord sans imagination et le dénigrement de la puissance des low cost. Résultat : du sang et des larmes pour retrouver une certaine dignité.



Alexandre de Juniac avait prévenu fin juillet, qu'un 2e volet du plan Transform 2015 était nécessaire et qu'il viserait à nouveau l'emploi. On sait qu'une partie des courts courriers au départ d'Orly vont passer chez Transavia dont les coûts d'exploitation sont deux fois moins élevés que ceux d'Air France. /photo AF
Alexandre de Juniac avait prévenu fin juillet, qu'un 2e volet du plan Transform 2015 était nécessaire et qu'il viserait à nouveau l'emploi. On sait qu'une partie des courts courriers au départ d'Orly vont passer chez Transavia dont les coûts d'exploitation sont deux fois moins élevés que ceux d'Air France. /photo AF
Le 12 octobre, Air France aura officiellement 80 ans.

Une survivante, certes, mais de santé fragile et trainant de surcroît un endettement massif de plus de six milliards.

Pas de quoi se réjouir même si le potentiel de survie reste bon.

Bien sûr, si Air France/KLM était américaine, les problèmes seraient réglés plus facilement. Placée sous la protection de la loi sur les faillites, le fameux Chapter 11, le groupe pourrait geler dans un premier temps puis renégocier sa dette à la baisse avec les créanciers.

Ceci en leur ouvrant une partie de son actionnariat. Il pourrait aussi réviser l'ensemble des contrats des différentes catégories de personnel et licencier à tour de bras le cas échéant, réévaluer l'ensemble de ses activités sous la gouvernance d'un juge.

Elle serait sortie alors de cette période de purgatoire qui dure selon les compagnies de 15 à 24 mois, plus affutée que jamais.

A l'image de sa partenaire américaine Delta Airlines. Quasiment toutes les "legacy carriers" américaines se sont ainsi restructurées sous Chapter 11 en face de l'agressivité des compagnies low cost Southwest, Air Tran et autres Jet Blue...

Air France n'est pas un leader en matière d'innovation

Mais l'Europe est moins conciliante avec les entreprises.

Et Air France/KLM doit retrouver une santé financière et gagner en compétitivité sans la protection de garde-fous législatifs.

Mais après tout, les concurrentes les plus proches se débrouillent pour maintenir leurs compétitivités, chacune dans un marché spécifique. British Airways a renégocié à la baisse les conditions de travail des navigants.

Idem pour le groupe Lufthansa qui , en Allemagne, fait passer l'exploitation du court courrier à sa filiale Germanwings et en Autriche a fait basculer le réseau court courrier d'Austrian à Tyrolean avec réduction d'un tiers de la rémunération du personnel à la clé...

Le problème d'Air France ces dernières années, ce fut probablement son manque d'idées. Air France n'est pas un leader en matière d'innovation depuis longtemps.

Comme traumatisée d'avoir fait le choix du mauvais siège en classe Affaires (le "lie" pas tout à fait" flat" dans lequel le voyageur glissait inexorablement vers l'avant...)

Et ce, au plus fort moment de sa gloire, lorsque la stratégie de fusion avec KLM promettait un milliard d'économie d'échelle par an...

Des économies d'échelle qui ont été mangées par la suite par des choix peu judicieux de couverture pétrole. La dette s'est alors creusée et jusqu'à aujourd'hui, Air France est en retard sur ses concurrentes.

Une étude récente de Jefferies fait apparaître que le groupe franco-néerlandais ne se couvre que pour 75% de ses besoins en carburant alors que IAG et Lufthansa vont jusqu'à 85%.

La moindre hausse du baril impacte donc davantage Air France/KLM : l'étude indique qu'une variation de 10% du prix du pétrole retire 8% du bénéfice courant chez IAG (British Airways et Iberia), 12% chez Lufthansa et 45% chez AF/KL.

Si le premier semestre 2013 a été plutôt favorable à la position d'AF/KL le poids du pétrole passant de 44,6% des charges externes en 2012 à 42,9% en 2013, la remontée du prix du baril au dessus de 110 dollars liée à la situation du Moyen Orient pourrait à nouveau peser sur les comptes du second semestre.

Baisse de la recette unitaire de 3,8%

Mais l'arrivée d'un nouveau directeur financier, Pierre-François Riolacci pourrait faire évoluer cette situation...

Reste que ce directeur financier arrive avec la réputation d'un certain savoir-faire en matière de gestion de plans sociaux. Même si le plus gros du travail est fait pour ce qui est de Transform 2015, le plan qui prévoyait la suppression de 5122 postes.

Sur le volet économies de ce plan, si l'on en croit les chiffres avancées par les Echos, ce sont 990 millions d'économies sur un objectif de 1,5 milliard d'ici à 2014 sont déjà réalisés.

Sauf que le coût au siège qui a baissé de 3% depuis 2011 ne rattrape pas la baisse de la recette unitaire de 3,8%.

Le gain de productivité serait de 17%, il manquerait donc 3% à réaliser pour atteindre les 20% visés.

Alexandre de Juniac avait prévenu fin juillet, qu'un deuxième volet du plan Transform 2015 était nécessaire et qu'il viserait à nouveau l'emploi.

On sait qu'une partie des courts courriers au départ d'Orly vont passer chez Transavia dont les coûts d'exploitation sont deux fois moins élevés que ceux d'Air France.

Transavia va donc monter en puissance tout en esquivant le problème de la saisonnalité des vols à dominance Loisirs par la location d'appareils à la compagnie canadienne Transat pendant la saison hiver.

La prise en main du Paris-Chambery signale la première ligne hexagonale si l'on exclut celle de la Corse exploitées depuis les aéroports de province.

Transavia pourrait-elle assurer l'ensemble des vols métropole/Corse par la suite, délivrant ainsi Air France de son escale la plus onéreuse ?

Les escales, et notamment celles de province où le personnel sol reste important seront vraisemblablement touchées par le nouveau plan de départ.

Dans l'oeil du cyclone, les bases de province de Marseille installée en octobre 2011, suivie par Nice et Toulouse pour affaiblir les parts de marchés des compagnies low cost n'ont jamais atteint leur but - en grande partie à cause des négociations paritaires qui ont trainé en longueur.

La perte d'exploitation des 3 bases en 2012 dépasserait 100 millions d'euros

Si Marseille est passé de 11 à 10 appareils basés, Nice et Toulouse en ont perdu chacune deux : de 8 à 6 pour Nice, de 10 à 8 pour Toulouse. La perte d'exploitation de ces trois bases en 2012 dépasserait les 100 millions d'euros.

A noter qu'à Marseille, même Transavia qui s'était essayée sur des vols vers le Maghreb a jeté l'éponge...


Cette semaine, la direction d'Air France devrait donc révéler l'étendue des problèmes au cours du CCE qui aura lieu le 18 septembre.

Il sera suivi, le 4 octobre, d'un autre CCE où les propositions de départs (toujours volontaires?) concernant 2500 employés supplémentaires devraient être dévoilées.

Une partie de ces départs devraient impacter aussi le cargo mais ce sont avant tout les employés de l'activité trafic qui devraient subir la coupe.

Les syndicats de PNC qui ont été les derniers à signer Transform 2015 et qui dénoncent déjà le non respectpar la direction des textes signés, agitent clairement des menaces de grève.

Même situation conflictuelle chez Britair, (désormais intégrées à Hop avec Regional et Airlinair) où les problèmes sociaux chez sont loin d'être résolus.

Un nouvel appel à la grève est d'ailleurs lancé par l'UGICT CGT du 19 au 22 septembre. Débuts difficiles pour Hop qui devrait finir l'exercice avec une perte d'exploitation de 30 millions d'euros avec, jusqu'à aujourd'hui une équation compliquée : +17% de pax mais une recette unitaire en baisse de 20%.

Autant dire que le problème du court courrier d'Air France n'est toujours pas résolu. Il va tout juste être déplacé.

Transavia n'est pas non plus la panacée : la compagnie affiche, certes, un résultat d'exploitation positif, mais elle reste dans le rouge pour ce qui est du bénéfice net et devrait le rester longtemps si sa montée en puissance de 11 appareils aujourd'hui à 30 se réalise.

Une solution pour faire baisser l'endettement serait évidemment de revendre ces activités. Mais à qui ?

Il y a toutefois des traumatismes qui peuvent disparaître. La présentation du nouveau siège Eco et Premium Eco à Top Resa la semaine prochaine (un investissement de 500 millions d'euros pour équiper les B777 ) est un pas de plus vers l'excellence du service dont rêve Alexandre de Juniac, le Pdg du groupe.

Puis en janvier, c'est le siège de classe Affaires qui sera dévoilé. De quoi donner des arguments à la force commerciale, elle aussi en pleine réorganisation...

Lu 5639 fois

Notez


1.Posté par BUKHARI FRANCOISE le 16/09/2013 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paris, le 16 septembre 2013
Bonjour,
Il est dommage que la politique commerciale d'AIR FRANCE vis-à-vis des agences soit aussi rigide, les conditions des contrats sont trop draconiennes avec des délais de rétrocession qui limitent les ventes de dernière minute.
AIR FRANCE préfère les ventes directes via son site internet au détriment des professionnels du tourisme qui ont perdu de grosses parts de marché.
De surcroît, AIR FRANCE nous inonde de promotions de dernière minute qu'il nous est difficile de mettre en place, les contrats avec les clients étant signés de longue date. Preuve aussi que les vols ne sont pas pleins et avec des conditions plus souples, les ventes pourraient être améliorées en amont.
C'est pourquoi nous donnons souvent la préférence à d'autres compagnies qui offrent des tarifs identiques souvent moins chers et qui surtout proposent des conditions nettement plus avantageuses.
Nous avons déjà fait passé le message à notre commercial en espérant un jour être entendu !
Bien cordialement,
Françoise Bukhari
Gérante MOUVANCE VOYAGES
38 rue de Moscou
75008 PARIS

2.Posté par BUKHARI FRANCOISE le 16/09/2013 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excusez-moi pour les fautes de grammaire à la dernière phrase ... Nous avons déjà fait passer le message à notre commercial en espérant un jour être entendus !

3.Posté par FLO le 16/09/2013 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca faisait longtemps que Tourmag n'avait pas fait de "Air France bashing".
Vous n'êtes pas les seuls, c'est une spécialité française de tirer sur ses fleurons nationaux.

Air France se réorganise en profondeur (nouveaux services sur long courriers, nouveaux sièges à venir...), cependant, aucune trace dans cet article.

Mais au final, à quoi sert cet article puisque les agents de voyages ne revendent plus AF depuis la suppression des commissions ?

4.Posté par ERREUR le 16/09/2013 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous vous trompez FLO. Nous vendons très bien Ai France et gagnons mieux notre vie depuis la suppression des commissions. Il se trouve même qu'à priori, certaines compagnies le regrettent aujourd'hui......

5.Posté par Duncan McDonald le 16/09/2013 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui Flo, allez, tous ensemble :"Ça ira mieux demain, ca ira mieux demain..." Air France n'a juste aucune chance de survie a 5 ans car elle enchaine des plans sans aucun effet. C'est comme le patient qui a une gangrène a qui on coupe un petit bout de jambe jour après jour et qui meurt a la fin alors que si on avait viré tout du 1er coup il serait de nouveau debout...Et le "Air France bashing" c'est d'un ridicule... Cette boite perd des centaines de millions par an, plante plus d'avions que n'importe quelle major alors arretez le syndrome calimero svp !

6.Posté par FLO le 16/09/2013 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Erreur :
Et bien je suis content de lire que les professionnels gagnent mieux leur vie en vendant AF aujourd'hui par rapport à hier.
Alors, et sans polémique, pourquoi cette histoire de commission revient sans cesse si les pro gagnent plus aujourd'hui ?

@ Duncan Mc Donald :
Je ne pense pas avoir l'âme du syndicaliste que vous me prêtez, hurlant à la cantonade des chants partisans.
Un conseil : si vous êtes un bon pro, demandez donc à "Erreur" sa méthode pour vendre AF avec de bons profits. Il a tout compris... lui !
(je suis étonné que vous ne maitrisiez pas son savoir faire, votre vision auto-proclamée serait-elle sélective ? Vous ne faites pas honneur à vos maitres, Nostradamus et Madame Soleil...)

7.Posté par Duncan McDonald le 17/09/2013 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Flo: vendre et gagner de l'argent c'est bien mais Air France fait voler des avions pleins mais perd de l'argent... Comme il est dit dans ce superbe article la seule solution est un bon gros dégraissage avec une petite casse sociale histoire de mettre Air France au niveau de ses concurrents. Mais, avec l'etat detenant encore 16% du capital cela ne se fera jamais et Air France sera condamnée a mourir a petit feu...

8.Posté par FLO le 17/09/2013 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Duncan :
C'est à croire que vous faites partie de la famille de l'auteure !
Dommage que vous n'ayez rien compris.
Si AF était privée à 100 %, justement, elle serait en meilleure situation. Et sans dégraissage ou licenciements massifs comme vous le souhaitez.

Votre petite fixette sur le personnel est étrange non ? A croire que vous avez tenté des sélections et qu'elles se sont mal passées.

Si AF était privée (100 %), elle n'aurait pas été obligée d'ouvrir des vols CDG/Antilles par exemple, voulues par le gouvernement précédent avec à la clé des millions de pertes... et ce n'est qu'un exemple.
Vous êtes complètement à côté de la plaque. Un autre exemple, un simple changement de statut ferait économiser 800 M d'euros (siège social à Amsterdam par exemple). Mais ce serait autant de cotisations en moins pour l'état français... et donc pour vos prestations sociales personnelles !

9.Posté par Duncan McDonald le 17/09/2013 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ahhh, vous aurez mis du temps avant de sortir le bel argument concernant une pseudo jalousie ou déception... Sachez qu'il existe pleins de gens qui aiment leur boulot et n'ont aucune envie de servir des cafés dans les avions ou sourire a longueur de journée a des passagers pas toujours très agréables (moi le premier) !

Quoi qu'il en soit cette compagnie aérienne sombre inexorablement depuis bien trop longtemps et, quoi que vous disiez, ne pourra se relever qu'avec une casse sociale de grande ampleur (salaires, conditions de travail, avantages...). Les personnels Air France coute plus cher a la compagnie que ceux de la Lufthansa, de British Airways et on ne parle même pas des compagnies du Golfe... Que pensez vous qu'il arrive quand une compagnie aérienne vole avec des avions pleins et perd de l'argent ?

Sans doute êtes vous employé par cette compagnie aérienne et votre aveuglement en est sans doute la conséquence. Voici des chiffres publié sur un autre site (www.pnc-contact.com) qui devraient vous faire réfléchir:

Air France qui a clôturé l’année 2012 avec un résultat net négatif de -1 192 millions d’euros et un ratio d’endettement de plus de 157% est en train de mettre en place un plan pour sauver la compagnie de la faillite. Ce plan, Transform 2015, semble ne pas parfaitement répondre à la gravité de la situation et des modifications sont prévues dans les mois à venir afin que cette compagnie aérienne puisse être bénéficiaire rapidement. Pour comparer avec une autre compagnie aérienne européenne, Lufthansa a clôturé son dernier bilan à 4 millions d’euros de bénéfice avec un ratio d’endettement de seulement 30%. Le CA du 1er semestre 2013 d’Air France de 12 301 millions d’euros est très légèrement supérieur à celui de 2012 qui était de 12 145 millions d’euros.

Je vous souhaite de bons vols.

DMD

10.Posté par FLO le 17/09/2013 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Ducan : Avec tout le respect que je vous dois, si "pnc-contact" est votre source d'information alors je comprends mieux !

Ce site se borne à copier des informations et à en diffuser d'étranges !
Il n'y à aucune rédaction à "pnc-contact".
Dernière en date : "Selon nos informations il sera annoncé la suppression de 2500 à 3000 postes dans le cadre du plan Transform." Ben voyons. Le pseudo rédacteur de ce site à lu Les Echos tout simplement et se targue d'avoir des "informations". Quel scoop !
Autre exemple : "Air France perd un passager en vol". Humour idiot pour un passager clandestin qui s'est tué en voulant s'enfuir de son pays..

On multipliera les exemples à l'infini.


Donc vous comprendrez aisément que vos références journalistiques m'autorisent à laisser vos commentaires au niveau d'où elles viennent !

On peut ne pas être d'accord avec la totalité de l'article écrit par G. BIEGANOWSKI, mais je reconnais au moins que Tourmag à une rédaction digne de ce nom !

Je vous souhaite de bonnes ventes... et cessez cette aigreur, vous allez friser l'ulcère !
Point.

11.Posté par Duncan McDonald le 17/09/2013 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle que soit la source les chiffres sont là et si PNC contact ne vous convient pas vous trouverez les mêmes sur Boursorama... Air France est un gouffre financier qui accumule les centaines de millions de perte et son avenir est plus qu'incertain si rien n'est fait en profondeur via un vrai plan de licenciement et une forte réduction des rémunération et des charges en général.

Sur ce je vous laisse a vos doux rêves d'avenir rose et joyeux et ne vous inquiétez pas, mon estomac va bien et pour les ventes je ne vois pas de quoi vous parlez car je ne suis pas vendeur...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com