TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

TourMaGJOBS - Emploi et Formation





Marché de l'emploi : recruteurs et candidats, la double méprise...

l'interview de Valérie Dufour, responsable Recrutement PA


Rédigé par Propos recueillis par Jean DA LUZ le Mardi 1 Juillet 2008

Avec l'essor d'Internet, devenu le principal vecteur de recherche des offres et demandes d'emploi et celui de l'audience croissante de TourMaG.com, votre portail préféré a doublé en un an le nombre de ses annonceurs. En 2007, la rubrique Petites annonces a représenté 10% du chiffre d'affaires du Groupe. Un essor que l'on doit à Valérie Dufour, responsable Recrutement PA et spécialiste des questions d'emploi. Nous lui avons demandé quelles étaient les dernières tendances du marché.



Marché de l'emploi : recruteurs et candidats, la double méprise...
T.M.com - Quelles sont les tendances actuelles du marché ?

V.D. :
"On constate tout d'abord que les candidats ne connaissent pas bien l'ensemble et la variété des métiers et postes que propose l'industrie du tourisme. C'est assez impressionnant...

Par ailleurs, le malaise qui règne sur le marché depuis quelques années est toujours bien présent. Les recruteurs peinent encore davantage à recruter qu'auparavant, car les salaires et les conditions de travail de la profession n'attirent plus la main d'œuvre qualifiée et compétente.
Je remarque aussi que les recruteurs ne veulent plus prendre le temps de former les débutants.

Ils veulent de la main d'œuvre qualifiée et polyvalente tout de suite mais ne sont toujours pas prêts à augmenter les salaires, d'où problème de recrutement !

Or, les candidats veulent privilégier aujourd'hui la vie de famille, avoir un emploi stable avec un plan de carrière et un salaire décent afin de faire face au niveau de vie de plus en plus élevé, d'où un certain blocage sur le marché. On a l'impression que les recruteurs et candidats ne se comprennent pas !"


T.M.com - Et de manière plus sectorielle ?

V.D. :
"Au niveau du Tour operating, les postes les plus recherchés sont ceux de commerciaux, directeur marketing, directeur commercial, chef de produit confirmé, agents de réservation et techniciens groupes confirmés. Nous avons d'excellents retours concernant ces postes.

Des retours également très bons sur l'aérien en ce qui concerne les postes de commerciaux, directeur marketing, directeur commercial, agents de réservation."


T.M.com - Et qu'en est-il plus au niveau de la Distribution ?

V.D.
: "Au niveau de la distribution (agences de voyages traditionnelles), les postes les plus fréquents à pourvoir sont des billettistes affaires, conseillers voyages confirmés, commerciaux groupes, chefs d'agence. Nous avons de très bons retours pour les postes de chefs d'agence.

En revanche, pour les autres postes, c'est plus mitigé...Pour les réseaux de distribution, les retours sont bons sur la région parisienne et on note une l'amélioration des retours sur la Province, sauf pour la région PACA, où le coût de l'immobilier et le niveau de vie dissuadent les candidats d'y travailler, car les loyers sont trop chers...

Nous sommes très performants au niveau des postes d'encadrement et arrivons à bien satisfaire les TO et compagnies aériennes, qui sont nos principaux annonceurs avec quelques réseaux de distribution comme Club Voyages, Printemps Voyages ou Jancarthier..."

T.M.com - Y-a-t'il des métiers qui connaissent des difficultés particulières ?

V.D
. : "Oui. par exemple, il est très difficile de recruter des commerciaux groupes. Les agences de voyages en ligne peinent également à recruter, car les rémunérations ne sont pas suffisamment motivantes et les conditions de travail, difficiles en call center, dissuadent les candidats.

Même cas de figure pour les agences de voyages indépendantes. Je pense que l'incertitude actuelle effraie les demandeurs d'emploi qui recherchent surtout de la stabilité ce qui explique les mauvais retours !

De manière générale on peut dire qu'il y a une grande pénurie de vendeurs et de commerciaux dans le secteur. Ce qui tombe plutôt mal car, dans la mesure ou une majorité de candidats veulent travailler dans la production, on aboutit à une inadéquation flagrante entre l'offre et la demande..."


TourMaG.com - Comment a évolué au cours des 12 derniers mois la rubrique Emploi ?

V.D.
: "Nous avons doublé l'année dernière le chiffre d'affaires la rubrique "offres d'emploi" grâce à nos points forts tels que le rappel des offres d'emploi dans la newsletter qui touche près de 30 000 abonnés avec un large public de professionnels du tourisme confirmés. Il faut noter aussi le fait que le média est désormais connu et reconnu dans la profession... "

T.M.com - Quels sont les avantages compétitifs de TourMaG.com par rapport aux autres supports pros ?

V.D.
: "TourMaG.com est un support qui permet d'être réactif, efficace et flexible. L'annonce de l'entreprise est souvent chargée dans l'heure qui suit la décision du client, la modification du texte de l'annonce est très rapide alors même que sur un support papier ce n'est pas possible. Autre avantage : l'élaboration de packages de diffusion sur-mesure adaptés aux besoins et aux budgets de chaque recruteur...."

T.M.com - Internet a-t-'il complètement changé la donne ?

V.D.
: "En effet, l'utilisation d'internet pour le recrutement est devenue incontournable car ce média est l'un des plus utilisés par les demandeurs d'emploi (cadres en majorité) pour chercher un emploi devant la presse écrite. Il est le média le plus utilisé aujourd'hui par les recruteurs pour diffuser leurs offres d'emploi."

T.M.com - Il y a bien sûr des raisons à cela ?

V.D.
: "Complètement. Grâce à internet, les candidats peuvent aller beaucoup plus vite dans leurs recherches d’emploi et être ainsi nettement plus réactifs face à des offres mieux ciblées.
En effet, la Toile permet d’accéder à des informations complètes concernant le recruteur, ce qui facilite l’identification au poste et à l’entreprise.
D’autre part, l’usage du copié collé et de la copie de fichier permettent d’accroître le nombre de candidatures en comparaison à la rédaction manuscrite...


T.M.com - Quel est le "plus" proposé par TourMaG.com à ses annonceurs et partenaires ?

V.D.
: " Je crois qu'il y a une relation de confiance qui s'est instauré entre nous et les recruteurs et les demandeurs d'emploi. Que ce soit dans le respect de la confidentialité, l'aide à la rédaction des annonces, le soutien moral des candidats, la mise en relation de ces derniers, ou encore le conseil dans la recherche d'un emploi etc..."

T.M.com - Avez-vous des projets en ce qui concerne le développement de la rubrique ?

V.D.
: " En effet, nous travaillons sur un certain nombre d'innovations qui vont faire évoluer de manière assez sensible cette rubrique. Notre objectif est de donner toujours plus d'infos aux recruteurs et aux candidats et d'avoir un rôle de facilitateur afin de permettre leur mise en contact de la façon la plus optimale possible."

CI DESSOUS A TÉLÉCHARGER L'ENQUÊTE EMPLOI DE L'APS

Marché de l'emploi : recruteurs et candidats, la double méprise...

apsenqueteemploi.pdf APSEnqueteEmploi.pdf  (3.32 Mo)


Lu 7680 fois

Notez


1.Posté par Winterstein le 04/07/2008 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Veuillez m'excusez mais je peux vous assurer que recruter du personnel polyvalent et opérationel instantanéement est strictement impossible. En effet notre métier demande une certaine formation technique que l'on peut acquérir en formation, mais cela necessite aussi une très solide formation sur le terrain qui est possible uniquement en ce déplacent dans les pays. Cela est malheureusement trop rare car l'investissement onéreux pour les entreprises n'est pas le premier objectif.

2.Posté par Serge Prevot le 04/07/2008 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crains fort que les entreprises de tourisme (et aussi dans d'autres secteur) veulent le beurre et l'argent du beurre. Avoir du personnel qualifié,compétent,polyvalent payé au Smic est d'un ridicule total qui démotive les candidats.

3.Posté par Bernard Potier le 04/07/2008 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi les AGV n'essaient t'elles pas d'embaucher des sans papiers ? La restauration le fait avec succès depuis des années et s'en porte très bien : main d'oeuvre qualifiée , docile car jamais a l'abri d'une denonciation a la Préfecture , payee en dessous du Smic.
Pour ma part , je n'y vois que des avantages.

4.Posté par JAG le 04/07/2008 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Miroir aux alouettes..telle est la définition de l'emploi dans le secteur du tourisme où l'on veut de plus en plus de gens "bagagés", compétents, disponibles mais que l'on souhaite rémunérer avec des pâquerettes...et il ne faut même pas aborder le sujet des seniors, sujet à la mode actuellement pour être politiquement correct mais qui est tout autre dans la réalité...les seniors ont compétence, disponibilité, peuvent transmettre une expérience, un savoir et un certain dynamisme...mais ils ne font pas partie " de la mode" du tourisme..
Le jour où les salaires ne feront pas fuir ceux qui veulent s'orienter et s'investir dans le tourisme ou plus exactement dans le voyage, la bataille de l'emploi sera gagnée..peut être au siècle prochain ?

5.Posté par Didier le 04/07/2008 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Quelques remarques sur votre article et les commentaires.
Concernant la formation on sait (depuis longtemps) que le BTS n'est toujours pas adapté au marché de l'emploi dans le tourisme (trop théorique)et qu'un candidat n'est pas opérationnel à la sortie du lycée.
Aussi, pourquoi ne pas compléter le BTS par une formation en alternance sur 1 à 2 ans en partenariat avec les TO, cies, GDS, SNAV etc... et des aides à l'embauche pour un 1er emploi.
Il faudrait aussi se rappeler que nous aussi ( y compris les DRH ) nous avons tous été des débutants...voire des stagiaires.
Il est vrai que les niveaux de salaires ne motivent pas les candidats c'est sûr (ni les autres* alors pourquoi ne pas re-faire réver les postulants (et les autres*)avec des éductours, des incentives motivants ( pas le chèque cadeau de 20€ pour 20 dossiers réservé??) des réductions pour leurs vacances etc... pris en compte par et dans la formation
A plus.
*les autres étant les qualifiés et polyvalents

6.Posté par Bernadette le 05/07/2008 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je travaille en Agence depuis 1980 et si j'ai continué dans la profession, c'est plus par passion et amour de mon métier que par l'attrait du gain "tout simplement dérisoire et scandaleux". Responsable confirmée, adorant former les jeunes, j'avoue que depuis quelques temps, je lutte quotidiennement contre une certaine démotivation qui s'installe en moi sournoisement mais surement. Pour la première fois, je me suis amusée à calculer le nombre d'heures supplèmentaires que j'ai effectuées. Pas moins de 148 en 6 mois.......Je m'occupe de la gestion de l'agence et de la comptabilité, je connais donc les marges et les sorties. Qu'on arrête donc de dire qu'il est impossible d'augmenter les salaires. Je sais que ce n'est pas vrai. Et que Dire que nos chers DRH en mal de recrutement et pourtant incapables de repondre aux candidatures qu'ils recoivent.......Vious avez pourtant de la chance Messieurs d'avoir autour de vous de véritables professionnels qui ne demandent qu'à s'épanouir bosser, trimer, se former pour avoir des clients et des patrons heureux.

7.Posté par Albert Nylon le 05/07/2008 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que dire de plus Bernadette ? Vous êtes une sainte....

8.Posté par cathy le 06/07/2008 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
un exemple de plus illustrant vos propos : mes compétences techniques : 5 ans d'expérience comme agent de voyages dans une agence d'un grand réseau. mes compétences terrain : je reviens d'un tour du monde de 12 mois, Asie, Océanie, Amérique du sud.
encore un peu naîve, je pensais décrocher le job de mes rêves au retour.... on me propose encore de travailler pour le SMIC.... sans commentaire, je pense que je suis désormais suffisamment bien formée pour.... changer de secteur d'activité????

9.Posté par MARY le 04/11/2008 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet les patrons s'amusent avec les comptétence avec des employés encore sérieux dans le secteur du tourisme
certe j'adore mon métier mais c'est dommage aujourd'hui je vais travailler à reculant
car les condition ne sont plus les meme
responsable d'agence je suis obligée de payer mes billets plein pot comme tout le monde

avec un salaire de misére je trouve cela sdcandaleux

10.Posté par céline le 17/11/2008 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je partage l'opinion de Valérie Dufour notament en ce qui concerne le manque de volonté pour former les nouvelles recrues.
En 2004, à la fin d'un entretien d'embauche un patron d'une belle agence parisienne m'a très sérieusement proposé de revenir le voir un mois plus tard quand j'aurai "bien étudié les hôtels" proposés dans sa brochure.
Je n'ai plus jamais remis les pieds dans cette agence, d'autant que le salaire proposé était un salaire de débutant.
J'avais déjà eu une propostition similaire en 2002 dans mon tout premier emploi et j'avais accepté naïvement de me former par moi même "à mes frais".
Avec le recul des année je trouve cette pratique scandaleuse. Elle ne fait pas honneur aux employeurs et j'encourage les candidats à boycotter les entreprises qui leur font ce type d'offre. Que peut on attendre de toutes façons d'une entreprise qui n'est même pas prête à investir dans la formation de son personnel?


Dans la même rubrique :
< >

PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
valerie.annonces@tourmag.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.













 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com