TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Mayotte repart à la conquête des compagnies de croisières


Rédigé par C.Ex. le Mercredi 17 Novembre 2010

Le futur département d'Outre-Mer a décidé de développer son tourisme. Il s'est fixé l'objectif d'accueillir 120 000 touristes d'ici à 2020. Et pour y parvenir, l'office du tourisme de l'île mise sur les croisières. Il a entièrement rénové ses infrastructures d'accueil et s'est lancé dans une prospection auprès des compagnies.



Le port de Mamoudzou en vue aérienne - DR : OT Mayotte.
Le port de Mamoudzou en vue aérienne - DR : OT Mayotte.
Mayotte voudrait redevenir un spot entre Madagascar et Zanzibar. Comme avant où l'île accueillait les navires de croisière pour une escale d'une journée. En 2007, 26,75% de la fréquentation touristique à Mayotte sont des croisiéristes avec 10879 passagers à l’arrivée du groupe Costa en Océan Indien.

Le Royal Star de la Compagnie Starline, mouille le plus fréquemment dans les eaux mahoraises et réalise le plus grand nombre d’escale, entre 15 et 20 par an, avec environ 300 passagers européens à bord.

Mais en 2008-2009, le marché s'effondre. Le Royal Star prend sa retraite définitive en 2008 et les événements de piraterie dans la zone ainsi que les élections et la départementalisation de Mayotte finissent d'achever le marché.

Pour faire revenir les bateaux de croisières, les autorités locales ont rénové les infrastructures d'accueil pour les mettre aux normes cet automne. Un ponton de 16m de long sur 10 de large a été construit à Mamoudzou. Il peut d’accueillir au moins deux tenders de 150 passagers à la fois. Il est aujourd'hui opérationnel.

Avant la fin de l'année 2010, trois bateaux de croisières y feront escale. Ils déverseront entre 135 et 600 passagers pour une journée.

L'office de tourisme se dit prêt : "Nous avons même prévu un marché artisanal et de produits du terroir où les croisièristes pourront trouver Ylang, vanille et poivre mahorais", complète le directeur de l'OT, Christophe Gravier.

Trois ports pourront accueillir les navires

Le responsable mise sur un autre atout de l'île pour attirer les compagnies : "sa nature préservée du tourisme de masse". Des excursions peuvent être achetées sur terre pour partir à la découverte de la faune et la flore de la réserve naturelle de Caziley ou pour nager avec les dauphins.

Trois ports pourront accueillir les navires selon leur taille, celui de Mamoudzou, celui de Longoni ou celui de Basse-Terre.

"Sur Mayotte et Mamoudzou, il n’y a pas de taxe passager. Ce qui est à ce jour, un atout pour l’accueil des bateaux de croisières", ajoute le directeur de l'office.

En plus des unités attendues d'ici à la fin de l'année, trois autres navires devraient accoster à Mayotte en 2011. Mais l'OT ne veut pas se limiter à ce chiffre. Il aimerait surtout voir revenir les croisièristes français. Il vient de leur adresse à tous un dossier de candidature rassemblant ses arguments. Aujourd'hui, il n'attend que les coups de fils.
Le port de Longoni en vue aérienne - DR : OT Mayotte
Le port de Longoni en vue aérienne - DR : OT Mayotte

Le nouveau ponton de Mayotte - DR : OT Mayotte
Le nouveau ponton de Mayotte - DR : OT Mayotte

Lu 6627 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com