TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Michel Salaün : "Nous sommes à l’affût de toutes les opportunités !"

l'interview de Michel Salaün, président du groupe Salaün


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 12 Novembre 2017

Michel Salaün, président du groupe éponyme, a fait de la Russie son cheval de bataille. A l’occasion du Centenaire de la Révolution d'cctobre, laquelle allait changer la face du monde, il a organisé un voyage à Saint-Petersbourg, durant lequel il nous a accordé cet entretien quasi révolutionnaire…



Le groupe Salaün a cédé son activité autocars qui ne représente que 12% du chiffre d’affaires du groupe. "Ce n’est plus une activité stratégique dans le cadre du développement, cela n’apporte rien aux activités tour-operating." précise Michel Salaün à gauche sur la photo à côté de S. Le Pennec (directeur général) - Photo DR
Le groupe Salaün a cédé son activité autocars qui ne représente que 12% du chiffre d’affaires du groupe. "Ce n’est plus une activité stratégique dans le cadre du développement, cela n’apporte rien aux activités tour-operating." précise Michel Salaün à gauche sur la photo à côté de S. Le Pennec (directeur général) - Photo DR
TourMaG. com - Michel Salaün, nous sommes à Saint-Petersbourg, en Russie. La Russie est-elle un pays fétiche pour votre Groupe ?

Michel Salaün : La Russie est une destination très importante pour nous et notre filiale Pouchkine Tours. C’est d’ailleurs devenu, en 2017, notre première destination devant les Etats Unis. Pour la première fois depuis 1992, date à laquelle nous avons commencé à programmer la Russie.

Quant au Groupe Salaün dans son ensemble, nous avons clôturé l’exercice au 30 septembre dernier, sur l’exercice fiscal avec une progression de l’ordre de 3% en chiffre d’affaires, sur la partie tour-operating.

Sur l’année civile (1er janvier/31 décembre), la progression du chiffre d'affaires devrait atteindre les 6%. Sur la partie « distribution », nous avons changé de périmètre, avec 27 agences supplémentaires par rapport à l’an passé.

TourMaG.com - Vous avez annoncé récemment avoir cédé votre filiale « autocars ». Est-ce un repositionnement du groupe ou un changement de stratégie ?

M.S. : Non, ce n’est pas un changement de stratégie. Au contraire, cela s’inscrit dans la continuité du plan engagé il y a 5 ans.

J’ai 56 ans, mes enfants sont encore jeunes et ils m’ont clairement indiqué que, s’ils étaient intéressés par les activités production et distribution, ils ne l’étaient pas du tout par les activités d’autocariste.

Il faut savoir aussi qu’aujourd’hui, l’autocar ne représente que 12% du chiffre d’affaires du groupe. Ce n’est plus une activité stratégique dans le cadre du développement, cela n’apporte rien aux activités tour-operating.

J’ai donc pris, il y a trois ans, la décision de me séparer, en temps opportun, de cette activité. Mais sans précipitation. Ce n’était pas du tout dans le but de faire du « cash out », ni de restructurer financièrement, c’est une décision d’entreprise qui s’inscrit dans un business model qui a effectivement évolué depuis une vingtaine d’années.

TourMaG.com - Mais pour vos clients, ils continueront à voyager avec des cars Salaün ?

M.S. : Oui, pour les clients, rien ne change. Nous avons cédé la partie « autocars de grand tourisme », mais nous gardons l’activité « prise en charge » de nos clients à domicile.

Nous gardons une cinquantaine de véhicules de moins de 18 places et bien sûr les cars resteront aux couleurs Salaün avec un cahier des charges très précis.

Nous sommes à l’affût de toutes les opportunités !

TourMaG.com - Justement, quel regard portez-vous sur vos métiers du tourisme qui évoluent. Vous allez bientôt avoir à faire face à cette « nouvelle » Directive Européenne, les « évolutions » financières dans les GDS, etc. Quel regard portez-vous sur cette profession ?

M.S. : Il y a toujours eu des évolutions ou des révolutions ! Nous pouvons d’ailleurs en parler ici plus facilement, puisque nous sommes à Saint-Pétersbourg à l’occasion du Centenaire de la Révolution d’octobre, laquelle a bousculé le monde !

Plus sérieusement, la Directive Européenne, nous n’avons pas le choix : il faudra l’appliquer. De même que les GDS, ce qui entrainera des surcoûts qu’il faudra absorber ou refacturer à nos clients. Vous savez, la Loi de 92 a déjà fait couler beaucoup d’encre, tout le monde s’irritait de cette loi. La nouvelle Directive semble assez contraignante, mais il faudra bien s’y adapter, comme nous l’avons souvent fait !

Vous savez, nous nous sommes déjà adaptés à une multitude de choses : le terrorisme, les attentats, les destinations fermées…

TourMaG.com - Le Groupe Salaün parait être en plein essor. Et ce n’est plus un secret, un certain nombre de vos confrères voyagistes sont à vendre. Envisageriez-vous une expansion externe ?

M.S. : Nous sommes toujours en recherche ou à l’affût d’opportunités. Quand je dis opportunités, nous avons clairement ciblé un certain nombre d’activités qui nous intéressent.

Si je me sépare de l’activité historique du groupe (les autocars, ndlr), montée par mon grand-père, développée par mon père et que j’ai aussi développée, c’est forcément pour pouvoir agrandir notre périmètre, particulièrement dans la distribution.

A ce jour nous avons 127 agences en propre, il serait souhaitable que nous soyons plus étendus sur certains secteurs géographiques où notre présence est faible… ou inexistante.

Quant au tour-operating, il faudrait aussi que l’on muscle cette activité, ainsi que le « web to store ». Nous avons actuellement 16 personnes qui se consacrent à cette activité web, j’ai monté également une société en Roumanie il y a deux ans…

En fait, ce sont les trois piliers sur lesquels nous travaillons pour 2018/2019 et les années à venir…

TourMaG.com - Dernière question, la montée en puissance de ces énormes voyagistes industriels, ça vous inquiète ?

M.S. : Non, pas du tout. Nous ne sommes pas sur le même modèle économique.

J’observe que ces belles sociétés étrangères sont beaucoup plus portées sut les ventes de clubs avec des positionnements aériens un peu partout. Nous, on fait du circuit accompagné avec du service complet, avec prise en charge à domicile…

Nous ne sommes pas sur les mêmes modèles économiques !

Lu 2719 fois

Tags : Russie, Salaün
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com