TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





MisterFly : un comparateur aérien vraiment révolutionnaire ?

Un million d'euros d'investissement pour lancer le site


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Lundi 14 Septembre 2015

Nicolas Brumelot et Carlos Da Silva, anciens de Go Voyages, ont présenté les détails de leur nouveau comparateur de vols : MysterFly. Un site qui mise avant tout sur les options et les services afin de se démarquer de ses concurrents. Il devrait également lancer une version grand public l'été prochain.



Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot dans les locaux de leur nouveau comparateur de vols : MisterFly. DR
Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot dans les locaux de leur nouveau comparateur de vols : MisterFly. DR
C'est l'un des sujets phare de la rentrée.

Depuis l'annonce de leur retour au printemps dernier, toute la profession s'interroge sur le nouveau bébé de Nicolas Brumelot et Carlos Da Silva, ce mystérieux MysterFly,

Et c'est peu dire que les deux anciens de Go Voyages sont attendus au tournant.

MisterFly est un nouveau comparateur de vols, pour l'instant ouvert en B2B, qui se veut simple, efficace, convivial et épuré.

Testé par une quarantaine d'agents de voyages pilotes (dont notre chroniqueuse Léa ) il n'a de prime abord rien de très révolutionnaire.

L'interface de recherche est élégante, mais similaire à ce qui existe déjà sur le marché.

Mais c'est dans les détails que l'équipe veut faire la différence.

Multiplier les détails

Tout d'abord dans la page de résultats, un logo indique le nombre de bagages compris dans le prix.

Il est également possible d'ouvrir une bulle précisant le coût d'une valise supplémentaire.

Le tarif du billet, inscrit sur la gauche, se veut le plus transparent possible.

" Les compagnies déstructurent les prix en supprimant les bagages. Ce qui brouille les pistes. Alors qu'en examinant bien, les low-cost ne sont parfois pas moins chères que les autres ", explique Nicolas Brumelot.

Une fois son aller sélectionné, le site propose bien entendu le retour correspondant, ainsi qu'une liste de retours combinables avec les suppléments à payer.

Mais pour vraiment se différencier, MisterFly mise surtout sur les services annexes.

" Nous ne gagnons quasiment rien sur la vente d'un billet d'avion, les marges sont tellement faibles. Il faut donc multiplier les options pour inciter les agences à réserver chez nous plutôt que chez un concurrent " poursuit Carlos Da Silva.

Développer la vente de services additionnels

Face à la multiplication des billets non échangeables non remboursables, il lance une option "flexi" permettant de modifier son billet avec une franchise de 10% plus le surcoût éventuel d'un nouveau ticket.

On peut également se faire rembourser pour 10% du prix du billet. "Il s'agit de limiter les freins à la vente pour faciliter la réservation de billets qui ne sont pas remboursables", justifie Carlos Da Silva.

Les clients pourront aussi souscrire une assurance annulation et se faire rembourser sans motif ni justification dans les 72 heures. Son tarif sera calculé par un algorithme interne, mais Carlos Da Silva assure qu'il sera similaire aux offres du marché, mais sans besoin de justificatif.

La franchise sera toutefois plus élevée : 30% contre 10% pour les assurances habituelles. Le client pourra toujours choisir d'envoyer des justificatifs à la compagnie, pour une franchise de seulement 10%. Une solution développée en partenariat avec Présence Assistance.

Autre option : le wifi à l'étranger. En réservant son billet via MisterFly, l'agence de voyage fournira à son client un modem d'accès à internet dans 64 pays. Une option baptisée Iziwifi qui coûtera environ 7,90 euros par jour. L'entreprise a prévu 10 000 boîtiers.

Signalons également que le chef d'agence peut paramétrer et modifier à loisir la marge qu'il appliquera sur chaque billet. Et que les agences non IATA pourront émettre via le site.

Objectif : être rentable en 2016

Tous ces services additionnels ne sont qu'une première étape pour séduire le marché des agences de voyages. Et les deux fondateurs comptent beaucoup sur la qualité du service client géré en interne.

"Aujourd'hui les agences en ligne ont massacré le service. Chez nous au contraire, notre call center a été pensé pour eux ", remarque Nicolas Brumelot.

Afin de créer une bonne ambiance de travail, la start-up a emménagé dans des locaux style loft industriel dans le quartier des Champs Elysées.

Une cafétéria et une petite terrasse permettent aux salariés de se détendre entre deux appels. Les 38 collaborateurs actuels, dont une grande partie d'anciens de Go Voyages, possèdent d'ailleurs 48% du capital, le reste étant détenu par les deux fondateurs.

Ces derniers ne cachent par leurs ambitions, tout d'abord financières : le site devra être rentable dès 2016. Une version grand public va également voir le jour d'ici l'été prochain.

Et les cartons semblent encore remplis de projets, que l'équipe pourra mettre en œuvre très rapidement grâce à sa technologie entièrement développée en interne. "Nous serons les plus réactifs pour nous adapter immédiatement aux évolutions du marché", s'exclame Carlos Da Silva.

Une stratégie qui coûte cher. Le tandem a mis sur la table plus d'un million d'euros pour lancer son projet.

Le prix de l'indépendance.

Lu 11479 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com