Loading


Mobile et réseaux sociaux, priorités du secteur aérien d’ici 2015

La chronique de Claude BOUMAL


TourMaG.com vous livre les dernières actus du secteur chaque mardi, en partenariat avec la Lettre ''Voyage & Technologies'' : tendances, innovations, actualité... reflets d'une veille pour tout savoir du secteur Voyage & Technologies.



Neuf compagnies sur dix mettront à la disposition de leurs passagers, sur mobile, la recherche de vols, l’enregistrement, la carte d’embarquement, l’achat de billets, le statut des vols... - Photo DR Air France
Neuf compagnies sur dix mettront à la disposition de leurs passagers, sur mobile, la recherche de vols, l’enregistrement, la carte d’embarquement, l’achat de billets, le statut des vols... - Photo DR Air France

La « grand-messe » que, hommage à ses origines belges, SITA tient traditionnellement chaque année à proximité de Bruxelles, n’est ni un congrès, ni un salon, ni même un « think tank », mais un peu de tout cela à la fois : une occasion incontournable pour les clients et prospects du principal fournisseur mondial de services à l’industrie du transport aérien de faire le point sur l’état de la technologie et d’identifier les pistes à suivre pour améliorer leurs services et, partant, leur rentabilité.


Le dernier rapport de SITA montre ainsi que neuf compagnies sur dix mettront à la disposition de leurs passagers, sur mobile, la recherche de vols, l’enregistrement, la carte d’embarquement, l’achat de billets, le statut des vols ainsi que les services annexes — générant les fameux revenus « auxiliaires » —, les réclamations à propos des bagages, etc. La moitié des compagnies ont d’ailleurs déjà implémenté la plupart de ces services.


De même, d’ici 2015, 89 p.c. des cent premières compagnies aériennes dans le monde s’apprêtent à développer la vente de billets sur mobile dans les trois prochaines années, si ce n’est déjà fait. Celle-ci devrait représenter 12 p.c. de la billetterie à l’horizon 2015, contre 7 p.c. aujourd’hui.

Le site web des compagnies compte encore pour 86 p.c. de l’interaction avec les passagers, mais 70 p.c. de ceux-ci utilisent aussi, désormais, leur smartphone. L’agence de voyage n’est plus le seul intermédiaire qu’à raison de 21 p.c., tandis que les réseaux sociaux comptent déjà pour 13 p.c. En revanche, le smartphone est déjà utilisé à 91 p.c. pour ce qui est des services proposés par les compagnies, et à 71 p.c. pour le traitement des passagers.


Neuf compagnies sur dix, encore, investiront aussi dans les médias sociaux au cours de la même période, afin de personnaliser au mieux leurs offres.

Décidément friands de technologies, près des trois quarts des passagers sont séduits par l’idée d’utiliser leur téléphone portable en guise de carte d’embarquement, grâce aux codes barres 2D. Cet engouement manifeste a décidé SITA à inviter tous les développeurs à… développer de nouvelles applications portables, sur son portail developer.aero. La première de celles-ci, BagTrac, concerne la gestion des bagages, qui font l’objet de pas moins de 1,2 milliard de messages chaque année.


C’est en octobre prochain, du 16 au 18 à Abu Dhabi, lors de son World Passenger Symposium, que l’IATA devrait dévoiler son nouveau standard de distribution qui, selon Tony Tyler, son directeur général, ne devrait pas se substituer aux GDS, mais « rendre possible une (meilleure) différentiation des produits à travers tous les canaux de distribution ». [Travolution]


Vers un WiFi à deux vitesses ? Plusieurs chaînes hôtelières américaines, telles Marriott International ou Carlson Hotels pour certains de leurs établissements, facturent désormais un supplément pour l’utilisation du WiFi à large bande et envisagent d’étendre la mesure à l’ensemble de leurs hôtels. [USA Today Travel] La raison en est la prolifération des tablettes, qui permettent d’échanger des fichiers multimédia en consommant beaucoup plus de bande passante : entre mars 2011 et décembre 2011, le volume moyen de données par session a augmenté de 50 p.c., alors que 40 p.c. des voyageurs ont au moins deux terminaux wifi et 25 p.c. en ont trois… [Tendance Hôtellerie]


Intuitif et doté de nouvelles fonctionnalités, Egencia Hotel offre une nouvelle expérience de réservation aux voyageurs d’affaires qui, en seulement trois étapes, peuvent rechercher, localiser et réserver la chambre correspondant le mieux à leurs besoins et au meilleur prix, parmi plus de 190.000 hôtels à travers le monde.


Ce lancement fait partie d’un projet global, dont l’objectif est de créer une seule et unique plate-forme de réservation pour l’ensemble des clients Egencia dans le monde. Ce nouveau service sera lancé en Amérique du Nord dans les mois à venir.


Il n’y a pas que la BBC : le site d’une petite société française Loecsen, permet de s’initier gratuitement, sur Internet et sur des supports mobiles, à une vingtaine de langues étrangères avec de vraies phrases de la vie de tous les jours et adaptées au voyage, associant texte, audio et illustrations de manière interactive. Moyennant une modeste participation, ces expressions peuvent être téléchargées au format mp3 et PDF.


Après les Anglais, les Suédois et les Danois, ce sont les Néerlandais qui sont les plus grands acheteurs en ligne : près de 70 p.c. Et 60 p.c. d’entre eux ont acheté un voyage ou des vacances en 2011, loin devant les Français (51 p.c.) et, surtout, les Belges (42 p.c.) [NewMedia TrendWatch]


A la possibilité de réserver l’un ou l’autre type d’hébergement — dont les hôtels, avec Booking —, la version française du CDT de la Marne vient d’ajouter celle de réserver un restaurant (avec l’excellent site La Fourchette.com), une voiture (avec Rentalcars) et même un spectacle (avec la Fnac). L’intégration de tous ces services, mis à jour en permanence et en temps réel, a été réalisée par Infotour, éditeur du service Dest’Resa (cf. Voyage & technologies # 346), et fait l’objet d’une présentation normalisée.


Il s’agit d’une première dans le monde institutionnel. Tous les types services qui peuvent faire l’objet d’une réservation en ligne devraient progressivement être intégrés à l’offre de Dest’Resa, comme un parking, un anneau d’amarrage dans un port ou un coffret-cadeau.


Saluons encore la naissance d’une nouvelle start up française, Tripnco qui, à la frontière entre un réseau social et un comparateur de voyages, propose de trouver des personnes avec qui voyager afin de partager des compétences, les coûts, une expérience…

SACHEZ ENCORE QUE…


Pas moins de 571 nouveaux sites web sont créés chaque minute dans le monde, soit près de dix par seconde… Et l’internet mobile accueille 217 nouveaux utilisateurs. [Arobasenet]


HUMEUR — S’il ne se passe guère de semaine sans que l’on ne publie l’un ou l’autre sondage, étude ou baromètre, la proximité de l’été en génère une avalanche. Mais quand ce sont des agences en ligne ou, pire, des tour-opérateurs qui nous expliquent, chiffres à l’appui, pourquoi les gens veulent partir en vacances, ce qu’ils recherchent ou combien ils vont dépenser, il ne faut pas perdre de vue que ce sont leurs clients, ni bien sûr prendre leurs analyses pour… argent comptant !




Rédigé par Claude Boumal le Lundi 25 Juin 2012
Lu 2559 fois
Notez

Tags : boumal













BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.