TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Monsieur TUI Belgique, Bart Brackx, un homme hors normes

le portrait de Michel Ghesquière à Bruxelles


Rédigé par Michel Ghesquière à Bruxelles - michel.ghesquiere@skynet.be le Lundi 4 Septembre 2006

Si Jean-Marc Siano prend la direction de Nouvelles Frontières, il ne reprend pas l’ensemble des responsabilités d’Eric Debry. En effet, la supervision pour l’ensemble des marchés Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et France, lui échappera. Cette direction, dans le nouvel organigramme de TUI revient au belge Bart Bracx, le patron actuel de Jetair. Celui-ci rapportera à son tour au britannique Peter Rotwell, COO Tourism Division.



Monsieur TUI Belgique, Bart Brackx, un homme hors normes
Contrairement à ce qui se passe en France, TUI Belgium a toujours réalisé des profits. Ce résultat, la filiale belge la doit principalement à la qualité managériale de son patron Bart Brackx. Celui-ci bien que dépendant dans la hiérarchie du groupe de Paris avait réussi à maintenir une certaine indépendance de gestion par rapport à Paris.

Pour les professionnels belges du tourisme, Bart Brackx à 44 ans est devenu un incontournable du secteur. La moindre de ses actions, la moindre de ses réflexions est observée avec attention et analysée attentivement. Mais qui est exactement Bart Brackx ?

Etre le premier dans son village

A plusieurs reprises, ces derniers temps, nous avons égratigné Jetair la filiale belge du groupe TUI. Or ce voyagiste qui fait voyager à lui seul plus d’1,4 millions touristes par an reste un modèle en matière de qualité de gestion dans un secteur où les marges sont de plus en plus étroites. La preuve, TUI Belgium a réussi depuis plusieurs années à réaliser des bénéfices ce contrairement à plusieurs autres filiales du groupe TUI.

Mieux : Jetair reste, malgré son importance, toujours créative et très réactive en ce qui concerne les mutations du marché et des technologies. Ce succès permanent, ce voyagiste le doit essentiellement à Bart Brackx et à l’équipe qu’il anime.

Mais cette qualité de gestion, les indépendants en font les frais. Pour ce TO, les AGV ne sont des partenaires que si elles se plient aux règles édictées par Jetair. Un seul exemple : il ya quelques temps nous avions interrogé l’un des responsables de la branche distribution du groupe en Belgique, les JetairCenter.

A la question de savoir pourquoi ce réseau d’AGV était plus développé dans la partie flamande du pays, il nous a été répondu : « En Wallonie, nous disposons du réseau AviTour. » En d’autres mots, cela signifiait donc cette centrale d’achats d’AGV indépendantes était et est dépendante de Jetair.

Bart Brackx, Monsieur Jetair


Il existe plusieurs manières d’aborder la personnalité de ce patron. Mais une chose est certaine, c’est que cet homme ne laisse personne indifférent. Au début de sa carrière, il a dû affronter une série de critiques larvées. Dont la moindre n’était pas celle d’être le fils du fondateur du groupe familial Jetair.

Et lorsque la famille a décidé de revendre l’entreprise au groupe TUI, c’était sa sœur, Anemies, qui était mise en évidence. Celle-ci ayant même été nommée présidente de l’ensemble TUI Belgium qui regroupait le TO Jetair, l’agence business travel TQ3, la distribution leisure TUI Travel Center.

Cependant, en quelques années, Bart Brackx a réussi à effacer et à faire oublier cette image de fils à papa, que certains de ses « amis » bien intentionnés comme il se doit n’hésitaient pas à propager. Et de fait, ce diable d’homme a également réussi, malgré cet handicap à s’imposer aux gestionnaires allemands du groupe.

Jetair, une entreprise gérée comme une affaire personnelle


Quoique Jetair appartienne à 100 % au groupe TUI, Bart Brackx continue à gérer l’entité belge comme si cette société appartenait toujours à sa famille. Ce qui fait dire à d’aucuns, « Sa méthode de gestion s’apparente à celle d’un petit commerçant. Mais attention, lorsque je dis cela, ce n’est absolument pas péjoratif car toutes les dépenses, tous les investissements sont calculés en fonction d’un potentiel de résultat devant être réalisé rapidement ».

Traduction : chez Bart Brackx, il ne sert à rien de faire des grands discours, d’énoncer des théories verbeuses. Seul, le résultat compte. Il faut également souligner, un trait curieux dans ce monde des très grandes entreprises. Il ne supporte pas la moindre critique venant de l’extérieur à l’égard de Jetair. Mieux : il s’y identifie tellement que la moindre critique au sujet de la société et considérée comme une attaque.

Un esprit ouvert et réceptif aux évolutions


Malgré un comportement général assez réservé, certains disent même une certaine timidité et sa dureté en affaires, on lui reconnaît sa capacité d’écoute et d’observation sur les nouveautés aussi bien en matière touristique que technologique. Contrairement à nombre de grands patrons, il garde un esprit ouvert et réceptif aux évolutions du marché.

En quelques années, il a relancé la compagnie aérienne Jetairfly, et rénové le concept des « airs camping », créé un nouveau produit pour les petits budgets « Splash Travel », qu’il a mis en place un système de réservation « hôtel only » pour récupérer la clientèle des frequent flyer, …

Un homme qui ressent le marché à sa juste valeur… financière

Comme nous l’avons dit plus haut, Bart Brackx est l’héritier d’une famille de professionnels du tourisme : son père qui a créé la marque et le groupe Jetair était à l’origine un autocariste.
Ce qui fait qu’en plus d’avoir une formation universitaire et para universitaire des plus sérieuses, Bart Brackx a au début de sa carrière travaillé au bas de l’échelle comme vendeur dans l’une des agences familiale et également fait de la plonge dans l’un des hôtels de la famille en Espagne.

Ce passé lui permet donc de ne jamais avoir une vue purement théorique du métier d’agent de voyages et de tour opérateur. Certains nous ont aussi parlé de sa capacité hors du commun à pouvoir chiffrer exactement les choses.

« Contrairement à plusieurs de ses collègues, en plus de sa faculté de bien calculer, il est conséquent avec les résultats qu’il obtient. Ainsi, s’il lui est apparu que les petites AGV, qui n’apportent qu’un chiffre d’affaires faible, ne sont pas rentables ou plutôt le sont peu, il a agit en conséquence et en toute logique managériale. Pour lui, les résultats financiers de son groupe auront toujours la priorité. »

Une grande qualité : choisir ses collaborateurs

Certaines personnes qui le connaissent bien nous ont expliqué que Bart Brackx a compris que ce qui compte avant tout pour un grand patron est de bien choisir ses collaborateurs directs. Et ici on retrouve l'une de ses plus grandes qualités : celle de très bien sélectionner ses collaborateurs.

Mais à l’inverse, ces mêmes personnes pointent, chez lui, un certain manque de charisme : « Ce qui est assez étonnant, car son père et sa sœur avaient cette qualité. Mais ce manque est sans doute dû à une certaine timidité. »

D’autres nous ont signalé que pour eux, une autre des qualités de ce CEO était « sa discrétion et son refus de tout vedettariat intempestif ». Mais tous sont unanimes pour souligner : « Son manque d’humour et, surtout, une difficulté à pratiquer l’art bien belge de l’autodérision... »

Lu 4497 fois
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com