TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Norvegian Cruise Line : des croisières en toute semi liberté


Rédigé par Michel Ghesquière - michel.ghesquiere@skynet.be le Mardi 5 Décembre 2006

Avec le produit « freestyle », l’armateur Norvegian Cruise Line entend se démarquer de ce qui se fait habituellement dans l’offre croisiériste. Selon cette compagnie, les passagers sont tout à fait libres à bord et surtout ne sont pas contraints à respecter des horaires contraignants pour les repas. Analyse.



Norvegian Cruise Line : des croisières en toute semi liberté
Le week-end dernier a eu lieu, à Rotterdam, l’inauguration officielle du nouveau paquebot de la compagnie Norvegian Cruise Line. Dans la fiche technique, on apprend que le Norvegian Pearl a une capacité de 93.500 tonneaux, une longueur de 294 mètres 13 centimètres et une largeur de 32 mètres 20 centimètres.

Il dispose de 15 ponts. Avec ses 1.197 cabines dont 67 % sont extérieures, il peut accueillir 2.394 passagers en plus des 1.197 membres d’équipages (le dossier ne signalant pas de combien de cabines l’équipage dispose).

Quant au nombre de restaurants, il est de 10 auxquels se rajoutent naturellement 13 salons et bars. Toujours très précise, la note indique qu’environ 220 tonnes de peintures ont été nécessaire pour peindre le bâtiment, que la longueur totale du câblage électrique est de 2.000 kilomètres (mais le nombre de fusibles n’est pas indiqué) et la longueur totale des canalisations est de 200 kilomètres…

Ce que nous en pensons

Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général; Vincent Labussière, responsable commercial PACA, Quentin Dubois, directeur développement
Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général; Vincent Labussière, responsable commercial PACA, Quentin Dubois, directeur développement
Nous n’allons pas nous attarder sur la description exacte des cabines, elles sont comme de coutume bien équipée avec téléphone, TV, minibar, … sur le nombre de piscines, la qualité du spa ou encore du mur d’escalade ou du tennis. Nous allons plutôt donner notre impression générale, ce que nous avons perçu lors de notre visite.

Nous avons parcouru de long en large les coursives, les ponts et les salons du Norvegian Pearl. Le premier constat qui n’est apparu très rapidement, c’est que, malgré le temps maussade (nous sommes aux Pays-Bas et en décembre) et que le navire affiche complet, les nombreuses personnes présentes ne se marchaient pas sur les pieds. Ce qui est signe très positif quant à la conception générale du paquebot.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser en voyant les peintures de la coque extérieure, la décoration est classique et n’a pas cette extravagance clinquante des navires de la flotte Costa. Les tons et les couleurs utilisés dans les salons, couloirs, restaurants et bars sont reposants et non agressifs. Seul l’atrium central nous a semblé être d’un design américanisé.

En ce qui concerne les repas, nous avons testé le restaurant-buffet, Blue Lagoon, situé sur le 12e pont et tenté de dîner au restaurant italien La Cucina... En ce qui concerne le Blue Lagoon, rien à redire les buffets chauds comme froids étaient variés et les portions, en ce qui concerne les plats chauds finalisés devant les clients, copieux. Par contre l’amabilité du personnel de salle nous a laissés quelque peu dubitatif.

Un exemple, dès que l’heure de fermeture est là, plus question de disposer du moindre service et niveau des boissons en extra (bière ou vin).

Quant à la Cucina, malgré notre réservation, il nous a été dit que comme ce restaurant était complet au moment où nous arrivions, nous ne pouvions pas y manger. Etrange, car lorsque nous avons jeté un coup d’œil dans la salle, celle-ci était à moitié vide. Par ailleurs sur les panneaux plasma signalant les taux d’occupation des différents restaurants, il était indiqué qu’il y avait encore de la place.

Norvegian Cruise Line : des croisières en toute semi liberté
Autre constat que nous avons surtout découvert au moment de l’exercice d’alerte, sur le Norvegian Pearl, toutes les informations se font en deux langues : l’anglais et l’allemand. Cédric Rivoire-Perrochet, CEO d’Echos du Large, le principal agent de la compagnie en France : « Ce n’est que lorsqu’il y a au minimum 10 % de passagers qui parlent une autre langue, que celle-ci est reprise par le crew chez NCL. C’est pourquoi, Echos du Large, lorsque nous avons plusieurs clients, nous n’hésitons pas à faire accompagner nos clients par un steward ou une hôtesse francophone. » (NDLR : ce service gratuit est uniquement réservé aux clients de ce TO).

Ce problème linguistique ne devient important qu’en ce qui concerne les excursions. Comme nous ne les avons pas testées, nous sommes dans l’ignorance de savoir les langues proposées lors de celles-ci.

De nombreuses animations

Si l’on se limite aux seules animations et distractions ne nécessitant pas la connaissance de la langue de Shakespeare ou celle de Goethe, le Norvegian Pearl propose en plus des jeux de pont, quatre pistes de bowling (NDLR : attention ces pistes sont plus courtes de quelques mètres que celles officielles sur la terre ferme), d’un tennis, d’un practice électronique de golf, d’un mur d’escalade, naturellement de plusieurs piscines et centre internet. Sans oublier le casino et la zone shoping.

Quant aux spectacles vespéraux, ils ont lieu dans la salle de théâtre du paquebot (capacité 1.042 places.)

Divers

Bien qu’annoncé dans les brochures, les quatre salles de réunions/séminaires nous ont semblé quelque peu limitées. La capacité annoncée pour chacune étant d’une vingtaine de place. Quoi qu’il est possible de les moduler.

Les suites, situées au pont 14 sont somptueuses et totalement isolées du reste. Elles disposent de leur propre piscine et ont un service privatif. Les plus "flashantes" étant les Garden Villas avec salons, salles à manger, trois chambres à coucher, vraie salle de bain et même une terrasse équipée d’une baignoire à bulle…

Le produit freestyle

Présentés comme étant un concept laissant les passagers entièrement libres, nous n’avons pas pu savoir ce qu’il en était exactement lors de notre séjour. Ainsi, notre test restauration a montré que lorsque la compagnie annonce « Dînez où, quand et avec qui vous le souhaitez, de 17h30 à minuit, sans service ou table fixe » ce n’était pas tout à fait exact.

Par ailleurs, la moitié des restaurants exige des suppléments tarifaires dépassant les 10 dollars. Quant au prix des boissons et autres suppléments, ils sont dans la norme et d’autant plus intéressants que la devise utilisée à bord de la flotte est le dollar US.

Le Norvegian Pearl convient aux familles

Pour le peu que nous avons pu voir, le Norvegian Pearl convient aux familles qui souhaitent des croisières sans soucis. Le navire est agréable et propose de nombreuses occupations. Seul problème pour des passagers unilingues francophones, le problème des langues pour les annonces et le service dans les restaurants

Lu 8330 fois

Tags : amadeus
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 10:51 Hurtigruten ouvre ses résas pour 2019 - 2020

Mercredi 13 Décembre 2017 - 12:51 DFDS lance un Webinar pour découvrir l'Ecosse


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com