TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ODIT France : stratégie nouvelle pour le ''produit'' France

2èmes Rencontres d’ODIT France


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Vendredi 6 Octobre 2006

Hier, au Palais des Congrès de Paris ODIT France donnait rendez-vous aux acteurs publics et privés du développement touristique. Il y avait foule. A cette occasion le groupement d’intérêt public créé en janvier 2005 a présenté en avant-première sa nouvelle publication, fruit de ses études et de son analyse de l’offre touristique française.



Autour de Léon Bertrand, Ministre délégué au Tourisme, Michel Becot président d'ODIT France, Christian Mantéi directeur général d'ODIT France, Thierry Baudier directeur général de Maison de la France, Frédéric Pierret directeur national du tou
Autour de Léon Bertrand, Ministre délégué au Tourisme, Michel Becot président d'ODIT France, Christian Mantéi directeur général d'ODIT France, Thierry Baudier directeur général de Maison de la France, Frédéric Pierret directeur national du tou
« Le tourisme est un milieu qui a un professionnalisme exceptionnel mais dont on ne voit pas toute la cohérence dont nous aurions besoin. Il faudrait plus de prospective pour accompagner les investisseurs qui doivent connaître la pérennité et pourquoi ils investissent. C’est un milieu qui doit être réorganisé. » C’est le point de vue de l’investisseur (Meka Brunel, directeur du Développement Stratégique Gecina).

« La France perd des parts de marché. Elle représentait 12 % du tourisme mondial dans les années 80 elle n’en représente plus que 9,5 %, une évolution à la fois négative et compréhensive en raison du développement de la mondialisation et des nouvelles destinations touristiques. Mais l’offre est trop orientée vers la clientèle française, grand pays de vacances pour les Français.

Elle est trop structurée autour du comportement et des besoins de cette clientèle avec le développement des courts séjours, la diminution des dépenses annexes, les décisions de dernière minute favorisées par internet. Nos pratiques sociales et fiscales sont relativement contraignantes. Ailleurs il y a davantage de flexibilité. » Point de vue de l’expert internatinal (Francesco Frangialli secrétaire général de l’OMT)

Meka Brunel et Francesco Frangialli étaient deux des intervenants de la séance plénière. La Stratégie de l’offre touristique présentée par Odit France est une première réponse à leurs observations. Dans ce document stratégique très complet de 280 pages, un aréopage d’experts en matière d’aménagement territorial, de projets d’investissements, de développement de filières et de produits touristiques propose un regard prospectif sur les dix ans à venir. Il s’agit à la fois de pistes de réflexion et d’outils de travail.

ODIT France : stratégie nouvelle pour le ''produit'' France
La qualité, enjeu majeur de différenciation, de commercialisation et de fidélisation

Il ressort de cette étude dix grandes orientations dont voici une très courte synthèse :

1 – Organiser la prospective avec la mise en place d’un système global « d’intelligence économique ». Le système doit permettre la collecte d’informations de proximité fiables, pouvant être recoupées, afin de faciliter la prise de décision en matière d’investissement et de promotion.
2 – Investir plus et développer les investissements matériels et immatériels, l’objectif étant d’atteindre un niveau équivalent à 10 % de la consommation touristique annuelle correspondant à une croissance de près de 50 % par rapport à la situation actuelle et à un objectif d’ici 2010 de 15 milliards d’euros.
3 – Aménager et organiser les territoires afin de soutenir leur attractivité et de développer des pôles de compétitivité et d’excellence.
4 – Ajuster la réglementation. Un premier travail a été réalisé avec le Code du Tourisme (2003) mais le secteur doit aussi prendre en compte de nombreuses réglementations générales qui ont des effets induits importants. ODIT France donne notamment en exemple la main d’œuvre saisonnière.
5 – Viser l’excellence et la satisfaction client, la qualité n’apparaissant pas comme un luxe mais comme un enjeu majeur de différenciation, de commercialisation et de fidélisation. Dans cet esprit une réflexion sur les formations supérieures en tourisme est lancée.
6 – S’inscrire pleinement dans le développement durable. « Le développement touristique s’est réalisé progressivement sans vue d’ensemble ni volonté prédéterminée. Les effets négatifs d’une concentration excessive sur certains pôles du littoral et de la montagne se font sentir aujourd’hui » fait ressortir l’ouvrage d’ODIT France.
7 – Mettre en œuvre le Plan Qualité Tourisme.
8 – Faire le choix du produit et innover afin de développer son attractivité et sa rentabilité.
9 – Segmenter, cibler et « marketer », l’enjeu étant de passer « d’une France en vrac » à des offres spécialisées et ciblées. La « France au détail » implique la nécessité de s’appuyer sur des filières d’excellence et des territoires à forte identité. « Il convient désormais de proposer ces types de prestations seulement lorsque les professionnels peuvent atteindre l’excellence et un niveau international ».
10 – S’adapter aux nouvelles formes de commercialisation. « Grâce au marketing relationnel il devient possible, avec les outils mis au point par la distribution en ligne, de proposer des produits adaptés et évolutifs et des prix ajustés à la demande. « Les agences traditionnelles devront s’inspirer de ce modèle et avoir également recours à des ressources en ligne. »

Offre touristique, la Stratégie d’ODIT France
En vente à la Documentation Française (comme toutes les parutions d’ODIT France)
Prix : 95 €

Pour en savoir plus : www.odit-france.fr

Lu 6295 fois

Tags : amadeus, odit
Notez


1.Posté par Francis MARECHAL le 06/10/2006 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Nous sommes un TO (O'hara vacances) exclusivement spécialisé sur la destination France, et plus particulièrement en hôtellerie de plein air, particulièrement dans "l'air du temps" ; je prends connaissance de cette manifestation visiblement interessante, en tout cas dans la demarche...
En effet, si les objectifs annoncés semblent clairs ("viser l'excellence", "innover", "Investir"...) je m'interroge, très humblement, sur les plans d'actions suivant cette intitative; ils sont peut etre disponible dans l'étude.
Toutefois, je ne vois pas, dans ce groupe, de professionnels réceptifs ou hébergeurs, à priori en première ligne de cette initiative.
En ont ils été exclus, ou ne sont ils pas concernés ?
Il me semble pourtant qu'ils sont les acteurs majeurs de la démarche fondamentale de promotion , de marketing et de communication, en véhiculant à leurs prospects l'image que ces derniers attendent de leur prochain séjour.

Vendre la France, aux français et aux autres;
afficher une promesse, un élément de différenciation produit, ne passe plus seulement par la valorisation d'un terroir ou la modification de l'image d'une région.

Le rapport qualité/prix, générant naturellement un dilemme kafkaïen car fratricide pour des élus d'une méme région ou voisins, motive pourtant fondamentalement un choix de vacances, comme un hébergement, un service ou équipement de plus.
Les seules institutions n'ont elles pas dans ce cas, une mission trop politique pour être efficace?...

Si toutefois l'idée de simple commerce est acceptée...



2.Posté par Gérard DUCÈS le 06/10/2006 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin une politique tournée pour vendre davantage la France aux étrangers mais aussi aux français.
Professionnels : ne tardez pas trop pour vous intéresser aux produits franco-français, notamment les groupes.
Souhaitons que les moyens suivront cette politique et qu'une communication de grande envergure sur le Plan Qualité France orientée grand public suivra.
Vous cherchez un produit qui correspond à cette politique axée sur la qualité : GROUPTOUR (spécialiste des voyages de groupes, en France) a anticipé et vous apporte des outils et de la qualité. Certifié ISO 9001 : 2000 et des hôtels labellisés Qualité Tourisme.


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com