TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ONMT Maroc : ''Nous avons signé avec une quinzaine de TO dans six pays..."

Entretien avec A. Addou, DG de l’Office national du tourisme


Rédigé par Propos recueillis par Christelle MAROT le Jeudi 4 Mars 2010

Malgré la crise, le Maroc a plutôt bien tiré son épingle du jeu, grâce à la diversification géographique et thématique de ses produits. Balnéaire et circuits vont fonctionner de pair et la promotion du Maroc être facilitée par un meilleur maillage aérien avec RAM Express, nouvelle compagnie domestique.



''Avec la crise, nous avions pensé que les pays qui s’en sortiraient le plus vite seraient les marchés émergents, comme la Russie, la Pologne, la Tchéquie.   Nous nous sommes trompés...''
''Avec la crise, nous avions pensé que les pays qui s’en sortiraient le plus vite seraient les marchés émergents, comme la Russie, la Pologne, la Tchéquie. Nous nous sommes trompés...''
TourMaG.com - Dans quelle mesure la crise vous a-t-elle amenée à revoir votre stratégie ?

Abdelhamid Addou
: "Depuis deux ans, notre stratégie repose sur une diversification régionale ciblée sur les six principaux marchés émetteurs que sont la France, l’Espagne, le Royaume Uni, l’Allemagne, le Benelux et l’Italie.

L’idée est de ne plus être dépendant de quelques bassins émetteurs seulement. Car jusqu’à présent, sur le marché français, nous étions concentrés sur le bassin Ile de France.

Pour le marché anglais c’était la région londonienne, pour l’Espagne c’était Madrid et Barcelone. En gros, six à sept bassins émetteurs."


TM.com - Quel régions visez-vous ?

A.A.
:"Nous sommes aujourd’hui en train de prospecter d’autres régions.

Nous venons par exemple de lancer une grande campagne de communication sur Lyon pour promouvoir la destination Agadir. Nous avons fait la même chose à Bordeaux, et Nantes.

Cette diversification régionale s’accompagne d’un plus grand maillage du territoire marocain sur le plan aérien, avec la nouvelle compagnie RAM Express.

A l’international, 15% de nouvelles lignes ont vu le jour en 2009. Par ailleurs, de nouvelles autoroutes vont s’ouvrir dans les trois prochains mois, ramenant à deux heures le trajet Marrakech-Agadir contre quatre actuellement. Et on fera bientôt Marrakech-Essaouira en une heure trente au lieu de trois."

6,5% de touristes en plus entre 2008 et 2009

TM.com - Quid des nouveaux marchés ?

A.A.
:"Avec la crise, nous avions pensé que les pays qui s’en sortiraient le plus vite seraient les marchés émergents, comme la Russie, la Pologne, la Tchéquie.

Nous nous sommes trompés. Ces économies ont subi davantage le contrecoup de la crise que les marchés dits traditionnels. En Pologne, le zloty a perdu 40% de sa valeur.

En Russie, le rouble a perdu 35% ; ce qui a renchéri d’autant le package marocain libellé en euros. A terme, les niveaux de croissance de ces marchés devraient être bons, mais il y a eu un décalage temporel.

En même temps, la crise économique sur les six principaux marchés émetteurs n’a pas été si grave pour le tourisme au Maroc.

Nous avons maintenu nos niveaux, avec 6,5% de touristes en plus entre 2008 et 2009. Les marchés allemands et anglais sont en léger recul, mais le Benelux, l’Espagne et l’Italie ont fait entre +10 et 14%."

TM - Comment l’expliquez-vous ?

A.A
. :"Je pense que les Espagnols qui ont les moyens n’ont pas voulu sacrifier leurs vacances et ont choisi une destination assez proche tout en restant exotique, comme Marrakech. Le marché italien et les pays Bas ont aussi très bien réagi."

Saïdia a connu un taux d’occupation de 70%

En revanche, le marché anglais a subi la crise de façon très violente. Pour l’Allemagne, c’est davantage, à mon sens, un problème de positionnement.

Les touristes allemands sont à la recherche d’un balnéaire de masse. Agadir est une destination balnéaire mais ne dispose que de 20 000 lits. Nous sommes en train de réfléchir à la question du balnéaire pour la demande allemande."


TM.com - Quel est le bilan de Saïdia, la première station du plan Azur ouverte en juin dernier ?

A.A. :
"Nous avons reçu de nombreux touristes avec Promovacances. A son démarrage, entre juin et septembre, Saïdia a connu un taux d’occupation de 70%. Cette année, la saisonnalité va s’allonger avec l’ouverture des hôtels en mars.

Nous sommes dans une bonne tendance et devrions multiplier par 2,5 le nombre de clients pour atteindre près de 45 000 touristes.

En termes d’activité, l’année dernière était principalement axée sur le balnéaire. Cette année, les circuits sont structurés pour offrir un complément à l’animation balnéaire : visites d’oasis à Figuig, train du désert, spots de spéléologie, etc.

Nous avons signé avec une quinzaine de TO dans six pays et tablons sur une dizaine de charters par semaine, atterrissant à Oujda, à 45 minutes de Saïdia.

Aux Français, Espagnols et Italiens, vont se rajouter cette année, les Portugais, les Belges et les Allemands. Sans oublier, les Marocains résidant à l’étranger originaires de l’Oriental. Chaque été, ils sont 300 à 350 000 à venir séjourner dans la région."

Lu 4094 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com