TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading






Open Source : jamais les agences de voyages n’ont eu autant de chances pour accéder aux hautes technologies

Interview de J-D Evain, directeur commercial et marketing d’IGA


Rédigé par Johanna Gutkind le Jeudi 5 Novembre 2015

Il y a 15 ans, internet s’est invité dans notre économie en général et dans celle du tourisme en particulier. La première conséquence et les agences de voyages en savent quelque chose… c’est la remise en cause de l’intermédiation. Pourtant, la distribution fait mieux que résister et regagne, sur certains segments, des parts de marché.



Avec l'Open Source, on observe une amélioration substantielle des outils destinés à la distribution - (c) Fotolia @ar130405
Avec l'Open Source, on observe une amélioration substantielle des outils destinés à la distribution - (c) Fotolia @ar130405
Avec une meilleure justification de leur expertise, une meilleure adaptation à la transition numérique, une meilleure intégration de la multicanalité, les agences de voyages s’adaptent, petit à petit, aux règles de la nouvelle économie.

Mais ce qu’on oublie trop souvent de dire, c’est que jamais dans leur histoire, elles n’ont eu autant d’opportunité pour accéder aux hautes technologies.

Concrètement, ce qui était financièrement et techniquement hors de leur portée, le devient grâce à l’émergence et la généralisation du mode SaaS.


Le SaaS

Le terme SaaS, pour Software as a Service, est utilisé pour désigner une application accessible par le biais d'un navigateur Internet.

Ainsi, le plus souvent en mode locatif, un fournisseur devient capable, à distance, de mettre à la disposition de ses clients une technologie à valeur ajoutée. Le bénéfice utilisateur est incontestable :

• les développements sont supportés financièrement par un ensemble et non plus par un seul compte

• la souplesse et l’adaptabilité deviennent les règles de base

• et surtout la démocratisation des technologies est spectaculaire

Avantage agence de voyages

On peut affirmer que sans le mode SaaS, les agences de voyages n’auraient jamais pu accéder aux hautes technologies qui, jusqu’à présent, n’étaient réservées qu’aux grosses entreprises.

Le basculement s’est fait il y a environ 5 ans.

Depuis, avec les solutions open source, on observe partout une amélioration substantielle des outils destinés à la distribution.

Nous avons voulu, concrètement savoir comment cette intégration s’est faite avec un fournisseur de solution. Nous avons interviewé Jean Dominique Evain de IGA.

Jean-Dominique Evain, directeur commercial et marketing d’IGA - DR
Jean-Dominique Evain, directeur commercial et marketing d’IGA - DR
i-tourisme : Le mode SAAS, on oublie souvent de le souligner, permet de donner aux agences de voyages des outils qui, incontestablement sont plus performants, plus faciles d’accès et globalement qui offrent plus de souplesse d’utilisation. Pouvez-vous nous donner des exemples concrets pour bien comprendre cette évolution ?

Jean Dominique Evain : D’abord, il faut bien comprendre l’évolution de la demande.

Les circuits sont de plus en plus courts et la réactivité devient prioritaire. Tout va de plus en plus vite et les entreprises doivent faire face à des adaptations toujours plus rapides.

Autrement dit, prendre un brief et livrer, un an après, une infrastructure informatique n’est plus possible.

Entre temps les besoins auront changé et les réponses fournies seront déjà obsolètes.

i-tourisme : Alors ?

Jean Dominique Evain : Alors il faut être agile. Les technologies .net le permettent. Aujourd’hui, sur notre plateforme nous pouvons implémenter dans des temps record des solutions Open Source éprouvées et efficaces qui donneront pleinement satisfaction aux utilisateurs pour un coût très accessibles.

Avant le mode SaaS et surtout l’intégration de l’open source, un tel dispositif n’aurait pas été possible.

i-tourisme : Pourquoi le coût devient très accessible ?

Jean Dominique Evain : Parce que c’est disponible sur le marché, grâce à des développements assurés par une nombreuse communauté de chercheurs.

Si nous avions dû assurer nous-mêmes la R&D, les coûts auraient été bien supérieurs.

Ensuite, notre valeur ajoutée consiste à intégrer ces solutions dans le back office des agences de façon à assurer la communication et le temps réel avec les GDS, les assureurs, les clients, les cartes de paiement, etc, dans un langage métier familier pour les distributeurs de produits de tourisme.

i-tourisme : Vous avez un exemple à nous donner ?

Jean Dominique Evain : Plusieurs même. Je pense en premier lieu à la solution Talend.

Une solution open source qui nous permet, sans trop rentrer dans la technique, d’intégrer un bus applicatif d'échange à travers des ETL extraction.

i-tourisme : Et plus simplement ?

Jean Dominique Evain : Plus simplement, imaginez un tuyau unique qui autorise une multitude de dialogues avec des plateformes décisionnelles comme celle des GDS.

A chaque nouveau besoin, par exemple une nouvelle centrale hôtelière, il suffit d’une interface de connexion entre celle-ci et la solution développée par Talend.

Ainsi, on est capable de réaliser cette opération dans un temps record. Par exemple il ne nous a pas fallu plus de 15 jours entre le moment de l’expression du besoin pour une carte de paiement et son implantation.

Pour conclure les avantages apportés par l'Open Source s’exercent bien dans des domaines orientés pour l'utilisateur.

i-tourisme : Tout le monde y gagne !

Jean Dominique Evain : En effet, regardez ce qui se passe avec les références statistiques.

Les représentations sont plus intuitives, plus graphiques avec des logiques de restitutions infiniment plus variées et plus compréhensibles afin de faciliter le pilotage des établissements.

On n’a plus besoin de se contenter de ces camemberts devenus ringards.

Ce résultat nous l’avons obtenu par la solution Open Source Pentaho ce qui nous a permis de l’offrir rapidement aux agences.

i-tourisme : Et ça marche ?

Jean Dominique Evain : La demande est très soutenue. Les agences ont même développé un nouveau modèle économique, car elles les proposent, moyennant finance à leur client.

Vous vous rendez compte du progrès ?

Si nous avions voulu obtenir ce même résultat, ne serait-ce qu’il y a 3 ans, nous aurions dû débourser des dizaines de milliers d’euros avec Business Object de SAP ou Cognos d’IBM, jamais les agences n’auraient accepté de dépenser de telles sommes.

i-tourisme : Mais alors si on peut obtenir des solutions gratuites en open source, que deviennent les SAP et les IBM ?

Jean Dominique Evain : Tout le secteur est tiré vers le haut.

Ces gros fournisseurs historiques travaillent désormais sur les solutions très sophistiquées dans des domaines très pointus.

i-tourisme : Et vous, comment détectez-vous ces solutions Open Source ?

Jean Dominique Evain : Les développeurs que nous avons recrutés sont plus jeunes, c’est la génération Y et ils sont en veille permanente.

On regarde ce qui existe sur le marché, on réalise des tests et ainsi nous améliorons en continu notre plateforme.

C’est ce que nous avons fait également avec la dématérialisation des factures qui peuvent être scannées dans un logiciel de GED.

Avant ces solutions étaient très chères. Mais nous avons pu intégrer Maarch dans nos outils logiciels d'assurance et de voyage pour un coût défiant toute concurrence.

i-tourisme : Pour conclure, c’est le mode SAAS qui a permis toutes ces évolutions.

Jean Dominique Evain : Plus exactement l’open source, le mode SaaS est plus un moyen de diffuser rapidement ces technologies.

Il y a 5 ans, aucune agence n’aurait accepté d’externaliser son back office.

Aujourd’hui, elles sont bien contentes de ne plus payer des coûts de licence mais uniquement des prestations de service.

Elles ne dépensent que ce dont elles ont besoin et nous sommes capables de répondre à leur demande dans des temps record.

Pour vous donner un dernier exemple, dans T9 statistiques RADIUS, pour les voyageurs affaires internationaux de SelectourAfat, nous devions produire des statistiques.

Nous avons cherché une solution valable au niveau mondial pour correspondre au cahier des charges.

Nous avons appliqué la méthode que je vous ai décrite et nous allons être capable d’intégrer la bonne solution gratuitement.

Lu 2756 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33








Dernière heure











Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com