TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ouragan Sandy, les agences responsables de la prise en charge des clients bloqués ?

l'interview de Me Emmanuelle Llop


Rédigé par Pierre Coronas le Lundi 29 Octobre 2012

En prévision de l'arrivée de l'ouragan Sandy qui menace l'ensemble de la côte Est des Etats-Unis, de nombreux aéroports sont fermés sur place. Par conséquent, les vols sont annulés et la question se pose donc, pour les agences de voyages, qui ont vendu des forfaits ou des vols secs, de la responsabilité de la prise en charge des clients bloqués. Le point avec Me Emmanuelle Llop, avocate au Barreau de Paris Equinoxe Avocats.



L'ouragan semble, a priori, remplir toutes ces conditions. Mais, selon certains juges, en pleine période cyclonique, un ouragan n'est pas imprévisible - Capture écran Google
L'ouragan semble, a priori, remplir toutes ces conditions. Mais, selon certains juges, en pleine période cyclonique, un ouragan n'est pas imprévisible - Capture écran Google
TourMaG.com – Cet ouragan Sandy qui menace l'ensemble de la côte Est des États-Unis et entraîne la fermeture des aéroports sur place peut-il être considéré comme un « cas de force majeure » ?

Emmanuelle Llop :
"En France, dans la jurisprudence, on trouve aussi bien des décisions qui considèrent un ouragan comme un cas de force majeure que d'autres qui estiment que c'est un événement qui peut être prévu.

3 paramètres sont pris en compte pour établir la force majeure : il faut que l'événement soit imprévisible au moment de la vente du voyage, il doit être extérieur à l'agence de voyages et au client et irrésistible, c'est à dire insurmontable.

L'ouragan semble, a priori, remplir toutes ces conditions. Mais, selon certains juges, en pleine période cyclonique, un ouragan n'est pas imprévisible.

En fait, tout dépend de l'interprétation du magistrat en charge de juger l'affaire."

TM.com – Dans le cadre de la vente d'un forfait, qui est responsable de la prise en charge des clients touchés par des annulations de vols ou d'excursions ?

E.L. :
"Dans le cadre d'un forfait touristique, c'est à l'agence de voyages de prendre en charge son client.

En effet, à partir du moment ou un vol, ou toute autre prestation, est annulé, on considère qu'il y a une modification d'un des éléments du contrat de vente.

L'agence doit alors proposer une solution de remplacement ou rembourser son voyageur."

Me Emmanuelle Llop est avocate au Barreau de Paris pour le Cabinet Equinoxe Avocats - Photo DR
Me Emmanuelle Llop est avocate au Barreau de Paris pour le Cabinet Equinoxe Avocats - Photo DR
TM.com – Et qui doit prendre en charge les clients qui sont déjà sur place et qui ne peuvent pas rentrer en France ?

E.L. :
"Si l'on considère qu'il s'agit d'un cas de force majeure, cette situation est analogue à celle de l'éruption du volcan islandais de 2010.

Les clients vont certainement se retourner vers l'agence de voyages qui leur a vendu leur séjour pour lui demander de prendre en charge leurs frais supplémentaires (hôtel, restauration, transfert...).

Mais le règlement européen 261/2004, qui s'applique aux liaisons en Union Européenne et aux compagnies européennes qui volent vers des destinations hors Union, prévoit que l'obligation de prise en charge des passagers bloqués s'applique au transporteur.

Par conséquent, les agences contactées par leurs clients devront ensuite se retourner vers les compagnies aériennes pour leur prise en charge.

TM.com – Et pour les passagers qui n'ont pas pu partir de France ?

E.L. :
"Toujours en admettant que nous sommes face à un cas de force majeure, l'agence de voyages qui a vendu le billet ou le forfait n'est pas responsable de l'annulation du vol.

Mais, à la vue des dernières décisions en la matière, plusieurs questions se posent encore, tout de même : est-ce qu'on doit rembourser ? Et, si on tient compte de la jurisprudence Océane, est-ce qu'on propose une solution de remplacement ?"

TM.com – Dans le cas de la vente d'un billet pour un vol sec, l'agence doit-elle prendre en charge les passagers bloqués ?

E.L. :
"Non, car elle a un simple rôle de mandataire. Sa seule mission consiste, en l’occurrence, à fournir un billet d'avion à son client. Ce qu'elle a fait. Donc, son travail s'arrête là. ( Lire : Grève Air France : "Dans le cadre d'un forfait, l'agence doit prendre en charge son client")

Mais, les clients bloqués sur place seront évidemment pris en charge par la compagnie aérienne. Elle leur proposera certainement un logement et de quoi se restaurer."

Lu 4719 fois

Notez


1.Posté par vainopoulos le 30/10/2012 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'accord avec Emmanuelle LLOP sur les responsabilités PARTAGEES avec les transporteurs, et non pas uniquement sur l'agence de voyages.
Par contre, lorsqu'un client se retourne contre l'agence, je ne suis pas d'accord quand il est dit que l'agence se retourne ENSUITE contre le transporteur.
Lorsqu'une agence est convoquée devant un tribunal, elle doit immédiatement mettre en garantie ce fournisseur. Ainsi, il sera obligatoirement présent lors de la procédure, au même titre que l'agence.
Si condamnation, l'agence est désignée mais le juge, en général, porte la faute réelle sur ce fournisseur et c'est à ce dernier de rembourser.
Dans le "ensuite", dans 90% des cas, c'est impossible d'obtenir un quelconque remboursement!
TourCom pratique de cette manière pour ses adhérents et cela fonctionne très bien.

2.Posté par Alexandre le 30/10/2012 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous serions curieux de connaître la situation d'un voyageur qui acheté son voyage sur internet avec vol, hôtel et autres prestations séparées.

3.Posté par phil2mars le 30/10/2012 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ alexandre : Il est Frit ( et il n'a rien compris ) ! :-)

Cert episode et la derniere jurisprudence démontre que le combat des syndicats d'agents de voyages demeure bien plus dans la renegociation de la responsabilité finale de l'agent de voyage bien plus que sur des pseudos problemes de concurrence de courtiers...

4.Posté par justbiou le 30/10/2012 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme d'habitude la justice + les bureaucrates européens marchent sur la tête.
L'agent de voyages est responsable du cyclone ???? Non, c'est la compagnie aérienne, selon l'Union européenne.
Bien sûr, ces trouillards de pilotes et de dirigeants de compagnie aérienne n'ont aucune raison d'annuler un vol. donc ils sont responsables. Dans le cas où ils volent malgré le cyclone et où l'avion s'écrase........ ils sont aussi responsables, bien évidemment. A-t-on idée de faire un vol dans un cyclone? Ce sont des irresponsables.

Il y en a marre de chercher les poux dans la chevelure et la responsabilté chez les agents de voyages, les compagnies aériennes, etc..

Dans ces phénomèmes là il y a un VRAI responsable, son adresse électronique est la suivante:
goodthefather@paradise.com. C'est à lui qu'il faut envoyer les demandes de remboursement.

Il faut quand même bien admettre que l'être humain n'est qu'un microbe aux yeux de Dieu le Père !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com