TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





P. de Izaguirre : "Nouvelles Frontières se meurt à cause de sa distribution interne" !

"On ne change pas de modèle… on l'adapte" (Asia)


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 1 Décembre 2013

Durant ce 4ème Congrès Selectour Afat ce week-end à Mazagan, la table ronde "Crise et Opportunités", consacrée au Tourisme, a donné l'occasion aux producteurs de clarifier leur situation et d'améliorer les relations, parfois tendues avec la distribution…



Le débat entre Pascal de Izaguirre (TUI France), Emmanuel Foiry (Kuoni),Thierry Miremont (Fram), Alain de Mendonça (Promovacances) et Dominique Duc (Voyamar), animé par François-Xavier Izenic.
Le débat entre Pascal de Izaguirre (TUI France), Emmanuel Foiry (Kuoni),Thierry Miremont (Fram), Alain de Mendonça (Promovacances) et Dominique Duc (Voyamar), animé par François-Xavier Izenic.
Crise et opportunités pour le tourisme ?

Les grands groupes sont-ils encore d'actualité ?

Quelles stratégie adopter, tant en termes de produits qu'en matière de distribution ?

Vaste sujet et le débat était lancé entre Pascal de Izaguirre (TUI France), Emmanuel Foiry (Kuoni),Thierry Miremont (Fram), Alain de Mendonça (Promovacances) et Dominique Duc (Voyamar), animé par François-Xavier Izenic.

D'emblée, Emmanuel Foiry répond que la crise engendre forcément des opportunités, reconnaissant en même temps que "la place des grands groupes est difficile à situer".

Prenant l'exemple de Kuoni, il considère, en tant que dirigeant, "ne pas pouvoir faire son boulot, on passe le plus clair de notre temps en réunions".

Citant toujours Kuoni, Emmanuel Foiry reconnait que "les idées des grands groupes sur le papier tiennent la route et se justifient. Mais, parfois, quand on monte des usines, cela finit par revenir trop cher.

N'oublions pas que nous sommes des commerçants et ce n'est pas forcément compatible avec les grands groupes".


Et, pour lui, la crise est devenue une véritable opportunité qui lui a permis de reprendre à Kuoni International sa filiale française !

"Les grands groupes n'ont pas assez anticipé..."

Pascal de Izaguirre ne semble pas du même avis, même s'il reconnait que le Groupe TUI a fait de nombreuses erreurs sur le marché français : "Notre actionnaire anglais a reconnu ses erreurs.

Les maladresses ont été corrigées et nos actionnaires ont compris la spécificité du marché français.

Tout n'est pas négatif avec les grands groupes et certains sont capables de faire machine arrière. D'ailleurs, souligne-t-il, si nous n'avions pas le soutien du groupe, TUI France n'existerait plus.

Un Groupe permet également de réaliser des économies d'échelle et donne une formidable puissance d'achat"!


Position plus prudente Pour Thierry Miremont: "Fram est le plus petit des TO généralistes et n'a pas les contraintes d'un grand groupe, ce qui lui permet d'être très réactif".

Et de plaider pour son plan de redressement du TO actuellement en difficulté.

Alain de Mendonça "regarde tout cela d'un peu loin". "Il n'y a pas eu que des erreurs de gestion humaines, lance-t-il, souvent les grands groupes n'ont pas assez anticipé."

Mais, reconnait-il, Internet est arrivé à maturité, les positions se stabilisent et les parts de marché entre pure players et les autres. Tout en avouant bien volontiers que Promovac affichait des tarifs 10 à 20% moins cher que ses concurrents"!

Alors quelles stratégies adopter ?

Pour Emmanuel Foiry, "il n'y a pas de différences: nous faisons le même métier, nous ne distribuons pas de la même manière.

Il faut une segmentation de l'offre… et des tarifs en conséquence
".

Propos repris bien volontiers par Pascal de Izaguirre, lequel met en place pour 2014, un programme stable et basé sur deux grands segments : les hôtels Club Marmara.

Des hôtels, "sur lesquels nous allons être très agressifs" et les Circuits de Nouvelles Frontières, que nous allons également distribuer dans les réseaux de distribution classiques. A condition que ces derniers veuillent bien nous accueillir…".

L'appel est lancé envers Selectour Afat, dans lequel Nouvelles Frontières n'est pas (encore ?) référencé.

C'est également, pour le Président de TUI France, la reconnaissance de la valeur des réseaux de distribution "classiques":

"Nouvelles Frontières est en train de mourir à cause de sa distribution interne"!

Pour Thierry Miremont, il faut avant tout "arrêter de courir après les prix. Jusqu'à présent, on ne voyait pas le futur. Nous devons mettre du "contenu", offrir un véritable rapport qualité/prix, tenter de donner un peu de souplesses à nos offres".

Acquiescement d'Izaguirre, "le TO sont trop monolithiques et nous devons changer". Emmanuel Foiry reste plus circonspect : "Attention, ça coûte cher. Si l'on veut vendre du sur-mesure, ce n'est pas le même prix".

Par quels moyens distribuer ?

Alain de Mendonça, pourtant sur le Web, reste très clair et reconnait que la valeur ajoutée du vendeur "physique" est le "cœur de la vente".

"Nous avons ouvert des agences physiques, qui s'avèrent rentables. Quand on a la chance d'avoir son client en face de soi, il faut la saisir".

Pascal de Izaguirre, après ses propos tenus à Rome l'an dernier, explique que "ses mots ont été mal interprétés! La distribution intégrée, c'est trop lourd et nous avons des coûts beaucoup plus chers qu'en passant par une distribution classique.

Mais, en même temps, nous devrions avoir un véritable débat entre producteurs et distributeurs. C'est dans la crise que les professionnels doivent être solidaires. Nous devons nous parler et avoir un véritable débat"!


Emmanuel Foiry de renchérir :"nous offrons de bons produits. Je me fous de la commission si on me vend bien ce produit"!

Et Thierry Miremont de conclure :"il faut arrêter d'être hypocrites. Il nous faut une marge forte et un produit voulu par le client. Moi, j'ai besoin de tout le monde". On ne peut être plus clair…

Reste le débat éternel qui oppose encore distributeurs et producteurs: quid de la responsabilité… et par voie de conséquence, de la trésorerie ?

C'est Pascal de Izaguirre qui répond "Les débats existent, mais finalement, on ne se parle pas assez. Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous sépare et on gagnerait à se rencontrer plus souvent" !

Jean-Paul Chantraine, Président d'Asia, depuis la salle, aura le mot de la fin :"On ne change pas de modèle… on l'adapte".

Il serait temps !

Lu 4954 fois

Notez


1.Posté par blagueur masqué le 02/12/2013 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et bien moi je dis , si c'est cela le compte rendu du débat animé entre les dirigeants du tourisme français, je plains encore plus les pauvres salariés de ces entreprises .Tant de médiocrité , de clichés affichés sur le métier ne vont pas remonter le moral de ceux qui en sont dans leur énième PSE ou PDV. Aucune vision apparait dans les propos à moins que le contenu de ce congrès ait été raccourci par le journaliste pour mettre encore plus en exergue l'incompétence du moment à gérer et prendre les virages nécessaires pour la bonne réussite du tour operating. Vraiment rien de nouveau à L'Ouest du royaume chérifien! Pureplayers dormez tranquilles.

2.Posté par Futur ex salarié Tui le 02/12/2013 12:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facile de faire de tels constats, après s''être permis de telles erreurs! La distribution meurt à cause de mauvais gestionnaires! Pas a cause de salariés sous payés qui, encore aujourd''hui, font le maximum!!! Ouvrez les yeux!!! L''humain existe!!!!

3.Posté par dom31 le 02/12/2013 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Partage l'avis de blagueur masqué (j'avais lu blogueur..). Si ces dirigeants savaient ce que leurs homologues anglais pensent d'eux, ils seraient servis. Drôle d'époque pour ceux qui échouent les actionnaires prévoient des parachutes dorés ou pas mais des parachutes... Nous sommes dans le néant et le manque de créativité. Heureux ceux qui aujourd'hui innovent et effectivement sont des pureplayers car vous pouvez dormir tranquille (du moins pour l'instant). Quand je pense à NF il y a seulement 7 ans mais le marketing qui a changé à cette époque a sa part de responsabilité et le nom de celui qui a sabordé la fidélisation devrait être cité plus souvent.

4.Posté par un futur ex salarié TUI FRANCE le 03/12/2013 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr De Izaguirre ne sait même pas de quoi il parle, il ne sait pas ce qu'il se passe dans sa propre entreprise... Il devrait se mettre sur le PDV mais il nous couterait chero !
La distribution est forte, percéverante, alors que nous n'avons toujorus pas les bons outils pour travailler! De bons produits, de bons vendeurs mais pas d'outils performants alors ca bug, ca passe pas c'est invendable... On se bat chaque jour pour ne pas perdre de vente mais au dessus ça ne suit pas... TUI FRANCE va droit dans le mur et c'est vous Mr De Izaguirre qui nous y emmenez bien malgré nous qui sommes des passionnés du voyage! En tout cas vous réussissez bien à dégouter votre réseau de distribution alors que votre devoir est justement le contraire de nous donner l'envie et les moyens de parvenir à ce que nous voulons tous.
A bon entendeur.... Salut!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com