TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Paris : JO 2012, course de fond ou... fuite en avant ?

la part de marché mondial France en érosion constante


Rédigé par La Rédaction le Dimanche 20 Février 2005

L’attribution des JO de 2012 devrait permettre à la ville et au pays organisateur de larges retombées économiques. Pour la France, l’événement permettrait aussi de regagner 1 % de part de marché touristique mondial. En 13 ans, la part de la France est passée de 12 % (1991) à 10,4 % aujourd ’hui. Elle ne sera plus que 7,3 % en 2020.



Les JO ce sont aussi 2,5 Milliards d'euros de rentrées supplémentaires chaque année pour la France
Les JO ce sont aussi 2,5 Milliards d'euros de rentrées supplémentaires chaque année pour la France
« Ce travail sur l’impact économique des JO nous a été confié il y a 8 mois. La demande était, que peut ont anticiper et surtout, combien ça va coûter et pourrait rapporter » explique Emmanuel Nazarenko du Boston Consulting Group qui précise : « les grands enjeux sont avant les jeux et après. »

Si le 6 juillet prochain, Paris obtient les Jeux, ce n’est pas moins de 4,4 Milliards d’euros qui seront investis. « Le Comité d’organisation des JO apportera 2,2 milliards et 2 autres milliards seront financés par des fonds privés. » Côté recettes, le BCG estimes les retombées pour les professionnels à 150 M€ et à 2,5 Md € de revenus additionnels dans l’industrie touristique.

« Les grands événements sont des catalyseurs pour les villes et les pays. Les JO de Barcelone ou Sydney ont permis aux villes de grands projets urbains » analyse Emmanuel Nazarenko. Pour lui, les JO constituent une opportunité majeure pour le tourisme français. « La France est leader mondial mais avec de nombreux défis à relever . »

Part de marché France : érosion annuelle de 0,2 %

En premier lieu, le ralentissement de la croissance qui s’est opéré au début des années 2000. « Selon, l’OMT, la chute est régulière et la part de marché mondiale de la France passera de 12 % à 9,3 % en 2010 pour n’être plus qu’à 7,3 % en 2020. » Selon le consultant, cette dilution de part de marché s’explique par l’apparition de nouvelles destinations concurrents et le manque de pénétration des nouveaux marchés émetteurs asiatiques.

Les jeux auraient rapporté à Barcelone un accroissement de 50 % des arrivées internationales 3 ans après les Jeux. Pour Sydney, la hausse a été de 30 % dès l’année suivante. Pour Paris et pour la France il ne s’agirait tout simplement que de reproduire l’effet « France 98 ».

« L’enjeu est de transposer en 2011 – 2013 le nombre d’arrivées supplémentaires que l’on a enregistré après le Mondial 98 ». En 3 ans elles ont rapporté près de 12 millions de touristes supplémentaires.

Mais les JO ne pourront pas inverser la tendance inéluctable. « Le Mondial n’a fait qu’interrompre le baisse pendant 3 ans. Si Paris a les JO, cela sera la même chose ». Selon l’OMT, la perte de marché de 2001 à 2010 sera de 0,21 % par an.


Hervé DUCRUET - herve.ducruet@tourmag.com

Lu 1372 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com