TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Pays Celtes : Brittany Ferries veut devenir un tour-opérateur "alternatif"

Croissance de passagers de 4%


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Dimanche 20 Novembre 2016

La compagnie de croisières maritimes Brittany Ferries poursuit l'enrichissement de son offre de voyages pour conforter sa place de tour-opérateur sur la Grande-Bretagne et l'Irlande.



La compagnie maritime Brittany Ferries est devenu un véritable tour-opérateur. DR Brittany Ferries.
La compagnie maritime Brittany Ferries est devenu un véritable tour-opérateur. DR Brittany Ferries.
Brittany Ferries n’est pas qu’une compagnie maritime.

Depuis plusieurs années, le transporteur tente de se forger une image de tour-opérateur spécialiste de ses destinations fétiches : les pays celtes.

Un travail de long terme qui s’avère payant.

En France, Brittany Ferries est le premier tour-opérateur sur l’Irlande avec 29 000 clients et le second sur la Grande-Bretagne avec 13 400 voyageurs.

Il a également réussi à agrandir sa zone de chalandise, et séduit aujourd’hui des clients dans toute la France, même ceux vivant dans des régions à priori peu enclines à traverser en voiture la moitié du pays pour franchir la Manche en bateau

« Nos avons des voyageurs dans la vallée du Rhône et jusqu’à Marseille, ainsi que de dans l’est de la France »,
explique Florence Gourdon, la directrice marketing et commerciale France.

Au total, 25% des Français achètent des prestations de tour-opérating, contre seulement 15% pour les Anglais.

« Plus qu’une simple prestation de transport maritime, nous voulons proposer des produits sur-mesure, mettre la destination au cœur de notre production »]i.

Pour se faire, Brittany Ferries a passé un partenariat avec le Petit Futé, qui lui permet à la fois d’enrichir le contenu de sa brochure, de son site internet, et d’offrir des guides téléchargeables à ses clients.

Enrichir son offre de séjours sur la Grande-Bretagne et l'Irlande

Brittany Ferries a également modifié sa charte graphique et son slogan, devenu « le voyage en version originale ». De quoi accentuer son positionnement de spécialiste, de TO alternatif qui abordent une destination par la mer.

« C’est totalement différent que de prendre un avion. Ici vous n’avez pas de temps creux, vous pouvez trouver de nombreuses occupations », explique Florence Gourdon.

Pour occuper les passagers pendant la traversée, le transporteur propose de nouvelles animations, comme une imprimante 3D, un casque d’immersion à 360° sous l’océan, ou encore diverses applications mobiles pour trouver le parfum de ses rêves ou faire des quizz de wine testing.

Les bars à ongles, bar à bonne mine se développent et deux navires possèdent aujourd’hui des Spa.

Dans sa nouvelle brochure, Brittany Ferries a supprimé de nombreux hôtels disponibles sur tous les sites internet, qui ne lui apportait aucune valeur-ajouté. Il ne conserve que les établissements spécifiques, comme les pub-hôtels de Grande-Bretagne ou encore les demeures de caractères en Irlande.

Il enrichit également sa production de trois circuits en voiture en liberté : dans le sud Anglais, en Ecosse et en Irlande.

On trouve aussi trois nouveaux circuits accompagnés : le grand tour des pays celtes, entre l’Irlande et l’Ecosse ; un circuit dans le sud Anglais (Cornouailles et Devon) et les « Joyaux d’Angleterre » entre palais thermes et châteaux.

Il a modifié sa journée découverte du parc de Harry Potter et rajouté 19 hôtels à Londres (vendus à prix fixe).

Il poursuit également la commercialisation de l'Espagne, qui a séduit 5000 Français l'an passé. Les prestations seront incluses dans la seconde édition de la brochure, en janvier prochain.

Pour l'instant, pas d'impact négatif du Brexit

La compagnie poursuit donc sa croissance et son développement, tâchant de ne pas craindre les effets du Brexit.

Le groupe devrait publier des résultats financiers en hausse. Pour la quatrième année consécutive, Brittany Ferries augmente son trafic passagers avec 2.268 millions de clients, soit une progression de 4%. "Le Brexit n'a pas impacté nos réservations", assure Florence Gourdon.

La volatilité de la Livre, passée de 1.38 à 1.10 euros, ne l’inquiète pas outre mesure. « Bien sûr cet événement floute l’avenir de notre compagnie. Mais nous ne voulons pas nous perdre en conjectures et poursuivons notre développement ».

Rappelons que 80% de ses recettes sont engrangées en monnaie anglaise, tandis que la plupart de ses charges sont en Euros. Mais tant que l’entreprise ne convertit pas son trésor de guerre, elle ne perdra pas d’argent.

Lu 2475 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com