TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Peine de mort : le SETO et le SNAV interpellent les autorités indonésiennes

condamnation à mort de Serge Atlaoui


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 24 Avril 2015

Le SETO et le SNAV ont interpelé les autorités indonésiennes, sur les conséquences que pourraient avoir l’exécution du Français, Serge Atlaoui, condamné pour trafic de stupéfiants, dans une lettre envoyée ce vendredi 24 avril 2015 au Ministre du tourisme indonésien.



Le SETO et le SNAV ont conjointement fait part dans une lettre envoyée aux autorités indonésiennes, ce vendredi 24 avril 2015, leur "vive inquiétude quant à l'incidence sur le marché touristique de l'application de la peine de mort en Indonésie."

Ils se disent préoccupé par "le sort des personnes actuellement condamnées à mort" et redoutent "les fortes répercussions économiques que de nouvelles exécutions ne manqueront pas d'avoir sur le marché touristique pour la destination Indonésie."

Le SNAV et le SETO réagissent alors qu'un Français, Serge Atlaoui a été condamné à mort pour trafic de stupéfiant en Indonésie.

Ils sollicitent le "Ministre du tourisme Indonésien Aries Yahya, pour qu'il intervienne auprès du président de la République M. Jokowi Widodo pour qu’il renonce à signer les ordres d’exécutions et que l’Indonésie rejoigne ainsi les 143 pays ayant aboli la peine de mort ou appliquant un moratoire sur les exécutions. "

Peine de mort : le SETO et le SNAV interpellent les autorités indonésiennes
Le courrier rappelle : "En 2006, l’Indonésie avait adhéré au Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui limite l'utilisation de la peine de mort en vue de son abolition. Ce texte s’inscrit dans la volonté de la communauté internationale de parvenir à l’abolition universelle de la peine de mort.

Cette volonté a été réitérée le 19 décembre 2014 à l’Assemblée générale des Nations Unies où 117 Etats se sont prononcés en faveur d’un moratoire international sur les exécutions judiciaires.

Les professionnels français du tourisme sont très conscients du défi exceptionnel que représente le trafic de drogues pour le gouvernement indonésien.

Mais les exécutions du 18 janvier dernier, après un moratoire de fait de quelques années, ont provoqué une très vive émotion dans les opinions publiques en France et en Europe, opinions opposées à la peine de mort.

Nous attirons votre attention sur le fait que le gouvernement indonésien ayant renoncé de fait à son rôle d’avant - garde au niveau régional pour la protection du droit à la vie, l'image de l’Indonésie s'en trouve très fortement dégradée. L’Indonésie était perçue jusqu’alors comme une démocratie très accueillante et très attractive, avec un potentiel touristique en plein essor et de réelles ambitions dans ce domaine."

Lu 661 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com