TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Pékin : faut-il supprimer les congrès du Snav ?

des Universités d'été pour traiter les problèmes techniques


Rédigé par La Rédaction le Lundi 24 Janvier 2005

Force est de constater qu'il n'y a pas eu de "Révolution" à Pékin. A croire même qu'on a rien appris du Congrès de Mérida dont on a reproduit à 'identique les schémas, les mêmes discours convenus et les mêmes interventions chronophages qui n'ont pas permis de donner suffisamment la parole à la salle.



Pékin : faut-il supprimer les congrès du Snav ?
Quand débattra-t-on enfin de l'avenir de la profession avec les premiers concernés : les agences de voyages ?

Pendant les 3 jours de ce 46e Congrès on a eu droit le plus souvent à des monologues, des beaux graphiques et des litotes qu'à des échanges francs et massifs sur l'avenir de la profession.

C'est un peu comme si on redoutait les débordements "verbaux" et qu'on s'employait à les canaliser en les muselant d'avance. Ce n'est probablement pas volontaire (quoi que...) mais le résultat est identique.

Résultat : un congrès lisse et sans aspérités, des questions politiquement correctes (une quinzaine à tout casser en 3 jours) et une apathie qui ne reflète sans doute pas l'état d'esprit actuel de la profession.

Faire plusieurs milliers de kilomètres pour s'entendre débiter des banalités, visiter quelques (très beaux) sites et faire du shopping, alors que des questions fondamentales telles celle de l'avenir et du rôle du syndicat ont été soigneusement escamotées, voilà qui laisse rêveur... à 2 mois de l'échéance présidentielle !

Un congrès lisse, sans aspérités... et politiquement correct !

Certes la prospective est un exercice intéressant (mais ô combien délicat). L'intitulé du Congrès ("Tendances de société, tendances de voyageur et esquisses pour l'avenir 2005-2008") pourrait sans rougir faire l'objet d'un partiel à l'ENA.

Il y avait peut-être plus urgent à débattre et à résoudre dans l'immédiat avec des agences qui se demandent, au choix, à quelle sauce elles seront mangées à partir du 1er avril, la validité et la viabilité du modèle économique proposé par Air France, la garantie des Compagnies aériennes défaillantes (le sujet n'a été que survolé...), la responsabilité croissante des distributeurs, etc, etc.

Il serait peut-être temps de s'interroger sur la raison d'être de ces congrès d'agents de voyages sans agents de voyage ou... presque. D'année en année, leur nombre se réduit comme peau de chagrin. Selon un rapide décompte, il ne devait guère y avoir plus de 130 licences à Pékin sur... 920 congressistes !

Une organisation logistique réglée comme du papier à musique

Bien entendu, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Ces manifestations remplissent une fonction essentielle et nécessaire : l'occasion d'une rencontre conviviale entre professionnels de tous les horizons et la découverte d'une belle destination. Il faudrait à mon sens les préserver quitte à les rebaptiser voire les espacer (périodicité biennale).

Parallèlement, on pourrait lancer en France des sortes d'Universités d'Eté du voyage délocalisées et itinérantes, traitant de manière très pointue, technique et sans concession de toutes les problématiques de la profession

On y gagnerait très certainement en cohérence et en finances.

Ces réflexions n'enlèvent rien à la remarquable organisation logistique de ce congrès produit et réglé comme du papier à musique par toute la sympathique équipe d'Asia, dont il faut saluer le professionnalisme, et à qui nous tirons un grand coup de chapeau !



Jean DA LUZ à Beijing (Chine) - redaction@tourmag.com

Lu 4671 fois
Notez


1.Posté par Raouf Benslimane le 24/01/2005 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour ,
avez-vous envoyé quelqu'un aux Assises du Tourismes du Maroc qui se sont déroulées il y a 2 semaines : une belle leçon de modestie , de transparence et de clairvoyance et qui en dit long sur l'esprit volontariste des dirigeants marocains:
une destination et des dirigeants à suivre de près
En tout cas, de notre côté nous allons mettre le paquet sur le Maroc et je vous en dirai plus bientôt...
Cordialement
Raouf Benslimane
(nb: je ne suis même pas d'origine marocaine)

2.Posté par laurence devillers le 24/01/2005 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il semblerait effectivement incorrect dans ce métier que de montrer ses inquiétudes, ses tourments, ses interrogations. Au fil des années, j'ai remarqué que le but de toutes ses assemblées étaient de "rassurer", de "noyer le poisson", afin de ne pas créer de panique dans les masses laborieuses ! Il est de coutume d'y faire venir des "consultants" , qui dans leur "boule" de cristal, voient notre avenir radieux !!! et nous prédisent .....2010, alors que notre inquiétude est...pour demain ! pour cette année !!!
cordialement
laurence

3.Posté par DHAOUADI Mohamed - Consultant Transport Aerien Internationa le 25/01/2005 02:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne soyions pas aussi sevères Mr DA LUZ, vous savez pertinemment en tant que grand pro,que ce genre d'evenement est plus "politique" (Policy)que faiseur de miracles.Pendant plus de 30 ans d'accreditation auprès d'instances internationales du pavillon national de mon pays (IATA, Association Arabe du Transport Aérien, Association des Transporteurs Aériens Africains), les Assemblées Générales qui repgroupent les super boss, ont la "saveur" du Congrès SNAV.Les décisions (Résoltions) adoptées sont en fait le recensement de l'extraordinaire travail accompli par d'autres structures plus techniques. Dans le cas du SNAV je pense que las Commissions "Air" ou "Juridiques" ont très bien fonctionné; malheureusement les résulats pas tout à fait concluants (commission Zéro...) sont là.Je partage votre avis sur l'aspect répétitif des travaux.Ilme semble que les travaux n'ont pas été en adéquation avec le thème central, et que le Congrès a été en Chine pour promouvoir la destination France en...Chine les enjeux et défis ? Did they talk of those issues? Cordiamlement

4.Posté par Eva Cooper le 27/01/2005 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis Responsable Marketing International pour Orlando, Floride et j'ai organisé la conference annuel d'ABTA en novembre dernier (equivalent du SNAV en Angleterre) pour 2000 personnes qui s'est deroulé a Orlando. Votre commentaire aurait pu s'appliquer a cette convention, a la lettre!.. de moins en moins d'agents de voyage, pas assez de vraies echanges, de worshops, de discussions pour resoudre de vais problemes de la profession..des commentaires "blah"...etc Pour rebondir sur un des commentaires ci-dessus, il doit quand meme etre possible de concilier politique, rencontre convivial (on sait bien que tout le monde y va aussi pour faire la fete) ET en tirer quelques benefices professionnels!! Ca ne me parait pas sorcier de combiner le tout mais apparement ca l'est. Quand est ce que ces organisations vont prendre en compte les suggestions des professionnels eux-memes et accepter de se remettre en question..
D'un cote, de mon point de vue de destination, c'est quand meme toujours une bonne opportunite d'avoir des groupes comme ceux ca et je me prepare pour organiser la conference de ANRV (le SNAV hollandais ) pour l'annee prochaine, a voir si les commentaires seront les memes..

5.Posté par Gaudin le 28/01/2005 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le SNAV devrait tout simplement prendre sa retraite, il est temps de travailler maintenant ;-)

6.Posté par philippe beissier le 01/02/2005 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout le monde s'accorde à dire que le SNAV ne sert plus à rien, que les dirigents sont usés et asservis aux compagnies et autorités diverses... mais personne ne prend la peine d'avoir un peu de courage, de prendre sur son temps et voter pour un changement car n'oublions pas que nous sommes en démocratie et que dans toute élection on n'a que des représentants élus et ne dit-on pas que l'on se que l'on mérite... Méditez, votez réagissez ou passez la main, mais cessez de vous plaindre et de ne rien faire.

Bonne journée

7.Posté par Keith Betton le 03/03/2005 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Suite aux commentaires émis à propos de la conférence SNAV du mois de Janvier, je voudrais ajouter quelques remarques relatives à notre expérience à Orlando (une destination idoine pour l'organisation de conférences). Je suis le Directeur à l'ABTA responsable du marketing, des relations publiques et.... de la conférence ABTA.

Le nombre d'agents de voyage en grande Bretagne est en déclin, et il y a, en particulier, moins de petites compagnies indépendantes. Nous essayons de convaincre les tours opérateurs de payer pour la participation d'agents de voyage. Mais, bien que ce soit parfois le cas, ce qui a pour effet d'augmenter le nombre des participants, seulement 25% des délégués à la conférence sont des agents de voyage. Nous allons repositionner notre évènement afin de pouvoir adresser les intérêts de tous ceux qui sont concernés par l'industrie du voyage- et non pas uniquement ceux des tours opérateurs et des agents de voyage. Les délégués pourront choisir parmi plusieurs séminaires de taille plus restreinte, dont le nombre pourra être de 5 ou 6.

Nous allons également offrir plus de possibilités de rencontres, et il se pourrait que la durée de la conférence soit réduite, ceci en raison du temps qui est, nous le reconnaissons, limité. Et nous allons certes donner la priorité aux destinations qui sont accessibles dans les 4 heures.

Keith Betton
Head of Corporate Affairs
Association of British Travel Agents (ABTA)
Londres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com