TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Philippe Demonchy : « Je n'irai pas à Malte fêter les 40 ans de Selectour ! »

l'interview de Philippe Demonchy président-fondateur


Rédigé par Michèle SANI le Jeudi 18 Novembre 2010

Philippe Demonchy a toujours aimé se projeter dans l'avenir. Voici quelques jours il présentait un rapport d'estimation sur les perspectives de développement touristique de la région Paris - Ile-de-France. Parallèlement à cette mission réalisée par la nouvelle filière « tourisme » de la CCI qu'il anime, il planchait sur la nouvelle communication de l'APS.



Philippe Demonchy : « Je n'irai pas à Malte fêter les 40 ans de Selectour ! »
TourMaG.com. Comment avez-vous été amené à faire une étude pour la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris ?

Philippe Demonchy.
Le tourisme, secteur en très forte croissance, va concerner de plus en plus de monde.

Le fait que la CCIP crée une filière tourisme en est un exemple car les filières par métiers y sont très peu nombreuses.

Je me suis présenté à la CCIP avec l'étiquette du SNAV. Nous sommes 80 élus représentant 350 000 entreprises. Issus de fédérations, de syndicats ou d'organismes professionnels nous sommes soutenus par le MEDEF et la CGPME (Confédération Générale du Patronat des Petites et Moyennes Entreprises ndlr) avec des missions à remplir.

Il s'avère que le tourisme fait l'objet de nombreuses demandes des entreprises franciliennes. Il était important qu'un homme issu des métiers du tourisme prenne la responsabilité de cette filière. Je suis à la fois l'initiateur et le rapporteur de cette étude.


T.M.c. Paris et l'Ile-de-France sont reconnues comme première destination touristique mondiale et font l'objet de nombreux rapports. Qu'apportez-vous de nouveau avec cette étude ?

Ph.D.
D'après l'OMT, la destination Paris Ile-de-France doit s'attendre à recevoir environ 10 millions de touristes supplémentaires horizon 2020.

Le tourisme représente d'ores et déjà 10 % du PIB régional et génère une moyenne de 10 000 emplois nouveaux non délocalisables par an. L'ensemble de la filière - les commerce, les transports, la restauration, l'hébergement, la culture - en sera impactée.

Nous avons identifié des faiblesses structurelles qui fragilisent l'attractivité de Paris et sa région et constituent un frein pour un développement futur au vu des autres grandes destinations touristiques mondiales.

T.M.com - Quelles sont les principales faiblesses identifiées dans cette étude ?

Ph.D.
Il y a un véritable déficit de coordination entre les professionnels du tourisme, les acteurs du transport et les décideurs politiques. Ce déficit ne permet pas une fluidité des déplacements des visiteurs qui viennent pour affaires ou pour agrément.

Les liaisons entre les aéroports, le centre de l'agglomération, les pôles touristiques périphériques et les sites d'exposition sont insuffisants et pas du tout à la hauteur d'une métropole mondiale comme la nôtre dans un contexte de concurrence mondiale de plus en plus exacerbée.


T.M.com - Quelles seront, selon vous, les attentes des touristes des années 2020 ?

Ph.D.
Dès maintenant ils attendent des offres variées, personnalisées et de qualité. La richesse patrimoniale et culturelle, la diversité commerciale et la capacité d'innovation de nos entreprises nous permettent de répondre à ces nouveaux besoins.

Encore faut-il que les acteurs privés et publics proposent une offre capable de capter la part de la croissance qui revient potentiellement à l'Ile-de-France et que cette offre soit orientée pour des publics ciblés à faible et fort pouvoir d'achat.
Ce rapport servira de base à la mise en place d'un schéma tourisme pour les dix ans qui viennent.


T.M.com - Quel type d'action menez-vous à l'APS auprès de son président Raoul Nabet ?

Ph.D.
Après approbation du Conseil d'Administration et de la Commission Communication, je participe à la modernisation de l'image de l'APS.

Nos métiers continuent à évoluer avec le déploiement des nouvelles technologies et l'arrivée de nouveaux immatriculés. Les classements par types d'activités, production, distribution, accueil sont de moins en moins significatifs.

L'APS doit réaffirmer ses valeurs et mettre en avant les avantages exclusifs qu'elle apporte aux clients de ses adhérents.

T.M.com - Comment cela se traduit-il dans les faits ?

Ph.D.
… avec un nouveau logo qui fut présenté à Top Resa, APS devient APST, comme Tourisme. Nous engageons une nouvelle approche marketing avec l'engagement coccinelle qui annonce la garantie des fonds déposés.

Nous développons aussi une nouvelle PLV... L'APST va se doter d'outils de communications offrant plus de visibilité au public et valorisant l'appartenance de ses adhérents à l'association.

Nous réfléchissons aussi à la mise en place d'une vraie relation sur internet avec les consommateurs. Mais ceci est une autre histoire...


T.M.com - Dans quelques jours à Malte AS Voyages fêtera les 40 ans de Selectour. Vous êtes invité et vous déclarez ne pas vouloir répondre à cette invitation. Pourquoi ?

Ph.D.
Cela demande en effet une explication. Permettez moi d'abord de constater que la structure coopérative a fait la preuve de son efficacité durant ces quatre décennies. Elle a fait face aux bouleversements subis par notre profession.

Elle a même souvent montrer le chemin. Quel avenir lui sera-t-il réservé ? Je l'espère plein de promesses mais, n'étant plus convié par les présidents d'AS à participer aux Conseils d'Administration depuis la fusion, je n'ai plus d'informations sur ses orientations stratégiques.

Je ne connais pas le projet d'entreprise de cette nouvelle entité. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, trop éloigné du pouvoir décisionnaire actuel, je ne participerai pas au congrès.


T.M.com - Doit-on voir de l'amertume dans cette décision ?

Ph.D.
Ni amertume ni frustration, ni même arrière-pensée. J'ai dépassé ce stade. Il Il faut savoir tourner les pages. J'ai trouvé d'autres terrains de réflexion où mon vécu et mon expérience sont reconnus...

Lu 4268 fois

Notez


1.Posté par Paradox Voyages le 23/11/2010 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'écris ce message juste pour exprimer des regrets. En effet, je n'ai pas toujours été en accord avec Philippe Demonchy, loin s'en faut, mais je regrette sincèrement que le fondateur de Selectour soit évincé des conseils d'administration d'une part, je comprends d'autre part que dans ces conditions il refuse de participer au congrès, mais je déplore cet état de fait.
Je pense que l'absence de Philippe Demonchy pour fêter les 40 ans du réseau qu'il a créé est tout simplement une aberration et qu'il devrait toujours avoir le droit d'exprimer son opinion et ses idées, même si je le répète, je n'ai pas toujours été d'accord avec ses opinions et ses décisions.
Mais tout cela n'engage que moi...

Claude SCHENCK
Président
Paradox Voyages
60 rue Cambronne
75015 Paris

http://www.paradox-voyages.com

2.Posté par Pwan le 24/11/2010 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien dommage que l'on évince complètement des Conseils d'Administration AS VOYAGES alors qu'il est à l'origine de cette structure qui est Selectour qui a une très grande renommée et cela grâce à lui. Il avez pris une autre direction puisque comme il le dit son vécu et son expérience sont reconnus ailleurs. M. DEMONCHY votre vécu et votre expérience resteront reconnus puisque ce que vous avez fondé à ce jour est renommé et même très très renommé même au delà des océans. Votre choix de ne pas participer aux 40 ans de Selectour est votre décision personnelle et elle est tout à fait louable. Vous êtes le créateur de Selectour et cela personne ne peut vous l'enlever et sa grande renommée reste votre point fort !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com