TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Pierrick Rouillard : ''Nous apprendrons à ne plus tout attendre de nos fournisseurs''

VII – Ces agences qui réussissent... malgré tout !


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Vendredi 8 Septembre 2006

Les racines de Pierrick Rouillard sont bretonnes. Il est de Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor où ses parents autocaristes de métier organisaient des transports régionaux sans prestation. Un jour, il a abandonné pour quelques semaines ses études supérieures pour remplacer sa mère aux manettes de l’entreprise.



Pierrick Rouillard : ''Nous apprendrons à ne plus tout attendre de nos fournisseurs''
Il y est resté se passionnant rapidement pour un métier qu’il apprendra sur le terrain. Sa première initiative ? Organiser des circuits touristiques à bord de la vingtaine de cars que possédait l’entreprise familiale. C’était il y a trente ans.

Au fil des ans l’entreprise s’est développée. Pierrick Rouillard a créé Rouillard Voyages, une agence adhérant au réseau Afat dont il est l’un des administrateurs. Il a conservé la branche « autocars », une société sœur juridiquement séparée qui compte aujourd’hui 95 cars de tourisme et de grand tourisme. Il fait aussi partie des associés fondateurs de National Tours, un tour-opérateur régional qui organise des voyages au départ de Nantes et de Paris.

TourMag.com – Que représente votre entreprise en termes de volume d’affaires, de personnel et de points de ventes ?

Pierrick Rouillard –
Rouillard Voyages réalise un volume d’affaires de l’ordre de 9 M€. Nous employons 14 personnes dans quatre points de ventes.

T.M.com - Votre définition de l’agent de voyages idéal ?

P.R. –
Une très grande compétence professionnelle et le goût de contact avec la clientèle sont essentiels. L’agent de comptoir doit avoir conscience que son avenir professionnel est tout autant dans ses mains que dans celles de son employeur.

T.M.com – Percevez-vous les évolutions actuelles (nouveau modèle économique, internet, ventes directes etc.) comme des opportunités ou comme des dangers pour votre profession ?

P.R. –
A court terme il s’agit d’une période délicate car nous changeons nos habitudes. A moyen terme et à long terme, cela sera plus facile car nous aurons appris à vendre nos services et ne plus tout attendre de nos fournisseurs.

T.M.com – Quel poste privilégiez-vous en matière d’investissements ?

P.R. -
La formation est prioritaire. La communication est la publicité sont également importantes.

T.M. com – Est-il indispensable de faire partie d’un réseau pour réussir ?

P.R. -
J’en suis absolument convaincu d’autant que je suis administrateur du réseau AFAT, président de la commission Développement. On peut rester indépendant quand on a sa retraite en objectif. Qui veut construire l’avenir ne peut rester indépendant. Un indépendant ne pourra plus lutter seul sur un marché de plus en plus concurrentiel. Seule l’adhésion à un réseau qui offre technologie, formation, négociation et visibilité commerciale lui permettra de pérenniser sa situation par la performance et une meilleure rentabilité.

T.M.com – Agent de voyages est-ce un métier d’avenir ?

P.R. –
Oui, bien entendu mais il évoluera. Il sera plus technique en achats et en produits, plus pointu en conseils. Un agent de voyages traditionnel ayant pignon sur rue sera toujours en compétition avec une agence en ligne qui fournit des prix avec un service réduit.

T.M.com – Avez-vous une recette qui mène au succès ?

P.R. –
Elle est classique : le respect du client, un bon choix de fournisseurs et le travail, encore le travail, toujours le travail.

Lu 5466 fois

Notez


1.Posté par Fossé martine le 07/11/2006 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En lisant ces articles de tous ces agents de voyage convaincus de l'avenir de leur métier, je m'aperçoit que depuis que j'ai quitté ce beau métier rien n'a vraiment changé ...Tous ces gens sont tous des passionnés et il en faut une bonne dose pour parler d'avenir d'une profession où les vrais questions ne sont toujours pas posées : le jour où il y aura un syndicat assez fort pour "faire le ménage", obliger les fournisseurs à respecter leurs clients, et avoir une réelle politique de rentabilité de ces entreprises."L'avenir passe par l'évolution des agents de comptoir" mais combien en connaissez vous qui ont un salaire en correlation avec leur compétence et le niveau de responsabilité imposé par la loi ?
Qui osera un jour assainir cette profession ???
Une ex-directrice (repentie!!) d'agence sur la région lyonnaise

2.Posté par oumbichefanny le 19/03/2008 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jesuis clientedansles bus je connais toutes les lignes de bus j' adore ce métier.

3.Posté par ELGOYHEN le 09/06/2008 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la profession dagent de voyage si elle nest pas dissolue, dans par les vendurs dereve pprese, tele, publicite, communicateur, et autre marchand en recherche
de survie,economque, et exercer par n importe qui, sacrifie a l'hotel de la finance, du marketting regional, politique, des interet financier, la mondialisation standart,
a de lavenir, car elle est au couer de lhomme et des cutlrue, des differences, des désirs,dela vie, avec des personnels cultivé, reconnusse fromant a vie, des acteur ne se clonant pas,et fabricant des hlm de voyages luxe ou pas, responsable et scahnt gerer et conserver , encvourager les traditions, culture, produits,,tout en laissant dautres vivre a cote, et donnat a ces acteur comme on le fait pour de d autre metier,coach etc;; uneaura valorisanteet reel face a ladiversite de la clientele, de la plus inculte a l'initié, pas le tout indistriel, la normalisation a outrance, la pensee unique lex responsablesecteur professionnel de solazur


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Septembre 2006 - 16:12 Cameroun : 2007, année de la renaissance


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com