TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Portugal : « La promotion touristique de l’Algarve ne suffit pas ! »

L'interview de Daniel Queiros, DG de l’ATA


Rédigé par Jean DA LUZ le Lundi 27 Octobre 2008

Le marché français figure parmi ceux qui ont le plus fortement progressé au cours des deux dernières années au Portugal. Mais Algarve, la plus touristique du pays, souffre de l'insuffisance de liaisons directes et de budgets de promotion qui ne sont pas à la hauteur du potentiel de la destination. C'est l'avis de Daniel Queiros, DG de l'Association de tourisme de l'Algarve (ATA).



Portugal : « La promotion touristique de l’Algarve ne suffit pas ! »
TourMag.com – Quid de votre présence sur le marché français et de ses modalités ?

Daniel Queiroz :
« Notre stratégie est d’être présents sur l’ensemble des salons du tourisme qui comptent en France et en Europe.

Le marché français est pour nous un marché de plus en plus important et prioritaire sur lequel nous progressons chaque année.

Il a un important potentiel et cela explique notre présence depuis une quinzaine d’années au Salon mondial du tourisme devenu le MAP cette année. Mais nous avons été également présents à Top Resa. »


T.M.com – Vous avez tout ce qu’il faut pour devenir une grande destination touristique et pourtant seulement un peu plus de 50 000 français viennent en vacances en Algarve, comment expliquez-vous ça ?

D.Q :
« Vous avez raison. Ce problème s’explique par l’insuffisance de lignes aériennes directes au départ de France. C’est un véritable handicap pour le développement de notre destination.

Nous disposons de très bonnes infrastructures et sommes à même de développer considérablement tout ce qui touche au secteur MICE, mais sans liaisons aériennes ce ne sera pas possible.

Nous avions une liaison saisonnière directe avec Aigle Azur qui vient de prendre fin. Par conséquent, le transport va devenir problématique alors même que nous cherchons à développer le tourisme hors saison… »


T.M.com – Sans liaisons régulières et directes il n’y a pas de tourisme. Comment comptez-vous résoudre la quadrature du cercle ?

D.Q.
: « Je ne peux qu’être d’accord. Nous y travaillons d’arrache pied. C’est en effet un point épineux qu’il va falloir résoudre très rapidement. Nous menons actuellement des discussions avec plusieurs compagnies pour essayer de trouver une solution… »

T.M.com – L’arrivée d’une low cost telle Ryanair pourrait-elle être une réponse adéquate ?

D.Q. :
« Je ne suis pas en mesure de vous en dire davantage et il est prématuré de citer des noms. Nous étudions différentes solutions avec l’Aéroport de Faro et Tourisme de Portugal pour accroître les liaisons directes. »

T.M.com – Pourtant, à notre connaissance, la TAP vend un vol Paris-Faro ?

D.Q. :
« En effet, cette liaison est vendue ainsi, mais malheureusement il ne s’agit pas d’un vol direct et le procédé est même un peu limite.

En effet, non seulement le vol ait un stop à Lisbonne mais les passagers doivent en outre changer de terminal. Un inconvénient qui, outre le temps perdu s’accompagne d’un taux de perte de bagages important et dont nous faisons malheureusement les frais… »


T.M.com – Vous évoquez le potentiel du marché français mais vous n’êtes pas seul à le convoiter. Qu’avez-vous de plus par rapport aux autres destinations balnéaires du bassin méditerranéen ?

D.Q.
: « Nous avons essentiellement 4 produits que les autres n’ont pas. La gastronomie et la variété de la cuisine et des vins portugais. On sait que les Français y sont attachés…

Nous sommes une destination sûre et chez nous tout le monde parle un peu toutes les langues et surtout le Français (1). Nous sommes un peuple accueillant, hospitalier et nous aimons la France où nous avons de nombreux compatriotes. Dois-je rappeler aussi que nous avons un climat et un ensoleillement exceptionnels dans la région d’Algarve ?

Last but not least, nous disposons sur 70% du territoire d’aires naturelles, de réserves, de parcs où l’on peut à peu près tout faire en rapport avec l’éco-tourisme : trekking, VTT, observation des oiseaux, routes thématiques culturelles (liège, huile, distillation de medronho (2), 34 parcours de golfe 2 fois primés comme les meilleurs au monde par une association mondiale de golfeurs."


T.M.com – Vous estimez que votre région n'est pas suffisamment mise en exergue d'un point de vue promotionnel ?

D.Q.
: « Le marché français représente pour nous la plus grande progression des clientèles européennes lors des deux dernières années.

Bien entendu, nous avons d'excellentes relations avec l'ensemble des délégations à l'étranger, mais cela ne suffit pas. Nous avons besoin d'accompagner l'essor de notre destination par de grandes campagnes de communication et c'est là que le bât blesse..."


T.M.com – Les budgets sont insuffisants ?

D.Q.
: « Malheureusement oui. Nous faisons ce que nous pouvons avec ce qu'on a. L'ICEP fait un travail extraordinaire mais cela ne suffit pas à compenser la faiblesse des budgets."

(1) Grâce aux générations d'immigrés, le Portugal est le premier pays francophone d'Europe, devant la Belgique.


Lu 4650 fois

Notez


1.Posté par BASILIO SIMOES le 30/10/2008 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour !
Nous venons de faire un eductour en interne de 7 personnes dont 3 jours en Algarve.
Le potentiel de l'offre est énorme et trsè intéressant pour la clientèle française.
Mais le marché français est complètement bloqué par le manque d'une liaison directe au départ de Paris, ne serait-ce qu'une liaison hebdomadaire !
De ce fait il est également impossible de vendre du court séjour sur la destination Algarve.
Merci
Basilio SIMOES
Voyageurs du Monde
Chef produit Portugal

2.Posté par Jean-Claude Boudet le 02/11/2008 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au printemps dernier le ministre du tourisme M. Trindade venait faire à Paris pour lancer à l'ambassade du Portugal une campagne ALLGARVE auprès de la presse et du monde du tourisme. Ce problème de liaison aérienne a été abordé, avec une réponse très prudente du ministre, évoquant la liaison directe effectuée par Aigle Azur. Or celle-ci ne fonctionne pas en hiver, lorsque les français pourraient aller en Algarve chercher le soleil qui leur fait alors défaut. Une solution existe mais aucune promotion n'en est faite. Il s'agit de prendre un vol jusqu'à Lisbonne et de louer un véhicule. Il n'y a que 2h 30 d'autoroute entre Lisbonne et Lagos par exemple.
L'insuffisance aérienne n'explique pas tout. La plupart des hôtels travaillent directement avec des TO d'Europe du nord et du UK. Le français, sur des destinations proximales comme le Portugal, aime pouvoir réserver directement auprès d'un hôtel et organiser lui-même son séjour.
Pour ce qui concerne plus spécialement le golf, les tarifs affichés sont prohibitifs avec fréquemment 150 euros voire même + pour des parcours haut de gamme. Pour le prix de 5 green-fees vous avez une semaine de golf au Maroc, en Tunisie ou encore en Turquie en 1/2 pension et voyage inclus. Les hôteliers vous disent alors :" Il ne faut pas tenir compte de ces prix, en passant par nous vous obtenez des tarifs plus abordables, avec des réductions de l'ordre de 40 %. " C'est généralement vrai quand l'hôtel est propriétaire d'un ou plusieurs parcours. Pourquoi ne pas appliquer le système développé en France dans certains départements avec des PASS GOLF qui permettent d'obtenir un certain nombre de green-fees à des tarifs compétitifs avec un choix de plusieurs parcours.
J'ai très nettement eu l'impression lors de mon récent voyage que chacun joue pour soi, en individuel, considérent l'autre hôtel ou l'autre golf comme un concurrent et non comme un partenaire. C'est peut-être à ce niveau qu'il faut réfléchir pour aborder le marché français.
L'Algarve est une belle région, les gens y sont accueillants et s'efforcent de vous comprendre, même pour ceux qui ne parlent ni français ni anglais. Il faut faire redécouvrir l'Algarve aux français.
Bien cordialement,

Jean-Claude Boudet
journaliste, photographe, auteur
spécialisé en golf, gastronomie, art de vivre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com