TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Production/Distribution : les tarifs « Net » c’est pas clair ?

« Il n'est pas de mal dont ne vienne un bien... »


Rédigé par Jean DA LUZ - redaction@tourmag.com le Lundi 2 Octobre 2006

Allons-nous assister dans les prochaines semaines à un « remake » de la Commission zéro, à propos des commissions nettes des Tour opérateurs aux agences de voyages ? L’avenir nous le dira mais, incontestablement, la réponse est aux mains de la Distribution.



Ce qu’il est désormais convenu d’appeler « l’affaire » firstchoice.fr, agite les esprits. Moins par sa portée réelle supposée que par le précédent qu’elle risque de créer chez les Producteurs. Si la Distribution ne se met pas d’accord pour barrer la route aux commission nettes proposées par Marmara sur les produits commercialisés par le site Internet, c’est l’ensemble des fournisseurs qui, demain, proposera (imposera ?) ce nouveau modèle économique aux agences de voyage.

Car si firstchoice.fr offre dans son agence en ligne des produits identiques à des tarifs différents de ceux proposés en brochure, pourquoi Fram (et bien d’autres) n’en ferait-il pas de même ? Les producteurs ont tous le même souci : « dé-sin-ter-rmé-dia-ri-ser ».

Vos clients ont-ils besoin de vous pour des packages sans réelle valeur ajoutée ?

Voilà pour la forme. Venons-en au fond et posons-nous la question suivante : vos clients ont-ils besoin de vous pour acheter des packages sans réelle valeur ajoutée et qu’ils trouvaient déjà sur la Toile ? Poser la question c’est y répondre… Non !

On disait, il y a déjà plusieurs années, que la billetterie n’était pas l’avenir de l’agent de voyage, alors que celle-ci représente toujours 70% du volume d’affaires dans les agences.
En un peu plus d’un an, Air France a récupéré une grande partie des titres de transport basse contribution dont la part a fondu comme neige au soleil dans les AGV.
La SNCF lui a emboîté le pas et réplique le phénomène, tout en s’étonnant que le volume de la billetterie chute chez les Distributeurs…

Au risque de nous répéter, les forfaits packagés et d’entrée de gamme ne sont pas la meilleure preuve de l’expertise de l’agent de voyages. Qu’on le veuille ou non et quel que soit le résultat de la réunion des Réseaux indépendants le 5 octobre prochain au Snav, ce type de produit est appelé, tôt ou tard, à basculer complètement en ligne.

N’est-ce pas dans l’urgence que l’on réagit le mieux aux mutations ?

Une fois de plus, une grande partie de la profession risque d’être obligée d’opérer un virage brutal à chaud, faute d’avoir anticipé la déferlante Internet. Catastrophique ? Peut-être pas. Si la méthode à la hussarde de Marmara peut choquer, le choc sera peut-être salutaire. N’est-ce pas dans l’urgence que l’on réagit le mieux aux mutations ?

Après l’expérience de la Commission zéro on ose le penser. Il y a dans les agences un potentiel et des ressources qui ne demandent qu’à être exacerbés par le péril imminent.
Enfin, l’évolution démographique montre également qu’une génération de « nouveaux » agents de voyage, plus férus de gestion, de marketing et dont la culture concilie aisément Internet et brick and mortar, arrive dans le métier.

Gageons qu’ils sauront vendre à sa juste valeur l’expertise et la véritable « valeur ajoutée » que l’agent de voyages se doit d’apporter à son client. L’avenir de la profession est là et cet avenir leur appartient, incontestablement.

Lu 4191 fois
Notez


1.Posté par philippe beissier le 02/10/2006 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean,

Je pense que le débat n'est pas dans l'expertise de chacun mais dans la façon d'aborder le produit.

Ce qui est bon dans le 16eme et le 8eme à Paris, forfaits à 15 000 €uros, nuits d'hotels dans les palaces, week-end en limousine et vols privés ne doit pas l'etre dans les galeries marchandes ou les centres urbains où la population est pour 10 ou 15 % au chomage ou vit sans faire d'éclat...les premiers sont des SDF (Sans Dificultés Financiéres) les autres sont le commun des mortels des nos clients et ont "droit au voyages" et pour que les agences facent valoir leur expertise générale il est bon que tous les acteurs aient le même prix de vente...mais pas la même commission....
Ne serait-il pas raisonable d'avoir un prix modulable en fonction des prestos, promos, prima, coup de coeur et autres identifants de tarifs en baisse mais avec une rémunération gagnant/gagnant.............
tu me vends....je te paye...
tu me vends bien (beaucoup)... je te paye(bien) beaucoup..mais pouor cela il aller vers un nouveau modéle économique où les 4 ou 5 % qui vont dans dans le fonctionnement des réseaux et leurs siéges iraient directement dans le résultat des producteurs et des distributeurs.
La ce serait une vrai révolution qui ne priverait pas une profession entiére de commissions et offrirait une vraie expertise à ceux qui la mérite.

Et si Tourmag poussait vers cette voie ???
Et si Tourmag pronait cette initiative ???

J'attend la suite..........


2.Posté par Delehouzée Gaëtan le 05/10/2006 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Firstchoice vend déjà en direct beaucoup moins cher depuis longtemps.
C'est un secret de polichinel.

Nous avons décidé de ne plus coopérer réellement avec eux depuis l'année dernière déjà, suite à des articles parus dans ce même magazine...
Pragmatiques, on continue cependant de prendre chez eux ce dont a besoin quand çà nous arrange. Pour le reste, qu'ils se débrouillent.

S'ils veulent autre chose de nous, qu'ils agissent autrement. Ils font des choix, nous devons faire les nôtre, agir, arrêter de se lamenter et regarder du côté des très nombreux partenaires fiables qu'il serait utile d'encourager davantage.

Ne serait-il pas a amusant de voir certaines réactions si d'autres confrères agissaient comme nous dès demain?
Pourquoi toujours laisser aux producteur l'initiative de nouveaux modèles économiques sans donner de temps pour s'adapter?
Messieurs les responsables d'agences, vous connaissez tous l'adage qui dit que diriger c'est prévoir, anticiper. Quand on sait en plus ce qui risque de se passer...
A bon entendeur.


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com