TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Professionnels du tourisme cherchent communicant de choc…

à quand la nomination d'un « Monsieur Tourisme » ?


Rédigé par Jean DA LUZ - redaction@tourmag.com le Lundi 12 Juin 2006

Face aux attaques dont elle est régulièrement l’objet, la profession a besoin d’un communicant de choc, d’un médiateur, d’une grande gueule capable de faire passer en quelques mots des idées simples et percutantes sur le métier. Alors… on s’y colle ?



Etes-vous le communicant de choc qu'attend la profession ?
Etes-vous le communicant de choc qu'attend la profession ?
Les professionnels du tourisme, premier secteur « industriel » français après l'automobile et grand pourvoyeur de devises, sont toujours considérés comme des « traîne-savates » par les pouvoirs publics et des têtes de truc pour la presse grand public.

Mal aimés, taillables corvéables et codifiables à merci, divisés et individualistes ils sont, force est de le constater, incapables de se mobiliser massivement, ne serait-ce que pour défendre leur propre gagne-pain.

Une « tare » qui leur a déjà joué de vilains tours par le passé et qui pourrait rendre rédhibitoire l'accès à ce métier dont les marges réduites, les salaires dérisoires, la technicité croissante et surtout la responsabilité illimitée, risquent de décourager les futurs entrepreneurs.

Notre métier est fragile et méconnu

Bref, la profession est en grand danger. Ce n'est pas un scoop, mais la détérioration croissante des conditions de travail du secteur n'augure rien de bon. Les fameux décrets (non signés) de la nouvelle habilitation de la Loi de 1992 pèsent toujours comme une épée de Damoclès suspendue au dessus de la tête des agents de voyages.

Mais surtout, la décision qui vient d'être rendue dans l'affaires des otages de Jolo, condamnant Ultramarina et son assureur Axa à 1 million d'euros de dommages intérêts, démontre à quel point notre métier est fragile et méconnu.

Sans vouloir commenter la décision des juges, on peut tout de même s'interroger sur l'opportunité de déclarer une entreprise privée responsable d'un acte de terrorisme international tel qu'une prise d'otages. Ceci, alors même que les plaintes contre les Etats où se sont déroulés les faits n'ont pas été retenues...

Bref, tout a été dit ou presque sur cette « responsabilité » irresponsable de la profession, de plus en plus décalée et surréaliste, compte tenu de l'évolution et de la mondialisation du tourisme. La responsabilité est certes nécessaire. Elle est un gage du sérieux et de l'engagement vis-à-vis du consommateur. Mais point trop n'en faut.

Faire passer les idées force du secteur


On ne peut rendre indéfiniment responsable de tout et de n’importe quoi les agents de voyages car tout ce qui est excessif est négligeable. On a souligné depuis trop longtemps l’absence de lobbying de la profession qui manque de relais politiques pour faire passer ses idées.

Mais le lobbying ne suffira pas. Il faudra aussi en urgence faire passer les idées force du secteur, son expertise, ses atouts de garantie (raisonnée) et de protection du consommateur dans un environnement qui se délite.

Pour cela, nous avons besoin d’en finir avec notre complexe de « métier-pas sérieux-car-le tourisme-c’est bien-connu-c’est pas sérieux ». Et pour y parvenir il nous faut un « Monsieur Tourisme », une sorte de communicant de choc culotté, plutôt grande gueule au verbe haut et ayant le sens de la formule.

Bref, un porte parole de la profession toute entière, capable de faire passer dans les rédactions des idées simples avec des mots choisis sur le tourisme et les professionnels du voyage. Un métier décrié mais composé aussi d’époux et de pères de famille qui, contrairement à ce que prétendent d’aucuns, n’envoient pas délibérément leurs clients au « casse-pipe ».

Si vous vous reconnaissez dans le portrait dressé plus haut, adressez-nous rapidement votre CV avec une photo. Nous le ferons suivre dans les meilleurs délais aux instances représentatives de la profession.

(*) Cet édito a été écrit par l’auteur dans la journée de dimanche et n’est en aucune manière lié à l’intervention de Georges Colson lors l’émission « On ne peut pas plaire à tout le monde » de M.O. Fogel ce dimanche soir, qu’il n’a pu regarder.

Lu 5175 fois
Notez


1.Posté par DUBOIS ERIC le 12/06/2006 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félicitations pour cet article. Il faudrait que les associations professionnelles des agences de voyages, que ce soit en France, en Belgique ou ailleurs se décident à marquer le coup. Les agences en ont assez de ces attaques régulières de la presse télévisée ou écrite. A quand une mobilisation générale ?
Pourquoi ne pas prendre en "otage" les policiciens voyageurs !!!

2.Posté par christine le 12/06/2006 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
félicitations pour l'article. Georges Colson bien qu'éloquent et clair n'a pas assez été à mon humble avis assez percutant et grande gueule comme l'aurait souhaité Jean DA LUZ plus haut, mais ce n'était probablement pas son intention.

3.Posté par Bouche, Karin le 12/06/2006 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai pas vu l'emisson d'hier soir.Par contre, les idées de l'article ci-dessus sont absolument excellentes sur le fond. Il nous manque depuis toujours au sein du SNAV un "Jacques Maillot" pour exprimer l'excellence de notre profession et pour profiter de l'actualité pour nous mettre en avant et affirmer nos atouts. A propos des otages de Jolo, je n'ai pas beaucoup entendu les représentants de la profession s'exprimer pour, encore une fois, expliquer au grand public combien l'agent de voyages est contrainte à des lois, des règles qu'il paye cher et qui garantissent et protège un maximum le client. Il faut s'exprimer dans les médias aussi souvent que possible, mais aussi de manière courtoise et posée pour être crédible.

4.Posté par Pascal MAS le 12/06/2006 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo,
Pour la première fois je vois que l'idée d'avoir une structure de lobbying du tourisme fait son chemin.
Il fauidrait commencer au SNAV par la nomination d'un porte-parole afin d'éviter la désastreuse prestation de Georges COLSON .
En effet, malgré l'estime professionnelle que j'ai pour ce grand monsieur du Tourisme, l'intervention du président du SNAV a été catastrophique.
Dernier à prendre la parole au cours de la dernière émission en d'irect d'ONPP, le Président COLSON s'est laissé enfermer dans le piège tendu par de grands spécialistes de la manipulation et de la désinformation : FOGIEL et CARLIER.
Parti dans des explications dont mêmes les professionnels n'auront pas tout saisi, le président COLSON n'a pas réussi à faire comprendre à quoi servait une agence et quelle était son rôle (voir les SMS qui ont été transmis) . FOGIEL, a lui même déclaré que si une agence n'était pas capable d'informer ses clients, autant se rabattre sur internet ! Quand à CARLIER, le Grand Inquisiteur, il a touvé parfaitement normal que l'agence incriminée soit condamnée, ajoutant que l'assurance avait à jouer son rôle (pour une fois il avait raison)

Ce qui m'inquiète également, c'est que dans le reportage précédent l'intervention de Georges COLSON, le nom et le logo de nos amis d'ULTRAMARINA ont été jetés en pâture à l'opinion. Avec les conséquences commerciales prévisibles.

Or, quand des criminels se rendent coupables de crimes innomables, leurs noms et leurs visages sont masqués dans les reportages télévisés et papier.

Un agent de voyage serait-il dont moins respectable qu'un tueur ?

5.Posté par fabio casilli le 12/06/2006 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas forcemment une grande gueule qu'il faufrait, mais plutôt quelqu'un de moins "politiquement correct" et qui soit répresentatif de toute la profession, chose qu'on ne peut pas dire de M. COLSON.
A ce jour la profession est excessivement divisé pour qu'une seule personne puisse en être le répresentant légitime: je pourrais dire Adriana MINCHELLA, qui aurait le caractère et l'énergie pour le faire, mais on lui reprocherait de faire la part belle aux indépendants qu'elle défend avec tant d'entrain et de force, ou bien Richard VAINOPOULOS, mais on pourrait dire qu'il représente les intérêts de son réseau et pas des autres, et ainsi de suite...quant à Jacques MAILLOT il est depuis trop longtemps hors du circuit et son image commence à être un peu vieillotte, pas toujours en phase avec l'actualité...
Il faudrait un(e) passionée, un personnage qui ait une certaine visibilité indépendamment de son rôle d'agent de voyages, et de plus, un vrai manager, pas un politique: un Sarkozy du tourisme, quoi...mais qui a envie de s'y coller? Sans compter que, avant que toute la profession soit d'accord à le suvire et à le soutenir, c'est encore un autre discours...

6.Posté par Christophe Roche le 12/06/2006 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quoi servirait de multiplier les portes-paroles de notre profession à part, peut être, contribuer à semer encore un peu plus le trouble auprès des institutions mais également du grand public ?
A mon sens, il ne faut pas que les inquiétantes échéances qui nous attendent annoncent le vent de la discorde. Cela ne ferait en aucun cas notre jeu, bien au contraire.
Je suis convaincu que le travail actuel du SNAV, seul légitime représentant des différentes composantes de notre famille, va dans le bon sens même si nous souhaiterions peut être en avoir un peu plus de communication.
Alors de grâce, arrêtons ces querelles stériles et apportons notre soutien critique et constructif à Georges Colson dont l'expérience et les compétences reconnues ne peuvent que servir notre cause, si et seulement si nous avançons unis et solidaires.

7.Posté par martine le 12/06/2006 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vois en fait a ce jour que Jacques Maillot qui soit capable de jouer le role d' un " Monsieur Tourisme " tel que vous le decrivez c 'est a dire capable à la fois de s'imposer dans les medias , aupres des pouvoirs publics , tout en étant reconnu par les consommateurs , ce dernier point etant très important , car on ne peux rien faire sans soutien de l opinion public !
Je ne pense pas qu avoir ete en dehors du circuit comme le dit Fabio Casilli soit négatif , bien au contraire , cela empeche de lui reprocher de défendre des interets particuliers ,et, au lieu de parler " d'image un peu vieillotte " je parlerai plutot d'une longue et grande experience dans la profession , meme s'il ne plait pas a certains de l'entendre!
Mais a t il envie de repartir "au feu " ? Il faudrait lui demander !

8.Posté par JEFF le 12/06/2006 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est édifiant que notre justice ait est été si sévère à l'égard d'un TO, alors même qu'elle a été incapable de déjuger des magistrats qui ont "pris en otage" pendant 3 ans des innocents. .. Qui s'ils obtiennent un remboursement se fera aus détriments des contribuables

9.Posté par NATHALIE MARCADIER le 13/06/2006 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La profession est de plus en plus écrasée et jusqu'à présent on se laisse faire !
On pourrait croire que les agences sont passives, car elles accèptent TOUT!
J'ai crée mon agence il y a 22 ans avec passion, mais celle-ci s'émousse devant les difficultés qui s'amoncellent, crise économique,retrait des commisions,responsabilité, taxes en tout genre, je ne donne pas cher de l'avenir des AGENCES de VOYAGES, tout cela devient frustrant.tout lemonde pourra bientôt vendre du Voyage, ou sont les règles qui nous protègent et nous font avancer ?
Les autres professions sont dans la rue, on en parle et NOUS ????
Vite quelqu'un qui nous défendrait enfin correctement !
NATHALIE MARCADIER
MARINAT VOYAGES

10.Posté par Pascal MAS le 13/06/2006 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'étant plus lié à aucune entreprise de tourisme et fort de 24 ans dans différents métiers y compris l'agence (employé et gérant) . Je suis candidat pour être ce lobbyiste qui manque si cruellement à la profession .

11.Posté par FRANCOISE le 13/06/2006 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ENFIN UN 1 ER CANDIDAT!!!!!!

12.Posté par marie JOLLY le 13/06/2006 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
défendons notre profession! et cessons d'être timide ! commençons par l'info ! car il faut bien dire qu'en dehors des médias qui n'ont qu'un but, augmenter l'audimat.. qui est au courant de ce qui se passe dans notre profession!??? il n'y a qu'à observer la réaction de vos amis quand vous leur racontez de quoi les agences sont "responsables".. et que vous travaillez avec une com à 0 ..qu'accessoirement vous avez le droit de prendre ..un peu de frais de dossier... mais pas trop!! où le client qui arrive sans documents d'identité valide , attaque son agence et gagne malgré que ce soit écrit sur son contrat ! ??oui cessons d'être timide !.. et INFORMONS le public (DONC NOS CLIENTS) sur ce qui se passe et empêchons que la seule info qui circule soit celle des médias ! une seule manière à mon avis, SOLIDARITE ET FIERTE DE NOTRE METIER ! et que l'on cesse de brader nos qualités!


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com