TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Professionnels recherchent Ministre, désespérément…

et nous v’là repartis pour un tour !


Rédigé par Jean DA LUZ le Mardi 18 Mars 2008

De qui se moque-t-on ? Le dernier remaniement ministériel confirme, si besoin était, le peu d’estime dans lequel les pouvoirs publics tiennent le tourisme et ses représentants. Il y a à peine 6 jours, Luc Chatel, secrétaire d’Etat à la Consommation et très accessoirement au tourisme, jurait ses grands dieux qu’il n’avait pas l’intention de partir.



« Je vous fais la promesse de rester résolument à vos côtés pour tous les chantiers à venir, rappelait jeudi dernier aux professionnels Luc Chatel, encore secrétaire d’Etat à la Consommation et au tourisme, lors de l’inauguration du MAP.

Je suis venu vous porter un message fort : aux yeux du gouvernement, le tourisme est désormais un levier de croissance, un facteur de compétitivité et d’attractivité, une véritable industrie créatrice de valeur et d’emploi… »

Et blablabla… Voilà un message flatteur mais que l’on a de plus en plus de mal à croire. Manifestement, les paroles et les actes du gouvernement s’accordent mal.

Parent pauvre de la consommation, rangé dans un « portefeuille » poussiéreux que Luc Chatel n’ouvrait pour ainsi dire jamais, le tourisme se rapetisse encore un peu plus dans le maroquin multi-cartes d’Hervé Manovelli, nouveau titulaire de la fonction.

On a l’impression, contrairement aux propos lénifiants ci-contre que le tourisme est un véritable bâton m… pour le Gouvernement qui ne sait plus où le caser. Il a fallu plus de 8 mois à Luc Chatel pour accorder une première audience à une instance professionnelle. Le temps de se rendre compte de l’ampleur du chantier… et le revoilà reparti pour de nouveaux horizons !

Mais pourquoi donc la première industrie touristique française n’a-t-elle pas droit à un « vrai » ministre ?

La France à la 9e place mondiale pour les recettes par visiteurs

Professionnels recherchent Ministre, désespérément…

J’ai un début de réponse, que je partage... Probablement parce que les pouvoirs publics se bercent d'illusions et de chiffres abracadabrantesques, administrés chaque année par des ministres dopés à la méthode Coué et aux amphet’ : la France, est la championne du monde du tourisme. 80 millions de touristes !

Fan-tas-ti-que, non ?

Sauf que la réalité est tout autre. Luc Chatel l’a (enfin) reconnu à la veille de son départ,: « Ces statistiques, telle la langue d’Esope, peuvent être la meilleure comme la pire des choses (…) Car la réalité est plus nuancée et moins rose qu’il n’y paraît… »

Tu m’étonnes !

« La France se positionne seulement à la neuvième place mondiale pour les recettes par visiteurs et, selon une étude toute récente du World Economic Forum, elle se place en dixième position pour la compétitivité touristique », reconnaît-il, enfin lucide.

La même étude révèle que la France est même la dernière de la classe pour « la perception des enjeux touristiques (…) et enregistre encore un certain nombre de points noirs, aussi bien du point de vue de ses actifs – le manque d’hôtels de grande dimension est un exemple flagrant - que de la perception des touristes étrangers, notamment en matière de qualité d’accueil.»

Dommage que cet aveu arrive en fin et non en début de mandature. Et oui, vous avez compris : va falloir recommencer à re expliquer tout cela. Sauf que les choses pourraient devenir plus ardues encore, avec un secrétaire d’Etat sous la coupe de Christine Lagarde, ci devant ministre de l'Economie et qui, comme chacun sait, ne rêve que de « bouffer » de l’agent de voyages…

Allez, on souhaite la bienvenue à Hervé Novelli, on croise les doigts et on y croit !

Lu 6295 fois

Notez


1.Posté par CB le 19/03/2008 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, Effectivement en tant que professionnels du privé ..... nous nous appercevons clairement que le tourisme tout le monde en parle mais rien ne change afin que la législation soit bien appliquée.Les institutionnels du publice doivent être seulement là pour promouvoir les agences réceptives et les aider à se développer , et non pour prendre leurs parts de marché .......Lors des salons du Tourisme en France et à l'étranger , les plus gros stands sont pour les OT et CDT !!!!! et si nous voulons y participer, nous le pouvons sur le stand de l'OT ou CDT de notre région en payant notre participation ...... souvent très élevée ...... à quoi servent nos impôts ... taxes professionnelles ... etc ... etc ...., affaire à suivre avec cette nouvelle nomination ..... bonne formation ... l'industrie pour ce monsieur ... rien à voir avec le tourisme .... A bientôt .... CB

2.Posté par Guillaume Cromer le 19/03/2008 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Restons positif... ça a ces limites... Comment la France veut-elle rentrer dans l'air moderne du tourisme sans vouloir y mettre les moyens. On voit bien que le tourisme n'est pas une priorité... ou que les politiciens manquent de compétences en la matière...

Il y a un grand dynamisme de jeunes intéressées par le secteur... Si on leur fait comprendre qu'il n'y a pas de volontés en France, ils partiront et développeront d'autres destinations, au détriment de la destination France, au détriment des départs de France, au détriment d'un secteur qui ne représente rien en France.

3.Posté par ES le 19/03/2008 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, d'accord pêle-mêle avec ces réactions...
Nous pouvons aller de nuances en nuances jusqu'à trouver certains qui seront vraiment heureux de cette nomination (pas tous en même temps SVP), mais c'est vrai après tout : le Tourisme est lui aussi "mangé" à la sauce politico-personnelle !!
Un secrétaire d'état peut cacher un ministre qui peut cacher un nouveau secrétaire d'état...
SANS BIEN CERNER NOS PROBLEMES, NOUS SOMMES DONC SEULS RESPONSABLES DE NOTRE DEVENIR ET MEME LES URNES N'Y PEUVENT PLUS RIEN CHANGER !!

Regardez juste à droite (sans jeu de mot) les chiffres du MAP: tout le monde est content parce que les "chiffres sont dans les clous" et patati et patata. Je dirais "dans les choux" de manifestations qui n'ont plus rien à voir avec ce que nous attendons de retours sur investissements !
Un demi hall 3 pathétique avec Rhum, accras et vendeur de masques ivoiriens, il serait donc judicieux de revenir à une bonne vieille FOIRE où l'on trouverait des Offices de Tourisme, des distributeurs, des producteurs, des épices, du folklore... Au moins on ne serait pas trompé sur une marchandise bien pédante et prétentieuse. Merci Jean pour ces chiffres de classement.

Alors on arrête les cocktails et on se prend en mains... euh... seuls, entre nous quoi !
Ben "comme d'habitude en fait".

4.Posté par marc Gurnaud le 19/03/2008 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean,

Tu as bien raison dans ton analyse et je serais encore plus critique que toi.

La France est, et reste victime de ses vieux démons.

Oui ! nous sommes la premiere destination touristique mais nous ne sommes toujours pas capables de garder nos touristes incoming.
Ils "filent" ou justement ? notamment en Espagne ....
pour rappel, l'Espagne consacre environ 360 millions d'euros en support a son industrie touristique pour vendre la destination Espagne ( fonds publics et fonds privés confondus) alors que la France n'y consacre que 120 millions d'euros ( essentiellemnt en fonds publics)
Il est vrai que ces chiffres sont a prendre avec prudence, car de l'aveu meme de feu notre Ministre nous ne disposons pas de statistiques fiables d'ou la mission en cours de JM Couve....

Dans n'importe quelle société industrielle, les equipes marketing et commerciales seraient toutes sur le pied de guerre pour pousser le meilleur produit proposé par l'entreprise.
Mais en France, c 'est tout l'inverse. Comme cela "marche quasi tout seul" on laisse faire au lieu de concentrer nos efforts sur l'optimisation du produit.
Apres avoir interviewé trois fois et longuement feu notre Ministre du tourisme Luc Chatel, j'ai un gout amer dans la bouche en ayant l'impression que nous nous faisons "balader" par nos chers politiques.
Ils etudient, discutent, créent des commissions, font des reunions de travail , etc... et puis s'en vont.
Pourtant Luc Chatel vient de l'industrie ( Loreal) mais il faut croire qu'une fois dans les spheres de l'Administration et du pouvoir , les bons reflexes disparraissent ... devorés par le " mamouth" etatique.
Et dans le tourisme francais, Dieu sait s'il y en a des etages etatiques ou institutionnels qui ne sont pas forcement bien coordonnés entre eux en plus...(coup de gueule) Mais c'est un tres vieux probleme francais, ca !

Nicolas Sarkosy voulait aller chercher lui-meme 1 point de croissance et il semble que personne autour de lui ne voit qu'il est possible d'en trouver une bonne partie grace a l'industrie du tourisme. Mais il est vrai, que la France est engluée dans une telle masse de problemes aujourd'hui, que nos politiciens qui ont la tete dans le guidon, ne prennent peut etre pas suffisament de hauteur pour analyser correctement la situation. Pourtant ce n'est pas le manque de conseiller autour d'eux qui les en empeche....

Oui la France a un immense potentiel , mais oui la France est encore trop mal gérée et a besoin d'urgence d'appliquer du bon sens vis a vis de son fleuron economique : le Tourisme !

Je me rappelle une epoque lointaine ou quand je faisais quelque chose de bien , on me felicitait et meme parfois je recevais une belle image...
Et j'aimais bien cette belle epoque de jadis disparue aujourd'hui...
Pour gagner des batailles il faut de la conviction et surtout reussir a faire partager cette conviction aux troupes....

Comme toi Cher Jean, je suis un grand optimiste. alors , moi aussi j'y crois, je suis sur que nous pouvons y arriver, mais quelques signes forts de nos dirigeants seraient les bienvenus pour nous monter qu'ils ont recu 5 sur 5 le signal et qu'enfin tous ensemble nous pouvons travailler dans la meme direction.

alors Au revoir Mr Luc Chatel (je vous aimais bien)

et

Bienvenue Monsieur le nouveau Ministre Hervé Novelli.
quand puis je vous rencontrer pour connaitre vos intentions sur notre industrie ?

Marc Gurnaud LibertyTV

5.Posté par paul le 20/03/2008 06:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
arrêtez avec ces histoires de 1ère destination au monde!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
tout le monde sait que lers chiffres sont faux ou montés de travers par les OT CRT CDT et autres mairies
on ne distingue pas un touriste d'un excursionniste là-dedans
un type qui vient de barcelone pour aller à milan est un touriste français??????????????????????????,trouvez donc l'erreure.
les recettes sur paris ou paca la tranche de melon est la + chère d'europe comment le vrai touriste peut-il acheter
tout cela n'est pas de la faute du tourisme ou de MdF mais de l'ensemble du commerce qui confond Franc et Euro et de la non volonté d'accueil
quand à l'institutionnel tourisme France avec en + le SNAV leurs sont déterminants surtout pour les 1er alors messieurs des OT CRT CDT merci de ne surtout plus rien faire ! ! ! ! ! ! ! !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com