TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Racisme : ne dégainons pas trop vite !

menace de plainte contre une agence Thomas Cook


Rédigé par Michèle Sani le Dimanche 26 Août 2007

« Libération » a fait ses choux gras jeudi dernier d’une affaire où il était question d’une plainte pour discrimination de SOS Racisme contre une agence Thomas Cook dans l'Essonne. Le vendeur avait émis des réserves à propos du séjour d’un couple franco-tunisien. L’affaire est plus complexe qu’il n’y paraît. TourMaG.com a enquêté.



Racisme : ne dégainons pas trop vite !
L’incontestable succès touristique dont bénéficie la Tunisie fait parfois oublier que, de l’autre côte de la Méditerranée, les traditions religieuses, familiales et culturelles rythment de façon implicite la vie quotidienne.
En méconnaître les usages entraîne quiproquos et malentendus...

Cas d’école : une française de France et un tunisien de Tunisie non mariés peuvent-ils passer des vacances ensemble dans un hôtel-club tunisien ? Officiellement, la réponse est : « Non ! ».

Disons les choses : un musulman résidant en Tunisie ne peut partager sa chambre d’hôtel avec une étrangère. Un hôtelier tunisien n’accueillera pas davantage dans une même chambre un couple musulman non marié. Le code est ainsi.

Le fait existe aussi sous des cieux catholiques. Après tout il n’est pas si loin le temps où, même chez nous, on n’acceptait pas les couples non mariés dans les hôtels.

En revanche, l’immense majorité des hôtels tunisiens est ouverte au tourisme domestique et frontalier. Personne ne s’en plaint, à commencer par les hôteliers eux-mêmes, bien contents de pouvoir compter sur ce marché de proximité quand la conjoncture est mauvaise ailleurs.

Seuls quelques clubs, bien connus pour vivre en vase clos, peuvent refuser d’ouvrir leurs portes aux clients de passage. Ce n’est pas une exclusivité tunisienne.

La cliente faisant fi des us et coutumes tunisiens, prenait un risque...

En menaçant d’assigner une agence Thomas Cook, (LIRE) SOS Racisme joue pleinement son rôle en faisant valoir la loi française sur la discrimination. De son côté l’agent de voyage mentionnant par écrit, qu’une « personne tunisienne est interdite à l’hôtel », se met en infraction avec la loi française, alors qu’il fournit une information avérée bien que maladroite et sortie de son contexte.

On frôle l’absurde ! Mais nul n’est censé ignorer la loi. Et, en France, c’est la loi française qui prime.

Reprenons l’affaire à son début : la vente s’est traitée en deux dossiers. Dans le premier une cliente française achetait un séjour de deux semaines à Djerba avec le transport aérien aller et retour, une première semaine en chambre double à partager et une deuxième semaine en chambre single.

Le second dossier était réalisé pour un client tunisien séjournant une semaine dans une chambre à partager avec la dite cliente, sans transport aérien mais avec rendez-vous hôtel.

Dans cette affaire, quels que soient le TO, l’agent de voyage et l’hôtelier tunisien, la cliente faisant fi des us et coutumes tunisiens, prenait un risque. De son côté l’agent de voyage « responsable de plein droit » et visiblement informé, faisait son métier.

La cliente aurait-elle demandé à son retour le remboursement d’une prestation non utilisée ? L’agence l’aurait-elle remboursée ? La question reste en suspens. Gageons que le dossier réserve une fin heureuse et que ce couple qui souhaitait vraisemblablement des vacances discrètes puisse se dorer quelque part au soleil.

A l’heure où nous écrivons ces lignes (vendredi soir 24 août), aucun dossier « après vente » n’a été ouvert et SOS Racisme n’a pas officiellement déposé de plainte.

Tout cela valait-il vraiment une pleine page (LIRE L'ARTICLE : "Consignes de filtrage pour les voyageurs tunisiens à Djerba") dans Libé ?

Lu 6477 fois

Notez


1.Posté par ABBES le 27/08/2007 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tunisien,naviguant (Steward) à la retraite, je suis marié avec une française de puis 40 ans.
Nous avons toujours résidé et sillonnés la Tunisie .
Très souvent ma femme m'accompagnait lors de mes rotations de vol à Djerba, Monastir, et comme je le disais plus haut avec des amis nous avons aussi fait du tourisme local et jamais ce problème ne sait posé.
Il est vrai par ailleurs que ces régalements existent et il arrive que des réceptionnistes zélés les pratiquent mais de la à en faire des choux gras... il faut dire que "Libé" et la Tunisie ne font pas bon ménage et ils ne sont plus à un article prêt.
Le mot tolérance a son importance dans notre pays et il fait bien parti de notre culture quoiqu'en pense certain.
M.A

2.Posté par sandra le 27/08/2007 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vacanciere en tunisie durant la saison peu ensoleiller de novembre de l'année dernier, j'ai eu affaire à cette mésaventure lors d'un petit périple hammammet /djerba en polo de location... nous avons bien du faire une vingtaine d'hotels, allant de petit buibui à de l'hotelerie de luxe quand mon ami marocain musulman et moi meme ''blonde catho'' nous sommes fait tout simplement refouler, la raison étais expliquer sans tabou pas de chambre double vous n'etes pas marier pas contre 2single pas de probleme. Il existe bien des coutume sur place et l'agent de voyage aurais du peut etre demander à l'hotelier son acptatiion ou pas et ensuite faire signer ladite réponse au client. Mais ou finira notre métier ... réceptif aussi ..

3.Posté par charly le 27/08/2007 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Agent de voyage n'était pas hors la loi comme vous écrivez mais il se contentait de signaler une situation à l'étranger. Si cela est illégal en France, c'est une pratique courante dans de nombreux pays musulmans ou pas. Parfois, SOS Racisme oublie que tous les pays ne sont pas la France, de leur part c'est un peu curieux.

4.Posté par Denis PINGRIS le 27/08/2007 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il serait interressant d'avoir le point de vue d'un spécialiste du droit (David Sprecher ??) sur ce sujet complexe...
A voir également la valeur juridique d'une décharge (cf le sondage en cours)...j'ai cru comprendre qu'une décharge de responsabilité n'avait aucune valeur juridique dans la mesure où elle allait à l'encontre d'une loi ....quelqu'un peut-il nous éclairer sur ce point ?

5.Posté par Patrice Weiss le 27/08/2007 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je souhaiterais revenir sur les commentaires de "Nana". Tout d'abord, permettez moi de vous préciser que je pense savoir un tout petit peu de quoi il retourne eu égard au fait que j'ai dirigé une compagnie aérienne asiatique pendant quelques 15 ans. Mais je souhaitais seulement, certes en sortant quelque peu du contexte de la plainte dont est menacée l'agence de voyage, élargir la réflexion au racisme qui peut exister dans le domaine du transport aérien. Et tout d'abord, le simple vocable de "tarifs ethniques" est en lui-même une manifestation de racisme tant il est vrai qu'il fait référence à un ethnie, un pays d'origine ou pourquoi pas une religion, une secte etc. Lorsque j'étais en exercice, j'ai toujours refusé d'établir des tarifs spécifique dits "etnique" car justement fondés sur la couleur de la peau ou le pays d'où un quidam serait ressortissant. C'est là pour moi l'expression d'une forme de racisme et je ne mélange pas tout il s'en faut. L'argument qui consiste à prétendre que les personnes concernées auraient "DROIT" à une considération particulière au prétexte qu'elles effectuent plus de rotations ne tient pas car combien de Français nés en France résident à l'étranger pour une raison ou une autre ? Ont-ils, eux ou leurs familles restées en Métropole "DROIT" à une tarification privilégiée ? Non, évidemment non ! Par ailleurs, tous les étrangers qui travaillent en France bénéficient-ils de tarifications spécifiques ? Je veux dire,les Américains, les Polonais ou les ressortissants de n'importe quel pays ? C'est encore non. Je puis vous dire qu'évidemment, lorsque j'ai refusé de créer des tarifs "ethniques" les agences du 13eme ont manifesté vivement leur mécontentement, or ils représentaient un volume d'affaire important il va sans dire. Nous avons discuté et négocié et nous sommes convenus d'établir des barêmes de commissionnement sur chiffre d'affaire annuel et, dans le but de respecter l'équité entre les divers systèmes d'agence, ce barême était rigoureusement identique pour les réseaux Français et pour les asiatiques. Il leur était donc loisible d'accorder des réductions aux clients de leur choix comme pouvaient le faire les grand réseaux. Et tout le monde était content, dans le meilleur des mondes.
Un dernier point toutefois, il est un cas où des tarifs spéciaux me paraissent justifiés, ce sont ceux applicables aux ressortissants des DOM-TOM en raison de la règle de la continuité du territoir. Là il y a, me semblet-il un argument valable. Pour le reste, c'est ni plus ni moins que de la discrimination à l'égard des Français natif de ce pays. D'ailleurs, souvenez vous bien, Air Affrique n'a elle pas, il y a quelques années, été condamnée me semble-t-il pour avoir pratiqué justement des "tarifs éthniques".
Il ne s'agit bien évidemment pas d'accusez quiconque mais de dire ce que l'on pense être juste et bon.
Amicalement à tous,
Patrice Weiss

6.Posté par Alain BLAISE le 27/08/2007 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où s'arrêtera la contestation stérile.?
Depuis toujours et ce n'est pas libé qui va changer les choses mais les autorités en place, on sait qu'un ou une européenne ne pourra pas partager sa chambre avec un Tunisien ou un Marocain ( ceci est également valable au féminin)
D'autre part on sait également qu'un Marocain n'a pas accès aux vols charters ves le Maroc et qu'un Tunisien n'a pas également le droit d'emprunter un charter vers la Tunisie
Pas besoin d'esbrouffe ou de procès pour ''racisme'',
Libre à celui ou celle à qui cela ne conviendrait pas de s'adresser à celui ou ceux qui ''bloquent'' le système .
Rappelons également que ces personnes disposent d'un bulletin de vote.....

En attendant que cela change, bonne journée à tous et toutes

7.Posté par VINZ le 27/08/2007 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense qu'sos racisme est tout à fait au courant de la situation en Tunise ( et dans d'autres pays) et que sa réaction n'est rien d'autre qu'un coup marketing d'ailleurs a en juger le nombre de commentaires ca marche!!!

La question soulevée par Denis est interressante.
Denis je peux déja t' apporter un élément de réponse dans un cadre différent:

J'ai vendu un vol sec au sri lanka et fait signée une décharge ( que tu trouvera sur le site du snav ) au client.
Sans tout réecrire ( va la télécharger tu verra) voici la phrase la plus interrsante :
"... et etre ainsi exonéré de toute ou partie de votre responsabilitée en application des dispositions de l article l211-17 du code du tourisme ( art 23 par 2 de la loi du 13/07/1992)



8.Posté par GEORGES Arnaud le 27/08/2007 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette situation est locace.

Il n'y a pas de refus de vente donc quel est le motif de la plainte ? Où est la discrimination ?

La remarque était maladroitement tournée et elle aurait dû faire référence à la loi tunisienne.

Je m'étonne que ce genre de cas ne soit pas déja étudié par les agences Thomas Cook et leurs responsables.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com