TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Raoul Nabet : "10% des adhérents de l'APS ont des bilans dans le rouge...''

faire du préventif au lieu de gérer à posteriori


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 20 Juillet 2009

L’été est studieux à l’APS. A l’ordre du jour, le lancement d’une grande consultation des 3072 adhérents sur la modification des règles d’adhésion et des statuts. L’objectif est d’avoir bouclé l’ensemble avant la mise en vigueur de la nouvelle loi du tourisme le 2 janvier 2010.



Sur 3072 adhérents à l'APS, 80% ont des comptes bénéficiaires ou à l’équilibre. 10% ont des bilans dans le rouge.
Sur 3072 adhérents à l'APS, 80% ont des comptes bénéficiaires ou à l’équilibre. 10% ont des bilans dans le rouge.
TourMaG.com - Vous venez de gérer votre premier sinistre en tant que président de l’APS avec la défaillance de 1001 Soleils. Quel bilan en tirez-vous ?

Raoul Nabet :
"Ce n’est pas moi personnellement mais plutôt l’équipe des permanents de l’APS qui a géré et qui continue de gérer les départs au jour le jour.

Je dois dire, cependant, que les relations avec 1001 Soleils ont été exemplaires et que cette coopération parfaite nous a facilité la tâche.

Nous avons décidé de rembourser les quelques dossiers Chypre car c’était la meilleure solution.

Sur les autres destinations Tunisie et Egypte les clients ont été protégés et quelle que soit l’issue du jugement du 23 juillet, la garantie du consommateur est acquise, comme le prévoient les statuts de l’association."


TM.com - A combien se monte la gestion de ce sinistre pour l’APS ?

R.N. :
"Nous n’avons pas encore le montant définitif mais c’est de l’ordre de 150 000 euros. Ce qui ne le classe pas parmi les très grosses catastrophes auxquelles nous avons pu faire face par le passé. Par ailleurs, nous avons une bonne contre-garantie, ce qui minimise les conséquences pour l’APS."

TM.com - Justement, la conjoncture actuelle ne porte pas à l’optimisme. Comment l’association peut-elle se prémunir contre des défaillances d’adhérents plus lourdes de conséquences ?

R.N. :

Raoul Nabet : "10% des adhérents de l'APS ont des bilans dans le rouge...''
"Nous devons réadapter les statuts aux circonstances actuelles et, au lieu de travailler à posteriori, il faut faire du préventif. J’avais déjà évoqué dans ma profession de foi le fait qu’il fallait changer les statuts, les procédures d’adhésions et les règles du jeu dès 2010.

C’est un sujet sur lequel nous travaillons actuellement. Car jusqu’à présent, nous nous basions sur les résultats des adhérents à N-1. Aujourd’hui, nous avons une bonne photographie de la santé des entreprises basée sur les résultats de 2007.

Dans l’état actuel de la réception des données, en septembre 2009, après l’ analyse des bilans qui se fait actuellement, j’aurai une idée de la santé financière de chaque adhérent pour l’année 2008. Or, il faut avoir les moyens de pouvoir balayer les comptes de façon plus rapprochée. Par semestre, par exemple."


TM.com - La tâche sera très lourde pour l’association…

R.N.
: "Attention, cela ne veut pas dire que nous devons l’appliquer à tous les adhérents. J’ai fait faire des statistiques pour avoir une photo un peu plus précise sur la santé économique de nos adhérents.
80% d’entre eux ont des comptes bénéficiaires ou à l’équilibre. 10% ont des bilans dans le rouge.

Ce sont ceux-là que nous devons pouvoir suivre de plus près. Bien sûr, on ne peut pas se prémunir totalement contre l’accidentologie mais on peut néanmoins réduire les risques".

TM.com - Quelles actions seront nécessaires pour y arriver ?

R.N.
: "Cela nécessite de modifier les statuts. Nous lançons actuellement un questionnaire de consultation à l’ensemble des adhérents. Nous leur demandons également de nous faire des suggestions.
Fin septembre, la consultation sera terminée.

Nous analyserons les données pour rédiger les nouveaux textes et l’idéal serait que ces textes soient soumis à approbation lors du conseil d’administration du mois de novembre. Sinon, nous ferons un conseil d’administration extraordinaire.

De toutes façons, il faut que les modifications soient apportées avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur le tourisme dont la mise en application est prévue pour le 2 janvier 2010."


TM.com - Quelles conséquences aura pour l’association cette nouvelle loi sur le tourisme ?

R.N.
: "Il y a toute une série de risques nouveaux qu’il nous faut évaluer. D’une part, pour les adhérents actuels qui, du fait de la nouvelle loi, pourront élargir leurs activités. Et qui dit activité nouvelle dit risque nouveau. Nous devons donc prévoir l’imprévisible.

D’autre part, de nouveaux adhérents vont faire appel à nous. Là aussi, il faut évaluer les risques qu’apportent ces nouveaux venus."


TM.com - Prévoyez-vous un afflux massif de nouvelles demandes d’adhésions avec la nouvelle loi ?

R.N.
: "Il y aura certainement une vague de nouvelles demandes car le buet de cette déréglementation du métier était justement d’élargir le périmètre d’activité. A contrario, je pense que la conjoncture économique va certainement réguler les choses."

TM.com - Y-a-t-il déjà des conséquences visibles de la mauvaise conjoncture sur le nombre d’adhérents ?

R.N.
: "Non. Le nombre d’adhérents reste stable mais il ne progresse pas. Nous étions 3046 lors de ma prise de fonction, aujourd’hui nous sommes 3072. Une trentaine d’adhérents nouveaux ce n’est pas significatif.

Par contre, ce que nous constatons depuis trois ou quatre mois, ce sont des fermetures de succursales de certains adhérents, de mini réseaux. Il y a un certain recentrage mais cela, c’est de la bonne gestion et nous n’allons pas le leur reprocher…

Lu 3355 fois

Notez


1.Posté par joly le 04/09/2009 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je fais partie des victimes de la liquidation judiciaire , n'ayant eu aucun moyen de me défendre dans les délais impartis puisque 1001 soleils m'a fait part de l'annulation du voyage le 17/07/2009, maintenant je dois attendre que le processus de la liquidation soit effectuée pour peut être espérer être remboursée!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com