TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Raoul Nabet (APST) : "La période de vaches grasses est terminée !"

le président de l'APST va "prendre des mesures" cet été...


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 17 Juillet 2013

Pas de vacances à l'APST durant l'été… ou si peu ! Après une année pour le moins pénible et inquiétante, Raoul Nabet, son président veut accélérer les réformes. Et elles ne manquent pas. Le programme sera chargé cet été pour l'Association de solidarité...



Le programme de cet été va être chargé pour le Président de l'APST et son équipe. Des réflexions ont déjà été entamées, notamment sur certains changements dans la garantie - DR : A.Nestora
Le programme de cet été va être chargé pour le Président de l'APST et son équipe. Des réflexions ont déjà été entamées, notamment sur certains changements dans la garantie - DR : A.Nestora
Si l'année se termine sans autre sinistre, ce qui est loin d'être gagné, ce sont quelque 6,6 millions d'euros qui se sont évanouis afin de pallier les défaillances de certaines entreprises.

Dernier en date, le groupiste Parafe va coûter environ 1,8M€.

Pour Raoul Nabet, la situation n'est plus supportable "et il va falloir prendre des mesures", explique-t-il.

Certes, tous les "process" de gestion et de contrôle ont été entièrement informatisés et seront totalement opérationnels dans le courant de l'été, mais "cela n'est pas suffisant.

Si cela continue, la Caisse de garantie n'aura plus les moyens. Nous "gagnons" environ 7 millions par an en cotisations.

Nos frais de fonctionnement, charges sociales, nous coûtent sensiblement la moitié. Comment voulez-vous que cela continue ainsi
" ?

Les groupistes présentent le plus de risques

Du coup, le programme de cet été va être chargé pour le Président et son équipe. Des réflexions ont déjà été entamées, notamment sur certains changements dans la garantie.

Faut-il continuer à garantir "les fonds déposés" ou bien changer radicalement et garantir les entreprises selon le "nominal", c’est-à-dire le montant de garantie souhaitée par l'entreprise.

Faudra-t-il augmenter les cotisations ? Certainement, tranche Raoul Nabet, dans la conjoncture actuelle, c'est quasi inévitable. A quelle hauteur ?

"Nous y réfléchissons, poursuit le Président, mais il est clair que ce sont les groupistes qui présentent le plus de risques vis-à-vis de l'ensemble des adhérents. Il serait donc normal que leurs cotisations soient plus élevées" !

Autre sujet de préoccupation pour Raoul Nabet, les entreprises qui, pour certaines, sont parfois très difficiles à contrôler… et les bilans plus ou moins "arrangés" ne facilitent pas les choses !

"Mais il n'est pas question de laisser les choses en l'état, prévient Raoul Nabet, la période de vaches grasses est terminée. Je souhaite présenter au Conseil d'Administration de la rentrée de nombreuses propositions d'évolution, notamment en termes de statuts."

Parmi les devoirs de vacances, la révision de la directive européenne

Par ailleurs, l'APST est encore loin d'être au bord du gouffre, même si la situation est actuellement difficile.

L'Association vient, enfin, d'acquérir les deux derniers étages de l'immeuble de la rue Carnot et possède dorénavant un solide patrimoine immobilier.

Un patrimoine qui pourrait (et qui devra) accueillir dans quelques mois le Snav, ouvrant ainsi enfin cette Grande Maison du Tourisme, que souhaitent aussi bien Raoul Nabet que Georges Colson, président du syndicat des agents de voyages.

Et enfin, parmi les devoirs de vacances de Raoul Nabet, toujours la question de la révision de la directive européenne.

Directive qui, selon les parties concernées, tendrait à responsabiliser les tour-opérateurs et non plus les distributeurs.

"Nous avons rencontré mardi 16 juillet 2013, le Cabinet de Sylvia Pinel", confie le Président de l'APST. Ils nous ont écoutés et je pense, bien compris.

Le sujet est cependant délicat, car dans ce coup, la France est très isolée face à l'Allemagne ou la Grande Bretagne. Et les pays du sud ne semblent pas extrêmement pressés à nous soutenir".

Quant aux tour-opérateurs français, ils sont, bien évidemment, favorables à cette révision.

Une affaire à suivre avec attention, mais une rencontre entre René-Marc Chickli, Président du Ceto-Seto et Raoul Nabet devrait se tenir la semaine prochaine…

Lu 1816 fois

Notez


1.Posté par BRUN Janine le 19/07/2013 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
BJR,
Merci de remettre aussi les pendules à l'heure au sujet des cotisations annuelles pour les petites agences de voyages qui ne comportent aucun risque d'encours auprès de l'ASPT par rapport à la caution engagée et imposée.
Cordialement
Janine

2.Posté par JP le 19/07/2013 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En tant que chef d'entreprise et président d'association par ailleurs, je m'inquiéterait sérieusement si mes frais de fonctionnements et cotisations mobilisaient 50% des fonds que je reçois, soit de mes clients, soit de mes adhérents. Une fois encore, ces messieurs de l'APST nous montrent par leurs qualités de gestionnaires qu'ils sont les mieux placés pour venir en aide aux professionnels du tourisme en difficulté...

Quant à la création d'une Grande Maison du Tourisme avec le SNAV, il ne s'agit là que d'une opération de copinage sans intérêt. Mr Colson nous ayant également montré à tous ses piètres qualités de gestionnaire de FRAM, mais ses excellentes qualités de gestionnaire de sa fortune personnelle.

Personnellement, non adhérent au SNAV ni à l'APST, je ne me sens pas pris dans l'étau du tourisme français à la papa qui préfère pleurer sur la baisse des ventes que de trouver des idées pour rebondir.

Notre pays est celui qui accueille le plus de touristes au monde et les ventes en agence baissent, ce sont des faits. Alors pourquoi ces messieurs du SNAV et de l'APST ne recommandent-ils pas à leurs adhérents d'entamer une mutation vers un peu (ou beaucoup) de réceptif ? A titre d'exemple, en mettant en place cela dans mon entreprise il y a 4 ans, avec maintenant un mix de 70% de ventes vers l'étranger et 30% de réceptif en France pour les étrangers (en constante augmentation), j'ai pu embaucher 2 personnes, sécuriser ma trésorerie et améliorer mon bilan. Illustration que cela peut fonctionner.

Alors cessez de vous plaindre et imaginez ce que vous ferez dans 4 ans dans vos agences, en front et en back-office...

3.Posté par alain le 19/07/2013 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca sent la fin d'un système...

4.Posté par Ditta VAN HERK le 19/07/2013 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

En toute transparance :

Je n'ai plus envie de 'payer' pour ceux qui ne sont pas gérant (un 'chief executieve' n'est pas un 'entrepreneur') et la plupart ne sait même pas gérer un'entreprise.
Donc, ceux qui démarrent de 0 avec leur propre argent, payent pour les 'bétisses' des autres et cela démotive 100%. En plus c'est dangereux.
Je travaille selon la DIRECTIVE 2006/123/CE et nous sommes responsables pour nos clients et pour leur argent et pour leur'bien-être. Chaque carte de crédit possède un option rapatriement, donc.....pourqoui créer la peur ???? On vive en 2013 !
J'ai demandé à la commission UE l'abandon de toutes ces 'licences' / droit d'entrée ou comment vous voulez l'appeler, car 1. ça sert strictement à rien 2. ça crée un concurrence déloyale totale, car est-il normal que je dois payer 1. OT de Tourisme à NICE (pour mettre mes dépliants (ils ont la licence ATOUT FRANCE ! ) 2. APST PARIS 3. ATOUT FRANCE PARIS (subventionné) 3. ATOUT FRANCE AMSTERDAM (subventionné) 4. ANVR /SGR PAYS BAS ( qui demandent à tout le monde d'adhérer .. compte en Suisse ???,.afin de pouvoir garder tout pour eux avec leur 20/23% ! On fait failliete avant même de commencer !
Immaginez que tout les 28 pays te demandent d'adhérer.....
La chose est complétement ridicule.
J'ai bien envie aussi d'envoyer à tout le monde une lettre : merci de bien vouloir adhérer à Just Essential, car samedi prochain il faut que je 'fais mes cours'.
Un sketch de GAD Elmaleh sur ce sujet sera bien reçu par beaucoup de personnes qui sont tout à fait d'accord avec moi.
Je m'étonne d'aiileurs que PERSONNE des pro à fait quelque chose depuis 2006.
La zone UE est pret pour 1 logo ouvert : tourisme pour tous !
Et je suis la première à vouloir promouvoir ce logo partout dans le monde ! Déjà pour La France et pour Les Pays Bas et Italie.
Partageons un peu mieux le marché, car il est l'heure, je pense.

Bon weekend.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com