TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





René Charles Wasteels, nous a quittés

Les obsèques ont eu lieu le 18 décembre


Rédigé par Michel Sani le Mercredi 20 Décembre 2006

René Charles Wasteels qui avait fondé en Belgique Les Voyages Wasteels, est décédé en fin de semaine dernière à Monaco. En quelques années ce pionnier du tourisme fera d’une petite entreprise familiale d’articles de voyages la plus importante agence européenne spécialisée dans le transport ferroviaire.



Les Voyages Wasteels, ce sont près de soixante ans d’histoire qui prennent leurs racines en Belgique. En quelques années René Charles Wasteels fera d’une petite entreprise familiale d’articles de voyages la plus importante agence européenne spécialisée dans le transport ferroviaire.

René Charles Wasteels fut pionnier en son temps, premier à regrouper des voyageur sur des départs en train programmés à l’avance afin de les faire bénéficier d’une tarification spéciale.

Avec lui naîtra, au début des années 50 le « billet pour travailleurs émigrés ». Dans les années 70 il s’est tourné vers le marché des jeunes et des étudiants qui voyagent en chemin de fer pour lancer une formule qui fera date, le BIGE (billet de train individuel avec une tarification basée sur les groupes). Aujourd’hui les Voyages Wasteels représentent notamment 77 agences de voyages.

Ce grand patron atypique n’a jamais cherché les feux des projecteurs. Il disait de lui « Je m’intéressais à tout, au tourisme, au transport, à l’immobilier, à l’industrie. J’avais un énorme plaisir à réaliser ce que j’imaginais. J’étais attentif en sachant qu’on est toujours un vendeur ou un acquéreur en puissance. Dans beaucoup de domaines la réalité a dépassé mes attentes. Je m’amusais. La vie est un jeu ».

Depuis longtemps déjà Laurent Wasteels, le fils, a pris la relève pour de nouveaux défis. Quelque part le père, qui jusqu’au bout a gardé le goût des affaires, s’en réjouit.

Belgique : la saga Wasteels

La famille Wasteels (René, Zénobe et Berthe) était propriétaire à La Louvière, une cité minière du Hainaut en Belgique, d’une importante maroquinerie générale. Comme de nombreux mineurs étaient d’origine italienne, chaque année, à la veille des vacances, ils passaient par la boutique pour acheter des valises.

Suite à une discussion avec le chef de gare de La Louvière , René Wasteels a eu l’idée, en plus de pouvoir commercialiser les billets, de louer des wagons de voyageurs à destination de l’Italie. Les billets de ces trains étant nettement moins chers que les billets normaux (mais le confort ?!?) Ce qui fait en fait que RenéCharles Wasteels créait de la sorte la première forme de charter du rail. Ce faisant, il avait créé le BIGT (Billet International Groupe Travailleur).

Le succès : 258 agences à travers toute l’Europe


Au début les départs se faisaient uniquement des gares de La Louvière et de Mons. Un peu plus tard, la famille a lancé le même service dans le Nord et l’Est de la France. Ainsi que dans les bassins houillers importants où une concentration forte de travailleurs italiens existait.

Ce fût ensuite l’élargissement du concept vers d’autres nationalités de travailleurs immigrés (Espagnols – départ de Paris, marocains, polonais, etc …). Le succès a été tel qu’au moment de son plus grand développement le groupe a compté jusqu’à 258 agences à travers toute l’Europe et en Afrique. Aujourd'hui on en compte 176 en Europe, dont 26 en Belgique, 77 en France et au Maghreb (3 au Maroc à Marrakech, Rabat et Tanger).


La diversification tous azimuts

Ce n’est pas Wasteels qui a inventé les billets BIGE comme on le croit généralement mais un autre belge Aldo Janone, en 1979, qui s’est inspiré du modèle des BIGT en l’adaptant au milieu des étudiants. Dès l’année 1980, Wasteels a lancé son propre produit étudiant.

Dès la fin des années quatre-vingt, la famille s’étant rendue compte que les clients ethniques de deuxième génération allaient se comporter comme des clients normaux, elle décide de transformer ses points de vente en véritables AGV. Aussi a-t-elle mené une politique de diversification tous azimus.

À titre d’exemple, aux USA, le bureau Wasteels local a été pendant plusieurs années le plus important incoming de Floride pour la clientèle européenne. Le groupe a également lancé un TO « Welcome » avec des brochures city-trips et surtout une destination phare, la Sicile. (deux entreprises qui ont été revendues il y a quelques années)

Les finances : dificile de savoir ce que pèse le Groupe


Il est très difficile de savoir avec précision ce que pèse réellement aujourd’hui ce groupe. Il n’existe en effet aucun bilan consolidé du groupe et des très nombreuses sociétés liées qui ont été créées. En Belgique par exemple, à côté des AGV, il y a une immobilière qui détient directement ou indirectement les locaux de nombreuses AGV.

La famille a toujours mené une politique de réserve très marquée avec les médias. Exemple, il m’est arrivé de rencontrer Laurent Wasteels mais, à chaque fois, il a refusé de donner une interview « Je préfère travailler que de donner des prises de position sur des sujets qui si elles sont exactes aujourd’hui ne le seront pas demain »

Anecdotes

Les voyages Wasteels ont été la première société privée à avoir été admise au sein de l’Union Internationale des Chemins de Fer (U.I.C.). Si le siège d’exploitation du groupe se situe actuellement à Monaco, le siège social est toujours situé à La Louvière. Il faut savoir aussi que non seulement il a existé des wagons peints au nom Wasteels, mais également au moins un B747 de la compagnie aérienne Alitalia.

Michel Ghesquière à Bruxelles

Lu 10676 fois

Tags : amadeus
Notez

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com