TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Royal Caribbean : les Français auront-ils la reconnaissance du ventre ?

la compagnie fait valoir sa gastronomie


Rédigé par Bertrand Figuier le Vendredi 23 Novembre 2012

Royal Caribbean International, qui est en discussion pour la construction d’un second sistership de l’Oasis of the Seas, s’attaque au marché européen, et français en particulier. Pour séduire nos compatriotes, la compagnie américaine met en avant une gastronomie dont la fraicheur des produits et la variété des saveurs sont les deux piliers essentiels.



Royal Caribbean international met en, avant la gastronomie des repas sur ses navires - Photo DR
Royal Caribbean international met en, avant la gastronomie des repas sur ses navires - Photo DR
Quand on veut attirer les Français, c’est bien connu, on leur parle de gastronomie.

C’est justement ce qu’a décidé de faire Royal Caribbean International.

La compagnie américaine a donc organisé la semaine dernière dans les cuisines de l’Atelier des sens, rue Vignon, près de La Madeleine, une dégustation choisies des recettes proposées par les nombreux restaurants de ses navires.

Et pour mettre vraiment les petits plats dans les grands, c’est sa directrice de la gastronomie en personne, Corinne Lewis, franco-américaine justement, qui s’est chargée de cette délicate mission.

Privilégier les produits frais

"Nous privilégions les produits frais, a-t-elle expliqué d’emblée en soulignant les problèmes logistiques d’une telle politique. C’est compliqué mais, ça nous permet d’adapter nos menus aux escales et d’y ajouter chaque fois un peu de couleurs locales."

Deuxième élément fort de la gastronomie chez Royal Caribbean, un choix culinaire le plus vaste possible, pour satisfaire à la fois les famille, les seniors ou, d’une manière générale, tous les clients quelle que soit leur nationalité.

Outre la salle de restaurant traditionnelle et le restaurant buffet, les navires de Royal Caribbean proposent donc un grill, un restaurant italien, un japonais, mais aussi une table plus huppée, le 150 central Park.

Quant aux amateurs de fruits de mer, de cuisine mexicaine et brésilienne, ils pourront également trouver leur bonheur.

D’autant plus que la compagnie donne toute latitude à ses passagers pour se restaurer quand et où ils le veulent, en cabine, en salle, ou bien à l’air libre.

Une bouteille de vin par jour et par personne

Quant à la boisson, clé du succès auprès des gourmets de France, Diane Flamand, œnologue des domaines Lafite Baron Rothschild, partenaire de la compagnie depuis 2008, était venue épauler Corinne Lewis, en apportant une sélection des vins qu’elle propose à bord :

"Ce sont des vins qui se boivent en mangeant, insiste-t-elle.

Loin d’être « sur-charpentés » ou « sur-boisés », comme certains produits actuels, ils essaient d’accompagner le plus intimement possible les plats des différents restaurants."

"Nous mettons effectivement un soin particulier dans la correspondance entre mets et vins", précisait aussitôt Corinne Lewis, pour qui la consommation de vins n’est pas un enjeu secondaire.

D’après la directrice de la gastronomie de Royal Caribbean, les passagers boivent en moyenne une bouteille par jour et par personne. On imagine le volume de la cave.

"Nos clients, surtout les chinois, sont très sensibles à nos suggestions ainsi qu’aux domaines que nous leur proposons, en particulier lorsqu’ils sont français", ajoutait-elle, sans doute un brin flatteuse.

Séduire le marché européen, et d’abord français

Pour comprendre le sens de cette opération de charme, il faut se souvenir que l’Europe, et le France tout particulièrement, avec leur 13 ou 14 % de croissance, sont des cibles majeures dans la stratégie de développement de la compagnie américaine.

De plus, Royal Caribbean, selon notre confrère d’outre-Atlantique, Travel Wekkly, travaillerait déjà sur le prochain, un sistership de l’Oasis of the Seas, à l’horizon 2016.

Ça en fait des cabines à vendre. Et comme chacun sait, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, surtout les mouches françaises.

Reste à savoir si nos compatriotes auront la reconnaissance du ventre.


Lu 1084 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com