TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ryanair / Aer lingus : pourquoi deux poids deux mesures ?

la Commission européenne dit non


Rédigé par Michel Ghesquière - michel.ghesquiere@skynet.be le Mercredi 27 Juin 2007

Ainsi donc la Commission européenne a eu le courage de refuser une fusion. Mais une fois n’est pas coutume, on assiste ici à un véritable deux poids, deux mesures. Pourquoi interdire une fusion entre deux compagnies en évoquant des raisons locales, alors que quelques semaines auparavant la Commission autorisait l’union de quatre mastodontes opérant dans toute l’Europe ?



Pour la Commission, cette acquisition aurait mené au rapprochement des deux principales compagnies aériennes qui opèrent en Irlande.

Deux compagnies se livrent en permanence à une concurrence acharnée.

Au terme de son enquête, elle a donc jugé que « la fusion envisagée aurait porté préjudice aux consommateurs en faisant disparaître cette concurrence et en créant une situation de monopole ou de position dominante pour 35 lignes aériennes exploitées par les deux compagnies.

Cela aurait eu pour conséquence une restriction du choix proposé à la clientèle et, très probablement, une hausse des prix pour plus de 14 millions de passagers européens qui voyagent chaque année sur ces lignes à destination et au départ de l'Irlande ».

Oui mais pourquoi le même raisonnement n’a-t-il pas été tenu en ce qui concerne les fusions Thomas Cook / My Travel et TUI / First Choice ?

Ensemble ces deux nouveaux groupes ne contrôlent-ils pas près d’un quart des achats de lits d’hôtel européen ? Et ce pourcentage explose même si on se limite au tourisme balnéaire organisé en Espagne, Tunisie, Maroc et Turquie.

La position dominante dans l'aérien est-elle différente du tourisme ?

Qu’ensemble Ryanair et Air Lingus contrôlent 35 lignes aériennes au départ de Dublin et deviennent dominants sur le marché de l’Eire, on veut bien.

Mais alors pourquoi la Commission ne sévit-elle pas alors que deux groupes (Thomas Cook et TUI) maîtrisent près de 90 % du marché du tourisme allemand et que Luxair a fait du marché du Grand-Duché et des régions limitrophes, son terrain de jeux ?

Enfin, quid des effets en France de la fusion TUI (Nouvelles Frontières, TUI France, et autres filiales) et First Choice (Marmara, Tourinter, Crown Blues Lines, …) qui dominera largement le secteur du tourisme balnéaire.

A cela la Commission ne pipe mot. Pour une fois, Michael O’Leary a raison de jouer les enfants battus et de crier au scandale. Et ce même si Ryanair se comporte souvent comme un sale gosse et joue les tyrans médiatiques sur les marchés où elle est implantée.

Lu 5615 fois

Notez

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com