TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ryanair : ''Terrific Mike'' finira-t-il dans un cul de basse-fosse ?

L'hume(o)ur de T. RUBLION


Rédigé par T. RUBLION le Lundi 19 Novembre 2007

Stupeur et tremblement dans le landernau du transport aérien : Air France intente un procès à Ryanair ! Pour concurrence déloyale ? Que nenni Monsieur, pour dénonciation calomnieuse. Bigre… ça va chauffer !



(cliquer pour agrandir) Cela plane pour ''Terrific Mike'' qui attend encore celui qui le terrassera...
(cliquer pour agrandir) Cela plane pour ''Terrific Mike'' qui attend encore celui qui le terrassera...
Il faut dire Monsieur, que Terrific Mike ne perd pas une occasion de faire parler de lui. Au début du mois n’a-t-il pas eu l’outrecuidance de déclarer : « les agents de voyages sont le bois mort de l’industrie du tourisme » ?

Mais chez ces gens là Monsieur, on a le sang chaud et la réaction a été tranchante, voire menaçante : le Président du Snav exige une réponse à son courrier de demande d‘explication, séance tenante « ….avant que je n'entame une demande de réparation par voie judiciaire… »

Non mais, on va voir de quel bois (mort ?) on se chauffe ! (1)

Mais chez Air France, Monsieur, on n’a pas l’habitude de faire dans la dentelle, et c’est directement vers le procès qu’on se dirige sans passer la case « courrier » !

Mais que reproche au juste Jean-Cyril Spinetta à Michaël O’Leary ? D’avoir déposé une plainte pour « entente illicite » ? Non Monsieur, de l’avoir fait savoir à grands renforts de presse, en faisant fi de la présomption d’innocence, portant ainsi atteinte à l’image de marque d’Air France !

Crime de lèse majesté ! Car vous ne le saviez peut-être pas Monsieur, mais le fleuron de notre aviation nationale a une image de marque. C’est même son « arme fatale » : une ponctualité sans faille, un service à bord irréprochable avec, notamment, des sandwiches à faire pâlir d’envie la SNCF, un dialogue social de premier plan… Difficile de lutter face à une machine de guerre aussi bien huilée !

La moindre surcharge carburant ferait désordre…

Alors pour le Canada Dry (2) du transport aérien, tous les moyens sont bons pour discréditer l’adversaire et s’offrir des pages entières de publicité gratuite.

C’est qu’il est malin le bougre ! Pas question de se sucrer sur le dos des passagers ! Il faut dire qu’à 9,58 € (hors taxes) le Beauvais – Ciampino (à ne pas confondre avec le Saumur-Champigny ou le Caen-Paris…), la moindre surcharge carburant ferait désordre…

Vade retro satanas !
Pas de ça chez nous Monsieur ! Faudrait pas nous confondre avec une vulgaire compagnie aérienne !

Par contre, sur les services annexes, Monsieur, on vous promet le grand frisson : une fois votre réservation Paris-Rome à 9, 58€ effectuée, prenez l’enregistrement à l’aéroport, ajoutez-y deux bagages, les assurances plus le droit d’être prioritaire à l’embarquement et votre billet passe en quelques clics de 52,36 € TTC à 138,86 € !
Si, ça, ça s’appelle pas avoir la bosse du commerce, Monsieur…

Mais le plus fort Monsieur, c’est la chasse à la subvention auprès des CCI – l’idéal étant de privilégier les villes où la SNCF supprime des lignes et où Rachida ferme les tribunaux (on ne sait jamais, un procès est si vite arrivé…) – en agitant sous leurs grands yeux émerveillés des retombées économiques aussi mirifiques qu’improbables.

Alors la tentation est certes grande de prendre une fois de plus la défense de la veuve et de l’orphelin mais, franchement, Monsieur, on n’a pas vraiment envie de pleurer sur le sort de Ryanair. Ou alors juste quelques larmes de crocodile… animal bien connu pour ses dents longues, logique pour une low cost !

(1) La réponse tant attendue serait déjà parvenue au SNAV, rédigée en gaélique et en provenance de l’île de Man. Dès que le contenu du courrier aura été traduit (Gaeland Ashling et Celtitours sont sur la brèche), et après réunion des diverses parties susceptibles d’être concernées par la terminologie « bois mort » (CETO, CERED, distributeurs indépendants, distributeurs industriels, réceptifs, petits producteurs,…), la décision d’emboîter ou non le pas à Air France devrait intervenir fin janvier – début juin…

(2) Pour les plus jeunes : boisson non alcoolisée dont la pub essayait de faire croire à d’éventuels demeurés frappés d’agueusie qu’elle avait un goût d’alcool.

Lu 11309 fois

Notez


1.Posté par Patrice Weiss le 20/11/2007 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Gaélique est-il une langue reconnue officiellement dans l'Union Européenne ? Ne s'agit-il pas plutôt d'un pied de nez adressé et au SNAV et à tous les Agents de voyage ? Ceci renchérirait alors l'insulte non ?

2.Posté par mojo le 20/11/2007 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'espere de la voir un jour un France avec aucune monople dans la ciel!!!!!
je crois il fallait attendre encore un peu,meme beacoup.
Dommage car les autre pays en europe prends beaucoup d'avance commercialement, Je ne comprends pas cette reaction parce que si les compagnies comme Ryanair , easyjet, Wizz ou autres sont culpable de quelque chose....... c'est plutot de rendre possible les voyages en avion a un prix raisonable!!

3.Posté par manu le 20/11/2007 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'il est touchant de voir notre Cie nationale si bien défendue contre un concurrent qui ne se laisse pas faire et qu'on ne peut aussi facilelement couler qu'une AOM, Air lib ou Air littoral. Suggestion: envoyez donc un sous marin d'AF, de préfèrence ancien pilote et membre du snpl à la tête de Ryannair, j'en connais un qui a fait du bon boulot), remettez nous Un bon ministre des transport communiste pour défendre le tout et Ryannair ne sera plus pour Air France qu'un mauvais souvenir.
Trève de plaisanterie, AF est aujourd'hui en situation de quasi monopole (comme au bon vieux temps d'air inter), après avoir bénéficié d'un bon nettoyage de toutes ces compagnies qui pouvaient lui faire un peu d'ombre. On ne va pas pleurer sur son sort tout de même. Quel choix laisse t'on aujourd'hui aux passagers français sur leur réseau national? Les low cost sont peut être (je ne dis pas heureusement) le dernier rempart face à l'hégémonie dévastatrice de notre Cie nationale. Les pitreries de Mike répondent parfaitement à l'outrecuidance et au mépris d'AF pour les autres Cies (dont celles qui sont disparues aujourd'hui). De plus il est bon de souligner qu'AF méprise au possible les aéroports de proximité et à travers cela les passagers régionaux qui font le choix de les utiliser. Arrêtez donc de taper sur les Low cost qui elles font l'effort d'aller vers ces passagers.

4.Posté par Patrice Weiss le 20/11/2007 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble tout de même qu'il y a un concurrent possible (pas ces jours ci s'entend...) sur le territoire national. Il s'agit tout naturellement du chemin de fer. Voir ce qu'il en est du Lyon - Paris, du Marseille - Paris ou des Strasbourg, Bordeaux... Ne parlons pas de Lille ou naturellement l'aérien sur la Capitale n'a rien à faire. Quand on a un pays aussi "petit" que la France on peut rêver d'autres choses que d'aérien qui encombre les cieux et pollue tant. L'un des problème bien sûr ce sont les dessertes transversales telles Nice - Marseilles - Toulouse - Bordeaux en grande vitesse, ou Annecy - Lyon - Clermont pour Bordeaux ou Nantes ou Rennes. Car, si je ne m'abuse, il n'est pas eu besoin des Ryanair ou autres Easyjet pour ramener les prix d'un Lyon ou même Genève Paris à de plus raisonnables niveaux. Pensez aussi à ce que diront dans 10 ou 20 ans les riverains des aéroports desservis par les low costs... La même chose que les riverains de CDG ou ORY !

5.Posté par Le pirate le 20/11/2007 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien Manu, mais au mépris d'AF pour les passagers, les CCI régionales, il faut ajouter la distribution. Que ce soit les agences, les sites internet et les TO, la position dominante limite les négociations à l'intransigeance. Pour en revenir à l'affaire, il n'y a pas d'accord entre cie.
Simplement, il est d'usage que les transporteurs nationaux soient leader, donc suivis dans tous ce qui est augmentations de prix, taxes ou autres surcharges....Logique, l'inverse serait suicidaire. Ce qui peut passer pour de l'entente illicite, toutefois je rejoinds Mr Mike, puisqu'il ne suit pas, là c'est se démarquer. Et les surcharges pétrôles, chacun sait que ne sont que du revenu net sur les bp, là ou AF montrerait son respect pour ses distributeurs en incluant cette surcharges aux résultats des Agences, sites et autres distributeurs, dans leurs divers incentives....

6.Posté par MT le 20/11/2007 20:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Air France a peur de Ryanair avant tout! La compagnie nationale garde bien son marché mais a tout de même baissé ses tarifs et propose désormais des allers simples... Mais aprés tout, la clientèle Ryanair n'est pas forcément la même clientèle qu'Air France

7.Posté par flyingturkey le 20/11/2007 22:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je crois mojo que vous vous trompez ! et lourdement en plus, a l'image de vos propos...........lourds, lourds, lourds et dénués de la moindre intelligence.

si vous aviez le début d'un soupçon de connaissance, sachez qu'un billet ryanair est tout ce qu'il y a de déraisonnable et ceci pour deux raisons simples :

la premiere est qu'il est une grossière tromperie. parce qu'airfrance peut faire de même. par exemple, AF peut vous vendre un billet à un euro pour un paris rome. sur les 172 sièges de l'A320, un seul sera à ce prix mais comme il existe, c'est celui là qu'on affichera en 4 par 3. Seulement, quand viendra le jour de la réservation, vous essuirez un refus. "désolé Monsieur ils ont (il a, en fait) tous été vendus.
Quand bien même, supposons que vous êtes le roi de la bonne affaire et vous décrochez le sésame. une fois à l'aéroport, vous payerez 0 € par kilo de bagage, 5 euros de frais d'embarquement (ben oui faut bien payer l'hotesse d'accueil, elle bosse pas gratuit, quel scandale!) puis le café à 3 euros, c'est champs élysées!! puis en plus on vous en mettra pour 15 euros de plus parce que vous avez pas les yeux bleus..................au final vous aurez payé certe un peu moins cher que dans une compagnie régulière mais avec le bus pour aller à beauvais et le bus pour faire les 90 kilometres qui vous separeront de Rome d'unhypothétique et improbable aéroport italien, vous aurez payé plus cher !!!

deuxième raison plus technique sur laquelle je ne m'étendrai pas pour ne pas faire chauffer le neurone qui vous reste :
un avion moderne de type A320 revient , hors charge de personnel (pour vous eviter de dire la contre vérité qu'une hotesse de l'air est mieux payée a air france car c'est faut, monsieur O'leary l'a dit en personne sur M6) à 5000 € l'heure de vols. Prenez donc votre calculette et réalisez qu'il ne sera , en l'état actuel de la situation et des prix de revient, impossble de faire voler un avion avec des clients à 9.58 €. c'est mathématique et d'une logique implacable.

un steward qui en a assez d'entendre certains bidochons façon TF1 dégobiller des inepties infondés sinon sur la betise basique

8.Posté par manu le 20/11/2007 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est vrai que rentabiliser un avion impose un prix de billet raisonnable, mais pourquoi une entreprise fondée sur un modèle économique différent doit elle être systématiquement combattue. Les principales lowcost ne sont pas en faillite et le prix de leurs billets ne semble pas déranger outre mesure les millions de passagers qui les choisissent. Sur les surprises au check in, Air France n'est pas en reste. J'ai un proche qui fait 10 AR Paris New York en business par an et qui ne veut plus entendre parler d'AF parce qu'on lui a annoncé un jour alors qu'il s'enregistrait que le tarif des avih avait augmenté de plusieurs centaines d'Euros la Cie refusant alors de prendre le chien. Depuis il prend L'Avion pour 2 fois moins cher avec un service sinon meilleur au moins équivalent.
Pour revenir au modèle économique des lowcost, s'il en est une dont le modèle à pu choquer, c'est bien AF qui à beau jeu de la ramener alors qu'elle a été sauvée il y a qques années à grands coups de milliards du contribuable, et qui paie l'ensemble de ses charges de personnel à peu près comme tout le monde depuis pas si longtemps, qui bénéficie de la bienveillance des grands aéroports et j'en passe. Noter aussi qu'elle rêve sans doute en cachette de pratiquer la politique sociale de Ryannair, j'en veux pour preuve ce qui se passe chez Cityjet filliale 100% AF qui volle au départ de CDG sous les couleurs AF, sous N°de vol AF avec avions irlandais et des personnels dont les contrats sont en train d'etre tranquillement transférés en en Irelande (Ah les charmes de l'irlande, Euh non pardon pas beau l'Irlande). Allez, et si Ryannair faisait en réalité mourir de jalousie notre Cie nationale?

9.Posté par jm le 21/11/2007 07:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on peut rajouter que les compagnies style wizzair ,vueling et etc ne payent pas de retraites
a leurs pnt ,ni sécurité sociale, celle ci est à 100 % a la charge de l'employé ,ils sont payés par des boites d'intérims ; délocalisé
.Alors que AF ou Aer lingus ont le mérite de faire du social .Du coup travaillant pour une low cost ,je me suis barré pour une compagnie nationale respectant mieux ses employés .Le turn over chez ces low cost est important .et finalement leur coute plus d'argent que prévu .

10.Posté par Dr.K le 21/11/2007 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une question : la France est-elle assez grande (en surface) pour se payer le luxe de plusieurs compagnies ?

11.Posté par guiguess le 21/11/2007 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il a raison surle fond ce Mike , les AGV francaises sont des epiceries et les agents de epiciers , ni plus ni moins , vous vendez et vous encaissez sans jamais prendre aucun risques commercials , fastoche comme boulot !

12.Posté par DK le 22/11/2007 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à Dr K. "Une question : la France est-elle assez grande (en surface) pour se payer le luxe de plusieurs compagnies ? "

La France est le plus grand pays de l'UE et le troisième d'Europe aprés la Russie et l'Ukraine!
En Allemagne il y a 3 grandes compagnies : Lufthansa, Air Berlin et TUI Fly, les 2 dernières étant des low costs.
Le Royaume Uni a 2 grandes compagnies, dont une low cost : British Airways et Easy Jet...

La France aussi a sa low cost, mais elle appartient à Air France. Ce qui n'est pas une mauvaise chose car elle peut exploiter ce modèle économique rentable.

Mais Transavia, tput comme CityJet citée par manu, ne seraient-elles pas un terrain d'expérimentation sur le futur d'AF? Premier indice, la ligne PAR-RAK a supprimée d'AF et reprise par Transavia...

13.Posté par cedboo le 22/11/2007 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
réponse a DK

la France n'est pas le plus grand pays d'europe !! quelle bétise haha
c'est l'Allemagne, puisque une compagnie nationale a un potentiel commercial par client potentiel et non par kilometre carré !!

de plus, la comparaison avec le royaume-uni est fortuite puisque ceux-ci continuent a désservir avec puissance leurs anciennes colonies, notamment l'inde et les autres pays du commonwealth.

ensuite la France n'a pas l'utilité fondamentale d'une compagnie nationale puisque le TGV y a été développé et semble le moyen de transport le plus adapté a nos courtes distances. c'est déja plus réaliste que de développer -comme nous l'avions fait au plus haut de notre patriotisme economique- un Concorde qui n'aurait le droit de voler nulle part ailleurs qu'au dessus de l'Atlantique.

d'autres part, les compagnies occidentales sont condamnées a s'apauvrir et a low-coster puisque la suprématie du ciel passe maintenat du coté de l'Asie ( voir skytrax.com ). Air France a disparu depuis longtemps du classement mondial des meilleures compagnies aeriennes.

14.Posté par charly le 26/11/2007 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous pouvez toujours critiquer les low costs mais aucun agent de voyage, même vert!, ne pourra vendre des Marseille Marrakech ou des Nice Dublin à 26 euros AR!
Que le café à bord coûte 3 euros, c'est bien, et alors? La différence de prix couvre tous les cafés possibles en deux heures de vol.
Que les retraites ne soient pas payées, c'est la manière anglo-saxonne de faire et cela ne concerne pas que le transport aérien anglais ou irlandais.
Bref, il parait que le modèle n'est pas viable? Ryanair transporte déjà 40 millions de pax. La question est seulement de savoir quand elle dépassera AF et LH!

15.Posté par manu le 27/11/2007 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il suffit de regarder la capitalisation de Ryannair! Ou de comparer le nombre de passagers transportés par Easy jet et BA. En France ce n'est qu'une question de temps même si notre Cie Nationale aidée de l'état freine à fond. Le mouvement Low cost est lancé, il fait contre vent et marée ses preuves et ce modèle rentre peu à peu dans le pays (Marseille, Lyon et les grands aéroports) veulent "aussi" leur terminal low cost. Tout le monde a compris l'énorme potentiel. Et Air France en premier.

16.Posté par yojo le 27/11/2007 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En gros, nombre d'entre vous se plaignent qu'AF n'est pas de concurrence.
Sans parler des lignes internationales, il me semble qu'en France, on est déjà le TGV sur pas mal de grands axes.
Et surtout, bien que n'apparaissant pas sur les GDS, et n'étant pas francaises, certaines low cost opèrent chez nous (sans parler de Transavia). EasyJet vole bien au moins entre CDG et Nice ?
N'étant pas un pro du tourisme vous trouverez d'autres cies et destinations par vous même.

17.Posté par tino le 28/11/2007 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Air France n'est pas un compagnie nationale, c'est une compagnie privée , l'état est un petit actionnaire (moins de 20%).
Dur à la détente les pro lowcost !!!

18.Posté par Didier le 29/11/2007 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous parlez du Caen-Paris . A quand le TGV Normandie pour desservir Rouen, Caen, le Havre, Cherbourg ou encore Evreux ? Elle est ou l'égalité entre les territoires ? Que dit notre cher président de la République sur ce sujet ? Que dit-il aussi de la réunification Normande ?


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com