TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





SNCM : le sabordage


Rédigé par Jean DA LUZ - redaction@tourmag.com le Dimanche 12 Septembre 2004

Depuis une semaine les bateaux de la Sncm sont bloqués à Ajaccio par le STC (Syndicat des travailleurs corses). La compagnie remise sur les rails l'année dernière par une restructuration laborieuse, avait réussi socialement un parcours sans faute.



Son Plan industriel avait été soigneusement validé, la paix sociale semblait acquise et il ne restait plus qu'à retrousser les manches pour relever un challenge.

Mais c'était sans compter avec l'intransigeance du syndicat nationaliste qui, à deux reprises déjà cette année, a déclenché des grèves et dont on peut se demander quels sont les desseins poursuivis...

La première visait soit disant à "rééquilibrer l'emploi en faveur des insulaires". La seconde évoque des inégalités de traitement de salaire dans les bureaux niçois et corse de la Compagnie pour paralyser, depuis une semaine, les transports en direction de l'Ile de Beauté !

L'avenir de la Sncm estil encore en Corse ?

Du coup, la Sncm qui a passablement souffert d'une saison médiocre est obligée de demander à sa concurrente Corsica Ferries de bien vouloir acheminer ses passagers, ses finances souffrent car elle perd plusieurs dizaines de milliers d'euros quotidiennement, son image en pâtit auprès des professionnels et du grand public et il se pourrait bien qu'un nouveau plan social vienne parachever cet exercice.

Vous avez-dit sauvegarde de l'emploi ?

Bien entendu le droit de grève existe, mais lorsque l'idéologie politique l'emporte, lorsque des passagers sont pris en otage par une poignée d'individus, lorsque le syndicat majoritaire (CGT) en appelle à l'État, inquiet du devenir et de la pérennisation de l'entreprise, on est en droit de se poser des questions.

Par exemple si l'avenir de la Sncm est vraiment en Corse...

Lu 2059 fois
Notez


1.Posté par iree@tourismes.info le 13/09/2004 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut s'interroger sur un élément curieux. Depuis des années, seule la SNCM souffre de grèves à répétitions... Sa concurrente en est exemptée...
Qu'en déduire ?

2.Posté par private@private.com le 15/09/2004 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y a pas de greves chez la compagnie concurrence car elle est privée... De plus le moindre apprenti à la sncm touche une fortune comme salaire, ils ne pouront pas survivre à la concurrence.

3.Posté par Simoni le 19/09/2004 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La SNCM s'appel ainsi car dans les années 70, elle avait pour mission d'offir une "contunuitée territoraile" à la Corse en mettant le prix du kilomètre de mer au pris du kilomètre de voix férrée.

Tout le monde c'est que le kilomètre de mer est moins cher
que n'importe quel autre moyen de transport. A part si l'on doit faire construire des bateaux à prix d'or pour soutenir les chantiers navals. Si on donne 29 jours de récupération par mois travaillé alors que la moyen européen et de 16.....

Pour financer ce "service public", Elle jouis jusqu'en l'an 2000, d'un monopole de transport qui écartat tout concurence sur les port Français et perçois une enveloppe plus de 100 million d'euros chaque année.

A la lumière de ces éléments on peut penser qu'elle n'a pas comme but unique le service publique de la Corse.

Son slogan pourrait être celui d'une emission d'actualité satirique de Canal+ "le service public c'est vous qui le vivez c'est nous qui en vivons"

Je ne sais pas si l'avenir de la SNCM est en Corse.
Mais surement pas sur un marché ouvert et concurentiel.
Tout ça ne date pas d'aujourd'hui le STC n'existait pas encore....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com