TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





SPOT : "nous sommes en phase d'évangélisation"

baisse de la fréquentation pour la 2e édition du salon


Rédigé par La Rédaction (P.C.) le Mercredi 8 Octobre 2014

Avec un peu plus de 2 200 visiteurs uniques, la deuxième édition de SPOT a attiré moins de monde que la première. Les organisateurs pointent la proximité de l'IFTM qui a occulté leur communication, les événements d'actualité comme la grève Air France ou l'appel du Quai d'Orsay. Ils estiment aussi qu'il faut encore "éduquer" la profession à ce type de salon virtuel.



Pour sa deuxième édition, le nombre de visiteurs de SPOT a diminué - Capture d'écran
Pour sa deuxième édition, le nombre de visiteurs de SPOT a diminué - Capture d'écran
La deuxième édition du Salon Professionnel Online du Tourisme (SPOT) s'est achevé sur une baisse de sa fréquentation.

Elle a accueilli 2229 visiteurs uniques, soit un total de 4936 pour les deux rendez-vous de 2014 (la 1ère édition s'est tenu du 3 au 5 février 2014 avec 2 707 visiteurs uniques). Ils ont généré 60 000 actions précisent les organisateurs dans un communiqué.

Pourtant le nombre d'exposants a, lui, quasiment doublé. Et la couverture média a été renforcée. Mais, elle s'est visiblement révélée moins efficace.

"Pour le futur, nous allons certainement organiser SPOT avec plus de décalage vis-à-vis de l'IFTM Top Résa. Juillet et août étant des moins creux, nous avons choisi de lancer notre communication le 5 septembre 2014.

Or, tout le mois de septembre, les professionnels du tourisme communiquent tous autour de Top Résa. Notre promotion a donc été quelque peu occultée
", analyse Eric Szynkier, co-organisateur.

Manque de disponibilité des agents de voyages

SPOT a également subi les effets d'événements plus imprévisibles comme la grève Air France et l'appel à la vigilance du Quai d'Orsay en raison de la coalition internationale face à Daesh. Ils ont diminué la disponibilité des agents de voyages.

Les organisateurs estiment aussi qu'avec 64 exposants et 1 200 documents, le salon requiert pour ses visiteurs un matériel et une configuration mieux adaptés pour pleinement bénéficier de l'ensemble des fonctionnalités de l'application.

Voilà pourquoi l'outil sera amélioré pour la prochaine édition programmée en février 2015.

En fin de compte, l'idée d'un salon du tourisme entièrement virtuel est peut-être un peu trop en avance sur son temps. "Je pense effectivement qu'il y a encore une éducation à faire, concède Eric Szynkier.

Nous sommes en phase d'évangélisation. Mais les salons virtuels ont du sens. C'est un outil de mise en relation d'avenir. Que ça soit nous qui l'organisions ou quelqu'un d'autre, il existera de toute manière."

Il est vrai que ce type de rendez-vous est beaucoup plus économique pour les organisateurs, les exposants et les visiteurs.

Lu 565 fois

Tags : salon, spot
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com