TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Sabre pense à la mobilité des agences de voyages

Un éventail de technologies pour suivre le voyageur de demain


le Mardi 24 Juin 2014

Mardi 24 juin, Sabre a accueilli une poignée d’auditeurs à sa conférence sur « l’Agence connectée, aujourd’hui et demain ». C’est dans un lieu parisien design et chaleureux, l’OpenMind Kfé, que le GDS est revenu sur ses récents développements technologiques liés à la mobilité. Des représentants de Sabre, FNAC Voyages et Cisco ont tour à tour pris la parole. Retour cette matinée Focus Forum de Sabre.



Mardi 24 juin, Sabre a accueilli une poignée d’auditeurs à sa conférence sur « l’Agence connectée, aujourd’hui et demain ».
Mardi 24 juin, Sabre a accueilli une poignée d’auditeurs à sa conférence sur « l’Agence connectée, aujourd’hui et demain ».
Dans une atmosphère intimiste, Sabre a lancé son premier Focus Forum mardi 24 juin. Pour parler des récents développements technologiques liés à la mobilité, le GDS a choisi un lieu chaleureux en plein cœur de Paris, l’OpenMind Kfé.

L’occasion pour Ludovic Philippo, directeur général de Sabre, d’annoncer l’entrée de Vueling dans le GDS fin juillet.

Une autre compagnie low-cost devrait aussi intégrer le GDS en fin d’année.

« L’objectif pour la fin 2014 est d’avoir les low-cost des pays où nous sommes implantés », explique le directeur général qui poursuit sa présentation en parlant d'une véritable "révolution" au sein du GDS.

Depuis trois ans, le GDS a lancé un énorme chantier sur la présentation des produits, l’ergonomie de la plateforme, investissant 500 millions de dollars. Améliorer l’interface graphique mais aussi le contenu sont « le nerf de la guerre », explique Ludovic Philippo.

« Chaque mois, nous faisons évoluer 6 compagnies comme Ethiad, AirBerlin et d’autres ce mois-ci.

De même pour la partie hôtellerie. Nous en intégrerons davantage. Aux Etats-Unis, nous travaillons avec des agrégateurs depuis peu. »


Une volonté et un positionnement qui a séduit Christine Fleurent, en charge de la coordination réseau de Fnac Voyages et directrice d’agence à Paris. Fonstionnant depuis plusieurs années avec Amadeus, le réseau Fnac Voyages (10 agences de voyages) a choisi de changer de GDS, à la faveur de Sabre.

« Nous avons dû surmonter beaucoup de réticences. Il y avait plus un chemin mental à faire dépasser que technologique. Mais l’offre Sabre est celle qui était la plus en adéquation avec nos besoins et notre budget », explique Christine Fleurent.

« Penser à la génération Y »

Aujourd’hui, les agences de voyages cherchent à acquérir de nouveaux clients. « Il faut penser à la génération Y. Ce sont les voyageurs de demain. Ils sont ultra-connectés entre le Smartphone, la tablette, la télé, les jeux vidéo, a insisté Ludovic Philippo. Et 26% des recherches pour un voyage passent par un mobile, 20% sur une tablette. » Les habitudes changent.

Pour le GDS, qui gère plus de 100 000 requetes chaque seconde, ce sont des enjeux à ne pas manquer. Pour s’adapter au nouveau visage du voyageur, plusieurs innovations sont donc en marche.

Du côté de l’agent de voyage, une application tablette est disponile sur l’App Store. « Le moyen d’être connecté à son poste de travail depuis chez soi en cas de grève par exemple », ajoute le directeur général. Script simplifié, photos, design graphic, mapping, l’application permet de suivre le fil d’émission de ses billets.

Un test avec des Google Glass est actuellement réalisé aux Etats-Unis : des développeurs utilisent l’API Sabre pour créer des systèmes de réservations: la « Google Glass Flight Search » va chercher automatiquement les meilleurs prix.


Autre expérimentation outre-Atlantique en partenariat avec AT&T, fournisseur de services téléphoniques américain : un système de géolocalisation qui permet de suivre le voyageur avant l’embarquement pour lui pousser des informations le retard d'un vol par exemple.

Une sorte d’Apple store version Sabre

Sabre a également mis au point un site innovant, Red App Centre. Une sorte d’Apple store version Sabre.

« Les agences ont des besoins différents, nous leur avons mis à porter de main différents outils », explique Véronique Bourné, consultante opérationnelle chez Sabre.

Plateforme collaborative, le site regroupe plus de 150 applications développées soit en interne, soit par des développeurs externes.

Gratuite ou payantes, elles couvrent plusieurs besoins comme le rail avec Sabre Rail SNCF, ou Clipboard qui permet d’afficher des horaires de vols ou des offres d’hôtels rapidement et de manière très lisible. Sous forme de tableau, la sélection peut ensuite être envoyée à son client par mail ou sur un word.

Et enfin, Tripcase ,un service à destination du client final. Cette application mobile, accessible aussi depuis un ordinateur, met à disposition du client son carnet de voyage. « Plus besoin d’imprimer de voucher », se réjouit le DG.

Sur l’e-mail récapitulatif du voyage, l’agent de voyage intègre un lien vers l’application. Le client n’a plus qu’à se créer un compte pour retrouver toutes les informations de son séjour sur son mobile. L’e-mail et la plateforme peuvent être personnalisés aux couleurs de l’agence.

Ce panel d'outils vient répondre aux nouveaux modes d’usages, le but étant de garder le contact avec un client de plus en plus nomade.

Quel sera l’impact de l’internet des objets?

Le monde physique se connecte désormais au monde virtuel, c’est ce que l’on appelle "l’internet des objets". Ils vont être capables de transmettre des données, devenu "le pétrole numérique" de nos sociétés.

Vincent Boulanger, directeur stratégie chez Cisco, leader mondial des réseaux, est intervenu à ce sujet lors de la matinée Focus Forum de Sabre : « C’est important pour votre business.

En 2020, chaque être humain aura 6 objets connectés.

D’ici 2022, la valeur générée par les objets connectés et les services associés sera de 19 000 milliards de dollars.

Nous avons une vitesse d’adaptation exponentielle à ces outils, cela va automatiquement impacter la manière de voyager.

C’est pour cela qu’il faut voir ce phénomène comme une nouvelle opportunité de consommation, comme un service supplémentaire que vous forunirez à vos clients. »

Lu 2344 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com