TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Sabre veut atteindre 25% de parts de marché en France d'ici cinq ans

Le GDS à la reconquête du marché français


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mercredi 25 Septembre 2013

Au-delà de l'apport instantané des données requises par les professionnels du voyage, qui est le métier premier de tout GDS, Sabre a intensifié son approche de service aux clients. Plus question d'appliquer tels quels les développements réalisés aux Etats-Unis sur les marchés européens. Aujourd'hui, Sabre table surtout sur des produits personnalisés, taillés pour les besoins de chaque agence.



En six mois, Sabre a convaincu de nouveaux clients et non des moindres : Croisières et Voyages (Croisitour), Fnac Voyages qui bascule d'Amadeus à Sabre le mois prochain, PSLB Voyages (Eurafrique), Tourism Invest.

De quoi faire regagner quelques points à une part de marché que Stéphane Aïta, le vice-président de l'Europe de l'Ouest, estime aujourd'hui "entre 5 et 10%".

Et ce n'est pas fini. Les négociations sont en phase finale avec un acteur en ligne d'importance.

L'objectif clairement annoncé est d'atteindre 25% de parts de marché en France d'ici cinq ans.

Les agences traditionnelles, coeur de cible du GDS

Il est vrai que Sabre est nettement plus présent chez les OTA en Europe : 30% en France avec notamment Lastminute intégrée à la filiale Travelocity du GDS.

Sur des marchés comme l'Italie ou la Grèce, Sabre affirme détenir une part de marché de 40% chez les OTAs, 37% en Grande-Bretagne.

Pour autant, les agences de voyages traditionnelles restent le coeur de cible du fournisseur de technologies.

Le patron pour l'Europe de l'Ouest ne cache pas que le GDS dominant en France a les moyens d'empêcher le développement d'un challenger.

C'est une explication avancée pour expliquer la faiblesse de pénétration de Sabre. Mais il y en a d'autres : Sabre, société américaine, est arrivée avec ses développements qui n'étaient pas dessinés spécialement pour l'Europe.

"Maintenant nous sommes une société mondiale avec des opérations en Europe". Et Stéphane Aïta de rappeler que 1 500 développeurs travaillent pour Sabre à Cracovie.

"Les produits dessinés spécifiquement pour l'Europe bénéficient aussi aux collègues américains", confirme-t-il.

L'Europe reste un terrain à conquérir pour Sabre

Si les marchés américains sont matures pour le GDS et qu'en Asie c'est le partenariat avec Abacus qui s'occupe du développement, l'Europe reste encore un terrain à conquérir pour Sabre.

"Un dollar investi sur un client européen rapporte plus qu'un dollar investi sur un client américain car le bouche-à-oreille est très puissant ici".

Mais c'est aussi le développement de produits spécifiques qui fait la différence : Car Extras qui permet sur le même modèle d'inclure jusqu'à dix possibilités de prestations annexes à la location de voitures comme la location d'un GPS, par exemple.

Autre nouveauté très attendue, la version 2 de Sabre Rail qui permettra, dès octobre, de gérer les cartes de fidélité, de relever des états de caisse journaliers.

Il restera à inclure la brique de gestion des groupes en début d'année prochaine pour que le produit soit complet.

Par ailleurs, Axa Assurances rejoint la liste des fournisseurs affichés par le GDS. Des partenariats ont également été passés avec IGA, qui sera présent à travers une Red App, avec le SBT Concur.

Le GDS annonce également la possibilité d'obtenir Sabre Red Workspace sur iPad dès le mois de novembre.

Mais Stéphane Aïta souligne surtout l'importance d'accompagner les agences dans leurs réflexions sur les perspectives d'évolution de leurs activités.

Bref, une approche services que le nouveau directeur général France, Ludovic Philippo aura sûrement à coeur d'entretenir...

Lu 1401 fois

Tags : GDS, sabre
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com