TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Sahel : les TO jettent l’éponge après les évènements du Niger

La région accueillait autrefois 50 000 touristes


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Mardi 11 Janvier 2011

Après l’enlèvement et l’assassinat de deux Français vendredi dernier au Niger, François Fillon a demandé aux TO de prendre leurs responsabilités. Un avertissement inutile, car tous ont décidé de se retirer.



Maurice Freund de Point Afrique, a décidé de suspendre ses activités dans la région après la mort des deux otages français au Niger.   Ses derniers vols sur Mopti (Mali) serviront à rapatrier les 1000 clients qui se trouvent encore sur place.
Maurice Freund de Point Afrique, a décidé de suspendre ses activités dans la région après la mort des deux otages français au Niger. Ses derniers vols sur Mopti (Mali) serviront à rapatrier les 1000 clients qui se trouvent encore sur place.
C’est une grande bataille que viennent de perdre les derniers TO qui proposaient le Sahel.

Leur chef de file, Maurice Freund de Point Afrique, a décidé de suspendre ses activités dans la région après la mort des deux otages français au Niger.

Ses derniers vols sur Mopti (Mali) serviront à rapatrier les 1000 clients qui se trouvent encore sur place. «Je donne raison à François Fillon » lâche, dépité, Maurice Freund.

Une phrase surprenante de la part du directeur de Point Afrique, qui était l’un des derniers à défendre ces destinations.

Une bataille qui lui a coûté cher. Entre 2007 et 2010, l’entreprise est passée de 87 à 7 salariés, de onze à trois destinations et de 72 000 voyageurs à quelques centaines.

Une chute de la demande

« Point Afrique stoppe ses vols non pas pour des problèmes de sécurité, mais à cause du manque de clients » estime quant à lui Gérard Guerrier le directeur d’Alibert.

La couverture médiatique des évènements effrayent évidement les voyageurs, qui ne sont plus assez nombreux pour remplir un avion pour se rendre sur place.

Pourtant, lors des périodes de prospérité, la zone du Sahel accueillait 50 000 touristes qui faisaient vivre 200 000 personnes.

La décision des autorités est donc lourde de conséquences pour les populations locales, qui se retrouvent sans ressources.

Un danger croissant

« L’insécurité est montée d’un cran avec l’intervention de l’armée française dans la région » explique Maurice Freund.

Une opération très mal perçue par les populations locales, qui avait des relents de « néo-colonialisme » selon le directeur de Point Afrique.

« Suite à cet évènement, la stratégie d’Aqmi va évoluer. Il n’y aura plus d’enlèvements mais des attaques directes de Français par des snippers, jusqu’à Dakar» prédit-t-il.

En effet, les djihadistes appliquent la loi du talion : pour un combattant mort, un Français doit être tué. Une effrayante escalade de violence risque alors de se mettre en place.

Certaines zones sont épargnées

Chez Atalante, la plus grosse perte est sur l’Algérie, qui représentait 10% de son activité, et qui est désormais classée zone rouge.

Concernant la Mauritanie, le TO comptait 350 clients il y a trois ans et... zéro aujourd’hui. «Pourtant, le désert de l’Adrar est sûr» se désole Frédéric Giroir, le DG.
au pire je passe pour un irresponsable ]i».

Tous avaient pourtant espéré plus de finesse et de détails dans la classification des zones dangereuses.

«Nous militons pour un tourisme encadré sous contrôle dans des zones sûres comme Djanet en Algérie, l’Adrar en Mauritanie ou le pays Dogon » explique Frédéric Giroir le DG d’Atalante.

Une revendication qu’il pourra faire valoir lors de la rencontre prévue ce mercredi entre les TO et le ministère. Mais l’avenir semble bien sombre pour le tourisme dans cette partie de l’Afrique.

Lu 4075 fois

Notez


1.Posté par zeidane le 12/01/2011 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis toute a fait d'accore avec le DG d'Atalante . Je suis un homme de terrain, je sais de quoi je parle.
En dehors TO français il y'as des agences de voyages loceaux qui exerce ce métier et qui ont leur propre clients qui parcours le désert .
Donc en tout cas la rébelion continue . les amoureux du désert auront toujours une possiblité d'y aller.
alors la question qui se pose:
est ce que ce qui ce passe c'est ne pas une façon d'arréte l'imagration dans l'autre sance?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com