TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Saint-Valentin : la fête des amoureux, du business qui ne fait pas de sentiment...

le 14 février fait-il vendre en agences de voyages ?


Rédigé par Pierre Coronas le Jeudi 13 Février 2014

Quoiqu'on en dise, la Saint-Valentin est une fête attendue par de nombreuses personnes. Et si certains y voient seulement une occasion de célébrer l'amour, d'autres en profitent pour faire du business. C'est le cas d'une partie des agences de voyages françaises...



La Saint-Valentin est souvent l'occasion de s'offrir une escapade en amoureux - DR : © EpicStockMedia - Fotolia.com
La Saint-Valentin est souvent l'occasion de s'offrir une escapade en amoureux - DR : © EpicStockMedia - Fotolia.com
Journée romantique pour certains, fête commerciale pour d'autres, chaque année, le 14 février n'est, en tout cas, pas une date comme les autres.

Et, en France comme ailleurs, elle est attendue par beaucoup. D'après un sondage réalisé par l'Ifop pour Master Lock, un fabricant de cadenas, 46 % des hommes (près de 50 % pour les moins de 35 ans) et 39 % des femmes prévoyaient de la célébrer en 2013.

Et dans ce cadre, il convient évidemment d'offrir un cadeau à son conjoint.

Parmi les surprises les plus prisées pour l'occasion, les escapades en amoureux et les coffrets-cadeaux occupent une place de choix. C'est là que les agences de voyages entrent en jeu.

Pour autant, dans le tourisme, si la Saint-Valentin représente une opportunité commerciale intéressante pour une partie des opérateurs, elle ne revêt quasiment aucune importance pour le reste.

40 % à 50 % des ventes mensuelles en 2 jours

S'il y a un acteur du secteur qui profite de l'engouement généré par le 14 février chaque année, c'est bien Weekendesk Surtout que cette année, la Saint-Valentin tombe un vendredi.

"Pour nous, il s'agit de l'un des plus gros, si ce n'est le plus gros, week-ends de l'année", confirme Laurent Salanié, Directeur Général (DG) de l'agence de voyages en ligne.

En 2013, ce spécialiste des week-ends et des courts séjours a réalisé plus de 750 000 euros de volume d'affaires en deux jours - si l'on prend en compte les dates de départs – pour la fête des amoureux.

Cela a représenté entre 40 % et 50 % du total des ventes du mois de février 2013 pour le pure player.

Et, visiblement, le succès devrait être encore plus important pour la Saint-Valentin 2014 puisqu'à périodes comparables, l'agence affiche déjà +50 % de croissance. "Nous attendons plus de 1,1 million d'euros de volume d'affaires pour le week-end en 2014, soit environ 11 000 pax", se félicite Laurent Salanié.

La Saint-Valentin apparaît donc comme une date clé pour Weekendesk. Et l'entreprise s'y prépare chaque année pour ne pas louper le coche.

Pour d'autres acteurs du secteur, la fête revêt une importance moindre mais contribue naturellement à créer de l'activité. C'est ce que constate David Bernin, DG adjoint chez Marietton.

"Globalement la Saint-Valentin a un impact ; Cela ne génère pas forcément beaucoup de volume d'affaires, mais amène pas mal de trafic en agence, assure-t-il. Et c'est vrai pour les 81 points de vente de notre réseau."

6 % d'optimistes seulement chez Selectour Afat

A l'inverse, pour les agences de voyages Selectour Afat, le 14 février ne fait globalement pas rêver.

D'après les résultats d'un sondage mené sur l'intranet du réseau volontaire auprès de 409 votants (chiffre arrêté au 23 janvier 2014), la fête ne change rien au business pour 57 %.

Ils sont, de plus, 37 % à estimer qu'elle a fait vendre autrefois mais que ce n'est désormais plus le cas. En fin de compte, seuls 6 % s'attendent à réaliser des ventes à cette occasion : 4 % pour de courts week-ends en Europe et 2 % pour "quelques séjours romantiques".

L'agence Selectour Afat Atlas Voyages de Sarlat (24) entre dans la première catégorie des optimistes du réseau.

Si la Saint-Valentin n'a historiquement pas eu beaucoup d'impact sur l'activité du point de vente, "cela change depuis deux ou trois ans", remarque Nicolas Delprat, son Responsable.

Pour autant, il affirme ne pas mettre particulièrement d'offre en avant à cette occasion : "Les gens viennent tout seuls et ont tendance à s'y prendre bien à l'avance."

Il a pas mal de départs prévus pour le 14 février 2014 et autour de cette date. Principalement des courts séjours. Mais il a aussi vendu quelques voyages d'une semaine.

Valeurs sûres

Ses confrères de Selectour Afat Voyages d'Avril, installés à Charlieu (42) ont, en revanche, fait le choix de mener des actions de promotion à la Saint-Valentin.

"Nous consacrons un pan de notre vitrine pour cette occasion, explique Nathalie Brun, Responsable de l'agence. Nous y mettons en avant les bons cadeaux, les Wonderbox et des suggestions de séjours romantiques comme des week-ends à Venise, Londres ou Amsterdam."

Une stratégie en partie payante puisque le point de vente a conclu des dossiers spécifiquement pour la fête de 14 février. "Soit des choses prévues depuis quelque temps pour un départ à cette occasion, soit un bon cadeau ou un coffret-cadeau ou encore un week-end à Disney offert le jour J", résume Nathalie Brun.

Il faut dire qu'en matière de cadeaux touristiques pour la Saint-Valentin, les amoureux se tournent, en majorité, vers des valeurs sûres.

"Pour l'occasion, nos agences vendent à environ 70 % des courts-séjours sur des destinations destinations très redondantes comme Londres, Rome ou Venise", constate ainsi David Bernin de Marietton.

Pour son réseau, les 30 % restants concernent des produits plus insolites comme des nuits en hôtels originaux ou des coffrets-cadeaux avec prestations bien-être pour les femmes et aventure pour les hommes.

"Ce n'est pas la destination qui compte"

Du côté d'Atlas Voyages, les city-breaks en Europe ont aussi la côte pour la Saint-Valentin, selon le Directeur de l'agence. Avec également une liste restreinte de destinations : Venise, Rome, Vienne mais aussi Lisbonne.

Pour des voyages plus longs distribués pour la fête des amoureux, il remarque que le Maroc et les Canaries remportent les suffrages de sa clientèle.

En revanche , pour Laurent Salanié de Weekendesk, "ce n'est pas forcément la destination qui compte." Il explique qu'elle est généralement liée à la situation géographique de ses clients. Et ceux-ci proviennent en majorité de PACA, d'Île-de-France et de Normandie.

L'important pour ce spécialiste des courts-séjours, c'est plutôt le produit. Voila pourquoi il met en place des offres spécifiques pour la Saint-Valentin avec la possibilité d'y ajouter des options coquines. Des formules qui rencontrent pas mal de succès, assure le DG de l'agence en ligne.

Parmi le reste des ventes, les packages avec dîner concentrent 40 % du volume d'affaires (contre environ 30 % en temps normal) et les packages avec spa représentent eux aussi 40 % des ventes autour du 14 février.

Mais, à l'image de plusieurs autres professionnels du tourisme interrogés, ce qui marque surtout quand il étudie son activité à cette occasion, c'est le profil des clients. Surtout leur sexe à vrai dire !

"En moyenne, nous avons plus de femmes que d'hommes qui réservent sur le site. Mais, à la Saint-Valentin, les proportions s'inversent. Les hommes deviennent majoritaires parmi notre clientèle", affirme Laurent Salanié.

Ont-ils plus de choses à se faire pardonner que leurs conjointes ? Aucune étude ne pourra l'affirmer. Mais, si c'est le cas, tant qu'ils optent pour des cadeaux touristiques, les agences de voyages ne peuvent que s'en réjouir.

Lu 4172 fois

Notez


1.Posté par Vilner Guschwazner Gustin le 14/02/2014 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Quoiqu'on en dise, la Saint-Valentin est une fête attendue par de nombreuses personnes. Et si certains y voient seulement une occasion de célébrer l'amour, d'autres en profitent pour faire du business. C'est le cas d'une partie des agences de voyages françaises...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com