TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Selectour : le ''Nouveau modèle économique'' c'est... chacun pour soi !

1,33 milliards d'euros (+5,67%) de volume d'affaires


Rédigé par La Rédaction le Lundi 6 Décembre 2004

Le Réseau de l'Hippocampe se porte bien. 11 septembre, Internet, crise économique et tensions internationales n'ont pas eu raison de Selectour dont les agences poursuivent imperturbablement leur progression (+5,67%) au niveau du volume d'affaires avec un rapport billetterie forfaits inchangé : 69/31%.



Selectour a les atouts pour relever le challenge
Selectour a les atouts pour relever le challenge
Premier constat : être référencé chez Selectour, ça aide, si l'on en croit les chiffres annoncés par Philippe Demonchy lors de l'ouverture de ce 30e congrès. En effet, les TO en question y gagnent 11,5% tandis que les autres reculent de...7,40% !

A l'énoncé de ces chiffres, on a pas de mal à le croire lorsqu'il assène : "J'ai l'intime conviction que Selectour a les capacités de relever les nouveaux défis qui se présentent..."

"Nous allons vivre des bouleversements, des moments difficiles, bien sûr nous allons les uns et les autres commettre des erreurs d'appréciation et certains d'entre nous auront plus de mal à s'en sortir que d'autres (...) Mais dans tous les métiers, dans tous les secteurs d'activité, dans tous les pays du monde, de telles remises en cause se produisent et les meilleurs, les mieux préparés, les plus confiants franchissent mieux les obstacles que les autres."

Resinfrance : "le coup de pouce" attendu des pouvoirs publics

Parmi les atouts de l'Hippocampe figurent bien entendu son avance sur la vente du Produit France. Même si Resinfrance bégaye encore, Philippe Demonchy attend des pouvoirs publics "le coup de pouce" indispensable pour lancer un outil dont l'ambition est de devenir le "GDS" de la destination France.

Pour tenir le coup et surfer sur le chamboulement en cours, le Réseau table sur ses fondamentaux : 1 réseau d'experts de proximité pour la clientèle de particuliers et 1 réseau de P.M.E. au service des P.M.E. / P.M.I. pour les entreprises. Avec notamment Selectour Finances, l'Alliance. T, et les 1 600 personnes qui constituent la force vive du réseau, Ph. Demonchy ne craint pas le nouveau modèle économique.

Pour lui la définition de ce terme pourrait être : « chacun pour soi». "Au fil des ans, nos fournisseurs se sont trouvés confrontés à des problèmes structurels et ont agi sur le seul poste qui pouvait encore être pressuré : la distribution, en lui supprimant ses moyens d'existence (la commission) tout en lui interdisant de toucher au prix de vente pour préserver soit disant la bonne image du transporteur auprès du public.

Je propose donc qu'à son tour, notre réseau mette en place SON nouveau modèle économique : comme l'on fait nos fournisseurs pour assurer leur survie, nous sommes à notre tour maintenant, obligés de prendre des mesures pour assurer la nôtre.(...) Dès l'instant en effet où le cordon ombilical (la commission) est coupé, plus rien ou presque ne nous lie et chacun doit assumer son existence.

"Une des plus grandes mutations que la profession ait connu..."

Ces nouveaux comportements risquent de compromettre les relations de confiance établies de longue date. mais les règles du jeu avant changé, le «chacun pour soi» ne pourra être contesté par ceux -là même qui nous ont entraînés dans cette situation extrême."

Nous avons, au sein de Selectour, de nombreux atouts pour relever les défis qui se présentent à nous. Mais, il faut aussi être conscient que nous allons vivre une des plus grandes mutations que la profession ait connu, puisque nous changeons radicalement de métier en étant amenés à facturer... la contrepartie des commissions que nous percevions précédemment."

Si le Réseau ne manque pas de "biscuits" il devra mener de front un double challenge : celui des fournisseurs qui passent à la commission zéro, et celui de l'agence qui doit chercher le meilleur profit. Mais pour Philippe Demonchy, cela reste "Un beau challenge à relever, tous ensemble !"


Jean DA LUZ à Paris redaction@tourmag.com

SELECTOUR EN CHIFFRES EXERCICE 2003/2004

Volume d'affaires 2003/2004 1,33 milliard d'euros dont  916,37 millions d'euros (68,9 %) en billetterie  et 413,63 millions d'euros (31,1 %) en tourisme et divers.
Variation du Volume d'Affaires : + 5,67 % par rapport à 2002/2003
Nombre de points de vente 550 'Agences grand public, plateaux d'affaires et implants)
Implantation nationale 39 % en lIe-de-France, 58 % en province et 3 % dans les DOM
Club Selectour Affaires - Nombre de points de vente 100
Club Qualité - Nombre de points de vente 192
Nombres d'agences certifiées Qualicert : 82 (Certification de services)
Nombre de segments de réservation Amadeus : 4 millions 
SAS Selectour Finances : 45 points de vente


Lu 1811 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com