TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Sicile : agritourisme au cœur de l’île

Gastronomie, châteaux et mines à découvrir


Rédigé par Jean-François RUST le Vendredi 12 Juillet 2013

On connait la Sicile pour ses côtes et ses grandes villes. L’intérieur de l’île, rural et moins fréquenté, s’impose comme une évidence pour apprécier l’âme profonde d’une destination où villages et cultures constituent encore le maillage identitaire.



Méconnus aussi, les paysages. C’est ici l’île des grandes collines, aux formes douces - vertes au printemps, jaunes l’été -, émaillées de villages éperons dominés par des châteaux - DR
Méconnus aussi, les paysages. C’est ici l’île des grandes collines, aux formes douces - vertes au printemps, jaunes l’été -, émaillées de villages éperons dominés par des châteaux - DR
Qui connaît vraiment le centre de la Sicile ?

Hormis quelques routards curieux, ceux qui empruntent à vive allure l’autostrada entre Palerme et Catane n’ont le plus souvent qu’un aperçu fugace de cette région isolée.

« Scotchés » sur la côte et ses abords jalonnés d’hôtels et de sites (Trapani, Cefalù, Taormine, l’Etna, Raguse, Syracuse…), les touristes seraient pourtant avisés de s’y arrêter.

Histoire de découvrir la trilogie gastronomie-châteaux-mines qui façonne son identité.

Pour l’art de la table, le talent des siciliens est démontré. Dans la province de Caltanissetta, on y excelle.

Domaines viticoles et oléicoles nouvellement aménagés en chambres et tables d’hôtes (Masseria del Feudo et Farm Ospitalita di Campagna à Caltanissetta, Feudo Principi à Butera), restaurants de village authentiques (Civiletto à Sutera)…

Les vins Nero d’Avola et Insolia, les fromages Pecorino Zaferano et Ragusano, l’excellente riccota, la coppa de cochon noir sauvage ou encore l’exquis agneau alla sambriglia (une herbe locale proche de la menthe) expriment toutes les saveurs d’un terroir méconnu.

Des paysages méconnus

Méconnus aussi, les paysages. C’est ici l’île des grandes collines, aux formes douces - vertes au printemps, jaunes l’été -, émaillées de villages éperons dominés par des châteaux.

Comme à Mussomeli, où les maisons grises accolées abritent les secrets de campagne de 11 000 habitants.

A l’écart, le bastion de Chiaramontano (XIV è s) fait corps avec la roche, au point de s’y confondre. Normandes, arabes ou espagnoles, les invasions ont aiguisé ici les réflexes de défense.

Pour preuve, l’autre château (en ruine) de Mazzarino, et son village belvédère, ou l’extraordinaire forteresse de Falconara, perchée sur la Méditerranée entre Gela et Agrigente et dont on peut louer des chambres d’un autre âge…

Sur cette île d’Histoire, gastronomie et architecture sont finalement des promesses attendues.

Pas le patrimoine industriel. Qui savait en effet que Caltanissetta et sa région étaient l’épicentre sicilien de l’extraction souterraine du soufre ? Un récent musée nous le révèle.

Simulation de descente en ascenseur dans les galeries minières, films d’époque en noir et blanc, salle des moteurs, exposition photos, drames, grèves, labeur : le passionnant et interactif Museo delle Solfare de Trabbia-Tallarita, entre les villages de Sommatino et Riesi, mérite à lui seul un détour dans cette région surprenante.

Lu 1613 fois

Tags : italie, sicile
Notez

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com