TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Snav : une page se tourne, que nous réserve l'avenir ?

Cérémonie émouvante de fin de règne


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 10 Février 2014

Bien évidemment, le discours de clôture de Georges Colson, son président, était particulièrement attendu lors de ces 7èmes Rencontres du Snav, tenues en cette fin de semaine à La Réunion. Un bilan en forme de testament, aspergé de larmes et de sueur...



Pour Georges Colson, pas question de se déclarer pour son successeur: « Le 23 avril prochain seulement je pourrais annoncer le nom du nouveau Président, compte tenu de notre système électif.   Il devra aimer son boulot, apporter de nouvelles idées... et la succession devra se dérouler en toute harmonie » - DR
Pour Georges Colson, pas question de se déclarer pour son successeur: « Le 23 avril prochain seulement je pourrais annoncer le nom du nouveau Président, compte tenu de notre système électif. Il devra aimer son boulot, apporter de nouvelles idées... et la succession devra se dérouler en toute harmonie » - DR
Plutôt émouvante cette clôture des Rencontres du Snav.

Après le brillant exposé de Philipe Bloch, débité à toute vitesse (mais il avait fait le même durant le Congrès Manor et plus récemment lors d'une intervention à l'IFTM Top-Résa), c'est le Président Colson qui présentait ses adieux à la profession.

Préparé par l'équipe du Snav, un film présentait en quelques minutes, les grandes étapes de la présidence Colson... et les premières larmes coulaient.

Son épouse Nicole faisait concurrence à une fontaine bien connue. Même Jean-Pierre Mas, (qui ne pense pas encore, dit-il à briguer la succession de Georges, mais peut-être que...) avait les yeux humides, sans vouloir faire référence au saurien...

En préambule, Georges Colson confiait « être un homme sensible », toujours tourné vers l'amour, et la passion... des autres, balayant d'un revers de bras « les égos » des uns et des autres.

« Quand on aime, ce sont les autres, pas soi-même. Et c'est pour cela que je suis engagé » !

Et le Président de poursuivre par le bilan d'une Présidence de 12 ans : « La succession de César Balderacchi (prédécesseur de Colson à la tête du Syndicat, ndlr), était difficile à assumer.

Mais il était nécessaire de réformer le Snav et de rééquilibrer les forces en présence, particulièrement entre producteurs et distributeurs.
 »

« J'ai toujours œuvré pour l'Union, poursuit Georges Colson et le récent déménagement du Snav vers les locaux de l'APST pose la première pierre de cette Maison du Tourisme dont j'ai toujours rêvé ».

"Déçu humainement et professionnellement..."

Plus « technique », Colson fait un tour d'horizon des réalisations du Snav : réforme de la loi de 92, responsabilité de plein droit des agences de voyages, les coffrets cadeaux, les relations entre fournisseurs, particulièrement sur les sujets qui fâchent, tels la Commission aérienne ou celle de la SNCF.

Remerciements chaleureux envers l'ensemble du Conseil d'Administration, lequel sera aussi renouvelé au mois d'avril et réforme des « régions » du Snav qui de 16, devraient passer à 9 d'ici la fin du mandat.

« Un gros travail, précise Georges Colson, mais que je n'aurais pu accomplir sans le soutien inconditionnel et sans défaut de mon épouse, Nicole, que maintenant tout le monde connaît. »

Dans la salle, Nicole ne peux plus retenir ses larmes...

Vibrant appel aussi en direction de René-Marc Chickli, afin d'établir une fois pour toutes cette fameuse union entre producteurs et distributeurs.

Prémices sans doute à la construction de cette Fédération des Métiers du Tourisme : « Je ne désespère pas de convaincre l'UMIH (les hôteliers, ndlr) de venir nous rejoindre ».

Et de souligner également le rapprochement effectué avec l'APST et les projets de mutualiser certaines actions.

« Il est vrai que lorsque deux présidents sont amis, c'est beaucoup plus facile. Mais nous avons pris la bonne décision ».

Un petit coup de griffe du vieux Lion envers sa ministre de tutelle, Mademoiselle Pinel : « Je suis très déçu, tant humainement de l'absence de notre Ministre à ces Rencontres, que professionnellement.

J'ai tout fait pour la convaincre... Je forme le vœu qu'un jour viendra où les ministres nous comprendront... peut-être
 » !

En revanche, pas question de se déclarer pour son successeur : « Le 23 avril prochain seulement je pourrais annoncer le nom du nouveau Président, compte tenu de notre système électif.

Il devra aimer son boulot, apporter de nouvelles idées... et la succession devra se dérouler en toute harmonie
 ».

Un dernier hommage envers les « permanents » du Syndicat, avec, peut-être, une mise en garde envers certains, parfois peu soucieux de leur responsabilités : « Parfois, les derniers arrivés sont les premiers partis... »

Lu 1250 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com